SHIVA — Ne renoncez pas à votre pouvoir personnel — Questions/Réponses.

8 avril 2023 2 Par sylvaindidelot

Canalisation publique du 04.04.2023 par Sylvain Didelot, retranscrite par Marie-Claire.

Chères âmes de Lumière, je vous salue dans ce temps, dans cet espace, dans votre lieu d’habitation, et quand je dis ʺdans votre lieu d’habitationʺ, je parle du corps et des circonstances du corps. Je suis Shiva. Vous voudriez souvent me reconnaître comme un dieu indien ou hindou, je ne suis pas un dieu, je suis l’émanation du changement, de la destruction et de la reconstruction nécessaires. C’est un phénomène permanent, régulier, que vous connaissez.

Je suis venu ici donner quelques instructions, dans le sens d’instruire. Nous ne sommes pas ceux qui font votre expérience, nous sommes ceux qui l’accompagnent. Nous ne sommes pas ceux qui la génèrent, nous sommes ceux qui font en sorte qu’elle vous soit bénéfique, car cette expérience que vous vivez, ces temps que vous vivez, sont bien votre cocréation à tous. Nous ne faisons qu’aider les créateurs.

J’aimerais d’abord vous instruire de ceci. Beaucoup d’entre vous ont l’idée d’attendre un moment spécial pour avancer, vous appelez cela des anniversaires, des portails, des conjonctions de planètes, le nom importe peu. En vérité, chacun de vos jours vous offre l’occasion de vivre dans un autre monde et dans d’autres circonstances.

La véritable destruction de ce monde existe dans votre sommeil. Chacun d’entre vous déconstruit le monde quand il s’endort, et il le reconstruit ou elle le reconstruit à son réveil. Vous le reconstruisez à votre image dans vos croyances et votre souffle.

Alors, mon instruction va être là, parce que bien souvent vous nous dites : « Mes croyances vont dans le sens de la paix et pourtant je vois la guerre — mes croyances vont dans le sens de la réconciliation et pourtant je vois des batailles, des quêtes, des opinions politiques divergentes. Pourquoi le monde n’est-il pas construit à mon image ? » J’entends ce questionnement, nous entendons ce questionnement. Vous vous mentez à vous-même et c’est dommage. Vos croyances se retrouvent dans ce monde. Quand vous dites : « Je ne vois pas mes croyances » c’est faux.

Une des grandes croyances que vous voyez dans ce monde est celle de votre impuissance. Oh ! vous aurez beau croire à la paix, en l’amour, en la joie, si vous pensez être impuissant dans votre capacité à la générer dans le monde entier, vous ne devenez qu’un échantillon, déjà merveilleux, mais juste un échantillon de ce que vous voudriez voir dans le monde. Et c’est déjà énorme, j’insiste là-dessus, car même si un individu construit un monde meilleur, même s’il ne le construit que pour lui, pour une heure, pour un instant, de toute façon l’impact planétaire existe.

Donc, la première croyance à déconstruire est celle de votre impuissance. Vous n’êtes pas impuissant. Si vous vous sentez impuissant, c’est que vous n’êtes pas relié. Vous n’êtes pas relié avec le monde.

Sentez-vous relié avec chaque personne, chaque terre, chaque espace. Quand vous êtes dans l’esprit de la séparation, c’est-à-dire dans l’esprit de dire : « Je ne peux pas agir sur un terroriste, je ne peux pas agir sur un politicien, je ne peux pas agir sur ma sœur, mon frère, mon père », peu importe, pensez à la qualité d’amour que vous émettez. Aimez-vous votre sœur, votre père, votre mère, le bandit, le politicien, le terroriste ? Est-ce que vous l’aimez ? Nous ne cesserons de répéter cette leçon d’amour, de reliance. Il ne s’agit pas de tomber amoureux, nous ne parlons pas ici de l’amour humain, mais de cet Amour qui relie les choses entre elles, de cet Amour qui relie votre conscience à la Conscience, celle du Père céleste que nous sommes aussi.

Chères âmes, votre puissance est grande. Ne vous sentez pas limitées par un handicap, par un temps, par une époque, par une position sociale, ce que vous pensez, votre force, devrait s’imposer par amour.

Ainsi, lorsque vous priez pour le monde, vos prières pourraient démarrer par : ʺPar amour pour ce monde, voici mon désir…ʺ. Vous pourrez ensuite exprimer votre demande par amour pour ce monde.

