LADY KUAN YIN (porte-parole d’un groupe) – Ne vous limitez pas à l’idée d’être un mental. Vous êtes reliés au Tout

8 mars 2021 4 Par sylvaindidelot

Canalisation publique du 2 mars 2021 par Sylvain Didelot, retranscrite par Marie-Claire.

 

Bonjour à tous, enfants de la Terre. Je suis Lady Kuan Yin.

Mon travail et mon œuvre est de diffuser sur ce plan planétaire une énergie recyclée, une énergie diffusée de votre conscience.

Je vous invite à libérer en vous ce qui vous fait mal, ce qui ne vous sert pas, ce qui vous fait souffrir, ce qui vous fait vieillir.

Laissez cela un petit peu dans votre champ de conscience, dans votre énergie, dans votre bulle mentale autour de vous et laissez-moi l’accueillir. Appelez-moi à vos côtés et faites-moi confiance.

Il existe des êtres comme moi, dont la capacité est effectivement de recueillir cela, de recueillir cette énergie.

 

On a souvent fait une très mauvaise comparaison de mon travail, en disant que j’étais quelqu’un qui, finalement, faisait de vos pleurs, de vos angoisses, de vos peurs, une sorte d’engrais planétaire.

Ce n’est pas réellement ce qu’il se passe. Je vais me permettre de vous expliquer le fonctionnement de mon travail, de mon œuvre.

 

Lorsque je recueille ce que vous me donnez, ce que vous me donnez – j’insiste sur le don, je le présente en fait à une énergie très forte, qui n’en dissout pas l’expression que vous appelez négative, mais qui lit les changements, qui lit votre envie d’amour derrière cela.

Cette lecture transmute, en un mot.

Je suis donc plus une porteuse de conscience, pour vous aider à trouver, en vous, la vérité qui est cachée derrière ces pleurs, l’amour qui est caché.

 

Derrière la colère, se trouve souvent un être qui recherche l’amour et qui ne l’a pas eu, et dans cette incompréhension, la colère est l’expression d’un besoin d’amour.

Bien sûr, dans la tristesse se trouve aussi un besoin d’amour, un besoin d’être compris.

 

L’amour ne signifie pas être compris pour le sens des mots, pour le sens des phrases, pour le sens de l’expérience, mais d’être compris dans le sens : intégré dans un ensemble, de ne pas se sentir abandonné. Et derrière toute tristesse se trouve un peu d’abandon.

 

N’abandonnez pas vos proches. Ne les laissez pas être tristes, si vous voulez bien. Faites-leur comprendre qu’ils font, non partie de vous, mais partie du Tout et que chacun a sa place et sa possibilité d’expérimenter le monde, non qu’une expression soit plus grande ou plus magnifique qu’une autre.

 

Vous ressentirez de la tristesse dans ces moments où, effectivement Sylah vous l’a prononcé mais je le redis, des êtres vont se séparer sur ce plan, sur cette planète, que ce soient des êtres liés par un contrat à une entreprise, une envie, un besoin, un désir, peu importe ce qui lie deux êtres ou plusieurs êtres entre eux, beaucoup de ces contrats vont être dispersés, afin de vous permettre d’étendre votre amour.

 

Alors, quand beaucoup d’entre vous ressentiront la séparation comme un manque d’amour, je vous invite à le ressentir comme une opportunité d’aimer plus, une opportunité d’aimer différemment.

Car c’est cela qui est derrière votre demande quand vous dites : « Je veux le véritable amour ». On vous accordera l’expérience de l’amour que vous vous souhaitez, à l’image que vous le souhaitez. Et si quelqu’un n’est pas capable de vous donner cela, alors nous vous donnerons cela sous une autre forme.

Et c’est à travers votre peine que je peux diffuser au Grand Seigneur, que vous recevrez l’occasion d’aimer encore plus, pas l’occasion d’aimer moins, pas l’occasion de haïr.

 

Si vous faites cela vous vous perdez. Si vous cherchez à maudire ou à jeter des sorts à ceux qui vous quittent, à ce moment-là vous n’êtes pas engagé dans l’Amour. Vous êtes engagé dans la peur, vous êtes engagé dans la perte de tout ce qui fait de vous un être divin.