Si vous voulez prier pour un de vos frères : ʺPar amour pour mon frère, voici ce que je désire…ʺ

Si vous voulez prier pour des circonstances : ʺPar amour de ces circonstances-là, voici ce que je désire…ʺ

Vous êtes invité aussi à évidemment parler le plus positivement possible de tout cela. Nous essayons.

 

Si on me dit destructeur et constructeur, c’est parce que je connais le sens de la dualité. La dualité est faite pour vous éveiller, même dans nos paroles parfois. La non-lumière n’attend que votre lumière. Il ne s’agit pas d’en avoir peur. La Lumière ne peut pas avoir peur de l’ombre. Finalement, seule l’ombre peut avoir peur de l’ombre, mais pas la Lumière. La Lumière ne peut avoir peur de cette non-lumière, de cette ombre, car elle ne peut que l’éclairer. Pensez-vous que la Lumière se sente impuissante à éclairer la surface la plus noire qui soit ? Une simple bougie dans un espace de très grande obscurité commencera déjà à éclairer quelque chose, non ? Une simple bougie. C’est pourquoi vous qui pensez être une simple bougie parfois et ne pas pouvoir éclairer le monde, peut-être pouvez-vous éclairer le pas suivant du monde, et avancer ainsi pas à pas avec ce monde en évolution.

Pour cela, ami, je t’invite à croire en toi, en ta puissance. Je t’invite à croire en l’Esprit qui t’habite. Cet Esprit-Saint présent à tes côtés est celui qui dicte sa volonté sur ce monde et tu es associé à Lui, pas simplement comme un enfant de la Lumière, mais comme une âme ayant cette possibilité très forte de décider comment tu veux voir ce monde, comment tu veux le ressentir.

Peut-être que dans les faits il ne bougera pas, toutefois, sans aucun doute, dans ton cœur, dans ton esprit, il aura bougé ce monde, il aura évolué, et là, tu te présenteras à lui de manière différente.

Vous savez, il existe un moment de maturité de l’esprit où chacun d’entre vous cessera de vouloir quoi que ce soit pour ce monde. Vous n’aurez plus de désir pour ce monde justement. D’abord vous avez un désir par l’amour puis vous comprenez que l’Amour est partout, à ce moment-là, votre seul désir ne sera pas de le transformer ce monde, mais de le voir avec les yeux de l’Amour, avec les yeux de Celui qui sait, avec les yeux du Père céleste. Ainsi, je vous le dis, votre première croyance limitante est sans doute celle de votre impuissance. Elle n’a pas lieu d’être. Elle est inutile.

 

La seconde croyance limitante qui habite beaucoup de cœurs humains, et aussi d’autres âmes, d’autres cœurs, cette seconde croyance est ʺje suis seul.ʺ

Pourquoi continuer à confondre le corps et l’expérience du corps ? Dans ce corps vous êtes seul, oui, votre esprit guide ce corps, nous sommes d’accord. Pour autant, dans cette expérience humaine vous n’êtes pas seul, vous êtes entouré de l’âme de chaque objet, de chaque personne, de chaque entité. Vous êtes entouré de ces énergies que vous influencez et qui ont une influence sur vous, chères âmes. Tout a une influence sur vous. Par contre, dans votre pouvoir divin, et c’est ici une bonne nouvelle, il vous appartient de décider si vous laissez les choses, les circonstances ou les personnes avoir une influence sur vous, sinon vous retomberez dans la croyance numéro un ʺje ne peux rien faire, je ne peux pas agir, je n’ai pas le choix.ʺ Ne renoncez pas à votre pouvoir personnel, ʺpar amour pour… voici mon désir…ʺ

Voyez comme ces croyances se bouclent l’une à l’autre, comme elles s’enchaînent et s’entraînent avec un ego qui, lui, cherchera à valider votre impuissance. C’est une déviance peut-être de la part de votre ego chercher à invalider votre puissance. Pourquoi fait-il cela ? Pour valider votre croyance en l’impuissance. Finalement, votre ego est devenu votre serviteur dans cette croyance d’impuissance. Inversement, quand vous vous croyez puissant, l’ego aussi parfois peut se retourner et croire en sa toute-puissance qui est l’autre écart, l’autre excès. Vous tomberez à ce moment-là dans un ʺdéfautʺ qui s’appelle l’orgueil, celui de se croire trop puissant.

Vous me direz : « mais tu viens de nous dire que nous étions tout puissant. Alors, comment pourrait-on se sentir trop puissant ? » Vous avez la puissance de transformer votre monde, d’accord, néanmoins, vous n’avez pas le droit de changer celui d’autres personnes. Vous ne pouvez avoir qu’une influence sur ce monde et elle est grande je le répète, une influence grande sur ce monde. Cela dit, voyez, l’orgueil commence quand vous commencez à réfléchir à la place des autres, à vouloir qu’ils réfléchissent comme vous, à croire que vous avez raison et que l’autre a forcément tort. Ici se pose l’orgueil.

Ne rejetez pas votre influence. Votre influence peut s’exercer certes par la parole, par le langage, avant tout, elle s’exerce surtout par votre rayonnement, par l’expression de qui vous Êtes, dans le corps, dans l’énergie, dans l’intensité de votre regard, dans votre souffle, dans votre positionnement corporel. Voyez, mes amis, si un jour vous rencontrez un Maître de Lumière, un être d’Ascension, si celui-ci se présente à vous sous sa véritable forme, il n’aura pas le moindre mot à prononcer, son énergie sera suffisante pour vous pour le reconnaître. Sans qu’il prononce un mot vous sentirez sa force, sa puissance, une puissance d’Amour qui écrase tout. Une puissance d’Amour qui écrase tout. La puissance des muscles n’est rien, elle ne dure pas. En revanche, la Force, votre capacité à embrasser l’expérience, ce qu’elle a généré, ce qu’elle va générer, ce qu’elle est, ce qu’elle sera, ce qu’elle a été, votre capacité à embrasser cela c’est l’Amour. Je ne peux que vous inviter à cet Amour.

 

Chaque jour, je le répète, vous créez un Nouveau Monde. Chaque jour, je le répète, vous êtes votre propre exemple, votre propre exercice. Le monde qui vous entoure, il est vous, et vous êtes lui.

Quand mes paroles cesseront d’être des paroles, alors le chemin sera accompli, alors vous n’aurez plus besoin de vous incarner. Quand mes paroles cesseront d’être des paroles, vous n’entendrez qu’un chant d’amour sur ce monde, vous ne verrez plus la moindre division. Vous verrez une transformation. Vous ne verrez plus des choses à maudire, vous verrez des choses à bénir. Vous ne vous sentirez plus seul, mais baigné dans l’Amour de Dieu, baigné dans votre création.

L’ego, encore une fois, va chercher à valider vos pires croyances parfois, dans l’excès. En fait, il est un miroir déformant. Il n’est pas votre ennemi principal, juste un miroir grossissant votre expérience.

Ainsi, âmes de Lumière, ne doutez pas de qui vous êtes. N’ayez pas de peurs. Vous savez, les peurs continueront à apparaître. Vous pourrez les saisir, les entendre, peut-être même les comprendre. En fait, ce que je veux dire par ʺn’ayez pas peurʺ, c’est surtout ne vous laissez pas freiner, restreindre, uniquement par ces peurs. Si l’Homme, notamment l’Humain n’avait plus peur de la mort, il se serait déjà lancé dans de grandes quêtes, dans de grandes conquêtes. Il se serait battu pour que la suite de la Vie et de l’existence sur Terre soit forte, fiable, Amour. À l’inverse il se soumet par peur de l’enfermement, par peur de la contrainte, par peur de la mort. La mort n’est qu’une récréation dans votre existence, dans la somme de vos existences.

 

Bien souvent on m’a appelé le destructeur. À vrai dire, je permettais juste à la forme de prendre une autre forme justement. Il m’est arrivé de détruire des corps, oui, mais j’ai toujours élevé les âmes, cherché à faire en sorte que ces âmes s’élèvent en conscience vers un autre champ plus fort, plus grand. C’est un peu difficile à comprendre, je l’entends.

C’est difficile à comprendre quand on observe ce monde sous la forme d’une seule vie, d’un seul temps, des seules circonstances qui vous traversent, actuellement notamment. Si vous observez votre monde, même pas de manière linéaire simplement comme un champ d’expériences, comme un cours dans cette grande école de l’existence, dans ce cas, vous serez rassuré, car vous vous direz : « Oh ! En fait, il me suffit d’attendre un peu parfois » si vous n’avez pas envie d’être dans l’action, simplement d’attendre un peu, de développer cette grande vertu qu’est la patience. Ce n’est pas une vertu qui se développe en un an, en deux ans, trois ans et même en dix ans, la patience. C’est la vertu de toute une Vie parfois, une vertu que vous ramènerez dans une autre existence pour avoir pris un temps important sur un sujet.