 

Vous vous occupez et vous vous donnez l’occasion d’aimer plus. Ce n’est pas l’amour qui s’en va.

Dans une expérience, dans un échange, il y a quelque chose de très profond en vous qui cherche une autre qualité, une autre expérience, non que cette expérience soit supérieure, mais qu’elle soit différente, un amour différent.

 

Pensez-vous réellement, mes amis, pensez-vous réellement qu’un fruit soit plus positif qu’un autre fruit ? Quand une pomme s’en va pour qu’une poire arrive ? Ces termes sont mal choisis dans votre langue, veuillez m’en excuser – juste pour vous dire que c’est un nouveau fruit qui arrive.

Et je vous invite à goûter l’amour comme le fruit de l‘expérience terrestre, comme le réel fruit de l’expérience terrestre, et qu’il vous est donné de goûter à de nouveaux champs d’expériences, de nouveaux fruits.

C’est cela qui se produit actuellement.

 

Je ne peux pas agir sur votre capacité à vous libérer, à obtenir plus de liberté. Cela vous appartient réellement, et ce n’est pas toujours facile de se libérer.

Chaque existence vous amène à vous libérer intérieurement.

 

Vous savez, je m’associe à d’autres guides pour prononcer les mots justes en vous.

La véritable libération est celle d’aimer tellement l’expérience, que vous l’autorisez à être tout en même temps, que vous autorisez cette expérience à être casée dans votre aspect que vous appelez négatif, ou dans un aspect que vous appelleriez positif.

Autoriser tous les types d’expériences c’est étendre l’amour. Non qu’il vous soit demandé absolument d’accepter tout. Il vous est demandé d’observer tout comme étant juste.

 

Je vais m’exprimer différemment. Observer tout comme étant juste c’est se dire que chaque chose est à sa place, mais que vous n’êtes pas obligé de choisir ce qui ne vous plaît pas. Mais d’accepter que cela soit, aussi, qu’il y ait aussi des choses qui ne vous plaisent pas sur cette planète et qui soient là.

Car de la même manière que certains préfèreront un fruit mais ne préfèreront pas l’autre, cela préjuge-t-il de la qualité nutritionnelle de l’autre fruit ?

Certains d’entre vous n’aiment pas le litchi et pourtant ce litchi est très bon.

Vous voyez, chaque fruit, chaque énergie trouve son pays, trouve son endroit ; là où il sert, il est bon.

 

Vous êtes en train de vivre une expérience merveilleuse, mais une expérience – je ne devrais pas dire « mais » – je devrais dire cependant, une expérience qui va me donner beaucoup de travail, à moi, à mes dragons, et pas mon dragon – j’ai beaucoup de dragons qui œuvrent pour moi, pas dans les énergies que certains d’entre vous connaissent, dans un autre type d’énergie – et ceux-ci m’aident à porter encore plus cette expérience dans la divinité.

 

Je voudrais que vous compreniez ceci : quand vous offrez votre tristesse, quand vous offrez vos peurs, votre angoisse, je reçois tout cela et je dois m’émerveiller – dites-vous, de l’amour, la volonté à aimer qui est cachée derrière.

 

Peut-être pourriez-vous faire un peu plus ce travail, de voir que derrière la colère il y a un manque d’amour, et que même derrière la peur, il y a l’envie d’être aimé par une autorité.

La vérité c’est qu’ici vous avez sans doute placé votre autorité à l’extérieur de vous-même. C’est pour cela que vous êtes toujours déçu par une autorité extérieure. Mais vous ne serez jamais déçu par une autorité intérieure profonde. Profondément à l’intérieur, dans chacune des cellules qui composent votre corps, l’unité, la divinité est présente. Il n’est aucune part de vous-même qui échappe à la divinité, aucune.

Prendre conscience de cela, c’est grandir.

 

J’aimerais tellement apporter à chacun d’entre vous la joie et la paix. Mais la joie et la paix ne sont pas quelque chose qui s’apporte, c’est quelque chose qui se partage, c’est quelque chose qui est votre état naturel.