Dans vos multivies, il est une chose que vous devez comprendre. Tout ce que vous avez appris dans une vie pendant plus de vingt ans vous est restitué dans l’énergie des corps suivants. Autrement dit, tout ce que vous avez appris pendant plus de vingt ans dans une existence, vous sera facilité dans la vie suivante, vous viendra comme une envie, un désir, un besoin, parce que c’est déjà en vous, parce que vous savez le faire. Ce ne sera jamais perdu. Vous ne perdrez pas cette expérience-là qui aura duré, qui aura duré vingt ans pour qu’elle soit marquée.

Tout le restant, tout ce qui dure un an, deux ans n’est que détail, vraiment, petit détail dans la somme de vos existences. Quand bien même certains en fin de vie souffriraient pendant un an, ce qui n’est pas souhaitable ni souhaité, cette souffrance n’est rien, elle ne sera jamais retenue dans un autre temps. Elle ne sera jamais retenue dans une autre expérience.

 

Chères âmes, votre apprentissage de la force passe par le fait de poursuivre votre chemin sur Terre, quelles que soient les circonstances. Aucun d’entre vous, ou très très peu, ont marqué dans leur destin de quitter ce monde, seulement ceux qui considèrent que cela a plus d’intérêt dans l’expérience d’autres personnes — véritablement de dizaines d’autres personnes, pas seulement quelques-uns — or, globalement, aucun d’entre vous n’a fait le choix de quitter ce monde avant que son destin ne s’accomplisse, parce que votre essence est le combat spirituel dans le sens de l’évolution dans l’Amour, victoire dans l’Amour.

La mort ne vient pas pour vous annoncer une défaite, seulement pour siffler, sonner la fin d’un cours. De la sorte, elle vient en son temps, quand le cours est terminé, quand l’apprentissage est devenu Conscience et pas seulement théorie, Conscience incarnée. Une Conscience incarnée et une conscience qui sait qui elle est, qui sait d’où elle vient, qui sait où elle va. C’est cela une Conscience incarnée. C’est ce que vous êtes en train de devenir.

Votre temps, qui semble révolutionnaire, est en fait un temps évolutionnaire. Vous allez vers une évolution forcée apparemment, voulue en vérité. Vous allez vers d’autres temps, vers d’autres rapports à ce monde, à votre prochain, à l’argent, à la Source. Tous ces rapports maintenant vont évoluer, changer vers quelque chose de plus simple, de plus tranquille. Oh ! pas tout de suite, pas immédiatement. Je le répète, parfois une expérience doit être marquée pendant longtemps pour qu’elle soit apprise et comprise dans les autres temps et marquée.

Si vous voulez que les temps futurs soient générateurs d’une expérience plus juste, il faudrait qu’une grande partie de la population de la Terre vive pendant, vous l’aurez compris, une vingtaine d’années une expérience de transformation, afin que ceci soit marqué dans tous les temps et tous les espaces de cette Terre d’ailleurs, pas du monde entier, pas des mondes entiers, mais de ce monde-là. C’est pourquoi, ce que vous vivez, l’accumulation de ces expériences à travers le monde entier est une amplification de cette énergie de transformation afin justement de vous faire gagner du temps, car, si vos frères et sœurs vivent la même chose que vous, la même oppression, ce temps d’oppression se réduit. Ceci est dû à une masse critique, en redisant cela autrement, j’entends que ce soit difficile à comprendre.

Imaginez que vous ne soyez que 1.000 sur votre planète. Imaginez simplement, que vous ne soyez que 1.000 sur cette planète et qu’il faille que 100 personnes vivent une expérience pendant 20 ans, une masse critique, 100 personnes devraient vivre une expérience pendant 20 ans afin que les 1.000 personnes ensuite en vivent la connaissance, la conscience, la science, et ne reproduisent plus cette même expérience. En l’occurrence, si dans mon exemple il faut 100 personnes pendant 20 ans pour changer l’expérience, il suffirait de 200 pendant 10 ans, de 400 pendant 5 ans. Vous voyez ce que je veux dire ? Le fait que vous soyez énormément à vivre des expériences traumatisantes en ce moment, et le monde est en traumatisme, est en fait la marque d’une évolution, la marque d’un changement d’époque, d’un changement de temps, un changement d’horloge, et c’est bénéfique, bénéfique. Je comprends le côté difficile de ce changement. Je comprends que cela soit compliqué à gérer dans votre quotidien.

 

Ici, dans mes mots, dans mon discours, j’ai d’abord voulu marquer la nécessité de votre croyance en votre pouvoir personnel. Maintenant, dans la deuxième partie de mon message, c’est à vos questions que j’aimerais répondre. Aussi, je demande à ce que mon canal se tourne vers votre questionnement, vers les questions que vous lui poserez.

Je souhaite répondre à vos questions, chères âmes. Je souhaite répondre aux questions qui bénéficieront à tous. Pour cela dans l’exercice, nous attendons votre questionnement. Posez vos questions par écrit, laissant mon canal décider avec moi de ce à quoi je répondrai. Je sais vos questions nombreuses, dès lors laissez-moi éclairer quelques-unes d’entre elles.

Sylvain : Je vais être obligé de remettre le chat. Voyez, je l’avais enlevé et là, il veut que je participe avec lui, donc je vais remettre ça au milieu et je vais me replonger avec lui.

 

Il y a de multiples réponses à chacune de vos questions.

 

Comment réussir à être davantage dans l’amour  ?

Je repose la question de manière différente peut-être : comment puis-je me sentir plus en vie ? Que répondrais-tu à un enfant qui te dirait : « je veux me sentir complètement en vie » ? Peut-être lui dirais-tu qu’il est déjà en vie et que tu ne comprends pas sa question. Ensuite il te dirait : « je suis triste Maman, et ça vient troubler ma vie, ça vient me donner l’impression qu’elle est réduite. » Ici, en mère vous lui diriez : « ne sois pas triste, viens dans mes bras. Viens dans mes bras et tu sentiras la Vie. »

Je réponds de la même manière à cette question comment être davantage dans l’amour. En cessant de regarder ce qui est la non-lumière. En regardant la Lumière. En acceptant de te poser dans les bras de Celui qui t’Aime à chaque instant. Tu le considères comme invisible et tu l’appelles quand tu en as besoin. C’est ce que font beaucoup d’êtres humains. Quand tout va bien, personne n’appelle les Guides, les anges, vos Maîtres, et quand ça ne va pas vous les appelez : « Oh ! cher Guide, cher ange, sois présent à mes côtés. Aime-moi, porte-moi ton Amour », il l’a toujours porté. Il a toujours été là. Ils seront toujours là comme cette mère, ce père, dont je parlais précédemment avec cet enfant qui a besoin finalement de réconfort pour amplifier la vie en lui. De la même manière, vous avez vous aussi besoin de ce réconfort pour amplifier l’amour en vous.

Pour amplifier votre amour, il faut vous nourrir à une source d’amour, et il existe une Source infinie d’Amour, votre Conscience Supérieure, votre Père céleste, votre Dieu. Croyez en Lui s’il vous plaît, et vous vous ouvrirez à une Force d’Amour immense, une Force d’Amour plus grande, plus grande que vous, plus grande que la somme de toutes les tentatives amoureuses que vous avez connues. C’est comme cela que vous pourrez être davantage dans l’amour, comme vous pouvez être davantage dans la vie, en la laissant vous accompagner. Laissez la Vie vous accompagner, n’essayez pas de la diriger sinon vous vous sentirez mort et pas vivant. Quand vous essayez de contrôler la vie, vous la perdez. Quand vous essayez de contrôler l’amour, vous le perdez. Voilà ce que je peux exprimer, mais je le répète, il existe beaucoup de solutions et beaucoup de réponses à chacune de vos questions, tellement en fait et en vérité, chères âmes.

 

Sylvain : C’est dur comme exercice le question/réponse parce que des fois j’arrive à rester avec lui, et des fois je suis obligé de revenir et de me reconcentrer. Je pense qu’ils le font exprès.

Bien évidemment nous le faisons exprès. Bien évidemment nous voulons t’entraîner Sylvain à être capable de passer de l’Esprit-Saint à la matière, de la matière à l’Esprit-Saint. C’est bien sûr l’exercice que nous te proposons, un exercice plus puissant que tu ne l’imagines.

 

Le questionnement suivant consiste à demander comment accéder au pardon ?