 

Cette période, je l’ai déjà connue dans l’humanité, bien des fois. Ce n’est pas la première fois que des entités biologiques connaissent cette élévation qui est la vôtre, connaissent cette possibilité, en traversant ce brin galactique, d’évoluer en conscience, pour passer d’êtres purement physiques à des êtres beaucoup plus éthérés, beaucoup plus énergétiques.

 

A chaque fois, le phénomène amène ce questionnement intérieur de travail sur la liberté, la compréhension de ce qu’est l’amour qui les compose.

Vous ne vous êtes jamais trop vraiment demandé qu’est-ce qui fait que chacun des atomes dans la forme, chacune des molécules de votre corps vibre. Quelle est cette force de vie en vous ? Elle ne peut être définie que par l’Amour, que par la qualité d’amour que vous avez en vous et plus vous avez une grande qualité d’amour en vous, et plus vous pouvez vieillir justement, vivre longtemps.

Celui qui ne possède plus d’amour en lui perd son énergie.

 

Parfois certains d’entre vous, par manque d’énergie, vont la chercher chez d’autres, d’une méthode peu rigoureuse quant à la qualité d’amour offerte. Ceci crée alors ce que j’appelle, ce que nous appelons, ce que vous appelez aussi d’ailleurs : le karma.

 

Le karma, c’est exploiter l’amour de quelqu’un d’autre. En ce sens vous créerez une dette, et vous la payerez dans un temps ou dans un autre temps. Cela n’a pas d’importance, vous êtes des êtres effectivement immortels, qui peuvent jouer et rejouer de tant d’expériences, tant de fois que cela est nécessaire.

 

Si vous êtes en amour pour vous-même, si vous comprenez ce qu’est l’amour de Soi, l’amour du Soi Supérieur et à quel point vous en êtes inondé à chaque instant, sans rien faire, sans rien demander, sans même changer, simplement en l’acceptant, alors vous serez infusé de cet Amour et cet amour sera profond, cet amour vous fera quitter les peurs, vous fera quitter les angoisses car vous ne pourrez dire qu’une seule chose : je suis à ma place, je suis exactement là où la Volonté Supérieure m’a mis(e), là où ma Conscience Supérieure a demandé ma présence.

Soyez conscients mes amis. Soyez conscients de qui vous êtes.

 

La guérison des consciences, c’est d’étendre votre possibilité de définition aussi de qui vous êtes. Ne vous limitez pas à l’idée d’être un corps. Ne vous limitez pas à l’idée d’être un mental. Vous êtes reliés au Tout. Vous êtes des êtres naturels.

 

Une des grandes lois de la survie est la collaboration. Et plus vous serez dans une œuvre collaborative, plus vous serez dans des échanges collaboratifs, plus vous survivrez et vivrez à travers toutes les épreuves possibles qui peuvent, éventuellement, arriver.

 

Cette collaboration humaine, cet échange humain est tout ce qui vous est nécessaire pour avancer.

 

Je suis à votre service. Vous êtes mes amis. Moi et mes dragons sommes à votre service.

Appelez-moi lorsque vous vous sentez déboussolés ou tristes, et acceptez que je vous aide.

N’essayez pas de vous sentir dignes ou indignes de ma présence. C’est un cadeau, une offre. Je ne prendrai votre tristesse que si vraiment vous me l’offrez, pas si vous l’arrachez à vous, si vous l’offrez sincèrement, en comprenant que c’est un cadeau pour moi, un véritable cadeau pour moi.

Alors merci de m’offrir ce que vous pensez être négatif, car en vérité, il y a là-dedans les germes de l’Amour et vos messages.

Mon œuvre en retour sera de vous montrer quel est l’amour caché, derrière cette expérience qui vous semble si négative.

 

Heureux celui qui comprend que, quel que soit ce qu’il ressent, la quête d’amour est plus grande que tout, et qu’elle est la quête de l’homme et de la femme et de l’énergie sur la Terre.

 

Merci à vous, sincèrement. Soyez honorés et bénis.

 

La video enregistrement original est toujours disponible à cette adresse :

https://www.legrandchangement.com/viewproduit.asp?i_forfait=76654&i_catego=56249

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  ce site  https://sylvaindidelot.com
  • que vous mentionniez le nom de Sylvain Didelot
Commentaires