Le pardon est un changement de vision. Change ta vision sur un événement, change ta vision sur une personne. Cesse de croire que tu connais l’événement, cesse de croire que tu connais la personne, cesse de croire que tu connais les circonstances, alors tu pourras accéder au pardon. Autorise-toi à voir les choses sous un angle différent. Tu ne connais rien des circonstances qui t’amènent à refuser le pardon. En vérité, tu n’en connais rien, un petit échantillon encore une fois. En conséquence, pousse ton esprit à voir autrement. Demande à tes Guides un changement de vision, et le pardon apparaîtra bien sûr, parce qu’il ne peut en être autrement. Celui qui change sa vision, celui-là, celle-là est dans le pardon déjà, simplement.

 

Les effets de l’éveil collectif sont-ils ressentis fortement dans nos corps ? 

L’éveil collectif de votre monde est déjà dans votre corps. Votre corps sait que tout est en train de changer. Votre corps sait que tout est en train d’évoluer. Votre ego a peur de ce changement. Votre ego a peur de cette évolution. De plus, de manière collective vous ressentez que les choses ne pourront plus être comme avant. Dès lors votre ego vous fait peur encore une fois, et il vous dit : « Oh ! ça va être pire ». Malgré tout, je vous le dis, ce pire pourrait exister cependant il ne serait que temporaire, car la force de l’Amour est plus forte que cela. Alors, n’ayez pas peur encore une fois. N’ayez pas peur.

 

Comment remettre la peur de côté quand elle menace l’équilibre de notre vie incarnée ?

On s’en fiche de ta vie incarnée, mon amie, mais la réponse est là. Quand tu apprendras à laisser passer cette vie incarnée, quand tu te diras qu’elle est une parmi tant d’autres, tu cesseras de lui accorder toute cette importance et alors, les solutions se présenteront, et alors, tu n’auras plus à la remettre en cause. Quand tu lâcheras prise, quand tu accepteras ce qui est, quand tu accepteras que ce qui est menacé n’est pas ce que tu Es, car ce que tu Es vraiment ne peut pas être menacé, à ce moment-là, la peur te quittera doucement.

Par contre, si tu continues à croire en cette vie-là, si tu continues à croire à ce corps-là et à cet instant-là, c’est moi-même, Shiva, qui viendrais t’expliquer à quel point c’est faux. Et c’est ce que l’on m’a reproché dans bien des histoires d’avoir tué, d’avoir massacré quelque part. Je ne dis pas que je veux venir te tuer, je vais venir te montrer qui tu Es vraiment, car le passage, le message est là, je montre ce qui Est vraiment. Or, cette vie incarnée que vous vivez n’est rien, elle n’est qu’un point, un point sur une ligne infinie. Néanmoins, tu as peur parce que tu penses que ce point est une menace, qu’il est menacé ? Pose un poids d’un gramme, un seul gramme sur une masse qui fait une tonne. Est-ce que ce gramme va bouger la tonne ? Sans force de levier, aucunement, et il en est de même pour cette vie.

Ce qu’il se passe dans cette vie-là que vous êtes en train de vivre apportera des connaissances à vos futures existences, mais cela n’en modifiera pas la trame. Par conséquent, n’ayez pas peur. Rien de réel ne peut être menacé. Il n’y a aucune menace, aucune menace. Quand bien même une bombe nucléaire tomberait dans votre jardin, il n’y aurait là aucune menace sur ce que vous Êtes vraiment ; aucune menace sur ce que vous Êtes vraiment, seulement sur ce que vous croyez être temporairement, à vrai dire, instantanément vous sauriez être autre chose.

Les personnes qui sont déjà passées de l’autre côté du voile conviennent et acceptent qu’elles ne puissent pas être le corps puisqu’autre chose est sorti, autre chose était vivant, autre chose était la conscience. Cessez de croire en la menace, cessez d’avoir peur. Si votre vie doit se terminer demain, alors qu’elle se termine dans l’amour, toutefois avoir peur vous empêchera de ressentir le gramme d’amour nécessaire. N’ayez pas peur, je le répète. Rien de ce que vous Êtes vraiment n’est ʺmenaçableʺ. Rien de ce que vous Êtes vraiment n’est menacé, jamais.

 

Est-ce que notre puissance se révèle à travers des intentions claires et remplies d’amour ?

L’amour restera toujours la clef, cependant l’amour n’est pas qu’intention, chère amie. L’amour n’est pas qu’une intention, l’amour est un acte, une action, des interventions réelles. La simple intention d’être en amour, la simple intention de se remplir d’amour n’est pas une action d’amour, n’est pas une action de grâce. L’amour est un acte, une action, pas une pensée simplement, véritablement une pensée en action, sinon elle n’est que vœu pieux et vous perdez votre temps. À nouveau une autre existence viendra vous remettre à l’action d’amour, n’en doutez point.

 

A-t-on besoin de subir des challenges dans la vie pour grandir et s’éveiller ?

Oui, chères âmes. Oui, vous en avez besoin. Bien sûr que vous en avez besoin sinon vous seriez confortable, et ce confort en fait ne pousserait pas votre âme à évoluer vers plus d’amour, n’en comprendrait même pas le sens. La dualité est un exercice puissant, justement pour ne pas être simplement dans l’intention d’amour.

Lorsque vous êtes dans l’autre monde, vous êtes dans des intentions d’amour, et c’est facile avec des gens qui sont agréables, gentils, sympathiques, avenants, bienveillants. En effet, souvent dans cet autre monde vous dites : « Oh ! mais tu sais, je suis tellement rempli d’amour maintenant, que même si dans une de mes expériences j’avais une mère discordante, dissonante, dangereuse même, je l’aimerais de tout mon cœur et de toute mon âme. » Quelle belle intention, n’est-ce pas ? Alors votre Guide supérieur vous regarde et vous dit : « Chiche ! Est-ce que tu arriveras à aimer cette mère discordante, dissonante ? » Et donc, vous vous incarnez. Enfin, vous vivez cela. Et montrez-moi maintenant par l’action, qu’effectivement vous allez réussir à aimer cette personne, vous allez réussir à aimer ces circonstances dont vous avez dit, dans un vœu pieux et dans l’autre monde que cet amour-là était facile. Il n’y a qu’un monde duel pour expérimenter l’amour, qu’une réalité d’incarnation pour vérifier cette hypothèse de conscience.

Effectivement, les incarnations, la vie, les existences sont là pour valider vos hypothèses quand vous êtes dans l’autre monde. Ce sont des travaux pratiques autrement que théoriques et c’est pourquoi, oui, la vie est remplie de ces challenges que vous vous êtes lancés vous-même. Ce sont toujours des challenges d’amour, à chaque instant et à chaque moment, bien sûr ; et en cela ce n’est pas négatif mais au contraire une occasion d’aimer. La source de l’amour est dans les actes qui vous paraissent les plus difficiles. C’est une source, pas un désespoir, une source.

 

Quel est le rôle de l’archange Michaël si ce n’est de combattre l’ombre ?

Je suppose que cette question mériterait de lui être posée à lui. En fait, il ne combat pas l’ombre, il l’éloigne de vous. Il l’éloigne de vous, il la replace dans un autre champ d’exercices, dans un autre champ d’expérience. Il n’est pas là pour tuer lui aussi, il est là pour éloigner une ombre que vous n’êtes pas prête ou prêt à chasser de votre amour. Puis quand vous serez à nouveau prêt ou prête à chasser cette ombre de votre amour, elle réapparaîtra, seulement quand vous serez prêt. De la sorte, l’archange Michaël, dans sa grande mansuétude, vous écarte des dangers que vous n’arrivez pas à ʺcombattre par vous-mêmeʺ, à éloigner simplement, parce que la vérité de ces ombres c’est qu’elles ne demandent qu’à être éclairées de votre lumière. Elles ne cherchent pas à vous transformer vous-même en ombre, c’est ce que vous croyez et donc vous en vivez l’engeance et les circonstances parfois. La vérité, c’est que votre lumière doit être mise en avant. Si vous étiez lumière il n’y aurait plus d’ombre. Ainsi, l’archange Michaël éloigne ces ombres, il ne les combat pas. Il les éloigne, reprenez ce mot peut-être.

 

Où en sommes-nous de la masse critique actuellement ?

Votre Terre a déjà atteint la masse critique nécessaire à son changement. Votre Terre est en train d’évoluer. Vos peuples sont en train d’évoluer. Plus ils comprendront la nécessité de liberté dans l’amour, dans l’être, et plus ceux-ci œuvreront pour la Lumière et transformeront le monde, laissant ceux qui veulent se faire les apôtres du contrôle s’éloigner tranquillement. Ceci dit, cette masse est déjà atteinte, bien sûr.

 

Quelle est la meilleure façon pour nous d’augmenter l’énergie de notre monde ?

Semez l’amour autour de vous, rayonnez-le. Enchantez votre monde, enchantez votre petit monde, votre petite famille, même si ce sont juste des animaux, enchantez-les. Voyez, enchanter, l’enchantement. Semez votre vibration. N’essayez pas de prêcher ou de convertir, vibrez encore, encore et encore. Soyez le modèle du monde que vous voulez voir, c’est ainsi que vous travaillez à augmenter l’énergie de votre monde, en revanche, je le répète, il est inutile de prêcher ou de convertir, vous feriez une erreur ici. Il s’agit d’être l’exemple, le véritable exemple, pas le vœu pieux, mais l’exemple.

 

Vous avez dit « peut-être que le monde ne changera pas, mais votre regard changera. » Est-ce à dire que le monde ne changera pas du tout ?

Je pourrais répondre oui et non à cette question. Dans les deux cas j’aurais raison. Il est difficile à exprimer ce que j’essaie de dire ici. J’essaie de dire que parfois le monde changera de votre attitude, mais que toujours il changera de l’idée que vous avez de lui. L’idée de ce monde changera, l’idée que vous avez du mal changera. Le mal n’existera plus, il n’existera plus que la source du Bien ou le Bien, par contre le mal n’existera plus. En ce cas votre regard aura changé, pour autant le monde n’aura peut-être pas changé. Ce que vous appelez le mal s’appellera à ce moment-là la source du Bien, et vous en verrez là aussi la vision. De là, vous n’aurez plus besoin que le monde change parce que vous saurez que tout est parfait, puisque vous le saurez intimement dans chaque fibre de votre être, pas simplement comme une croyance ou une simple attente, mais comme une réalité perçue. C’est pourquoi je dis qu’il n’y a pas de réponse positive ou négative à cette question. C’est une question de point de vue dans l’énergie et les corps qui vous composent.

 

Est-il égoïste de se préserver d’un entourage énergivore ?

L’égoïsme, ce serait de ne pas vouloir rayonner ou de conserver son énergie uniquement pour soi. Cela dit, si tu veux rayonner auprès de quelqu’un, c’est sans doute l’ombre la plus noire qui aura besoin de ce rayonnement. S’ils sont énergivores ces gens, c’est que tu les as laissés te prendre de l’énergie, que tu as essayé de les convaincre, de prêcher, de leur faire changer d’avis. Si tu les acceptais tels qu’ils sont, si tu rayonnais ce que tu es, telle que tu Es, ce sont eux qui pourraient choisir de te quitter ou de te laisser. En cela le choix est juste, mais toi, chère âme, ne les laisse pas et ne les abandonne pas, car c’est eux qui ont besoin de toi. C’est sans doute eux qui ont besoin de ta belle énergie. Je le répète, si eux décident de s’éloigner, cela leur appartient. Quant à toi, si tu es Lumière, dans ce cas ta seule envie sera de répandre cette Lumière, pas de prêcher la Lumière, mais de répandre la Lumière, de rayonner dans l’acceptation et la Lumière. Mes mots prendront sens. Mes mots prendront sens.

 

Comment vous libérer d’un traumatisme simplement ?

Si j’utilisais mon regard de Shiva, je te dirais qu’il n’y a rien à libérer et que donc tout va bien. Si je regarde du point de vue de l’Homme, je dirais que le mot simplement n’existe pas. Je dirais que se libérer d’un traumatisme va demander du temps, va demander de l’énergie, va demander de la Lumière et que c’est un bel exercice, et que le mot ʺsimplementʺ signifierait masquer, oublier le traumatisme rapidement par une technique magique. Cela n’est pas possible dans un monde duel. Cela est possible si tu quittes la dualité parce que tu en viendras à cette définition que je t’ai donnée, il n’existe pas de traumatisme dans un monde non duel. En revanche, dans un monde duel où le traumatisme existe, il te faudra passer par des thérapies et elles seront longues, oui. Elles seront longues parce que ton traumatisme sera la marque que tu veux apprendre. Donc, apprends sagement, patiemment, d’abord à vivre avec, puis à le transformer, à en faire quelque chose de positif, puis à vivre sans, mais ce ne sera pas simplement et ce ne sera pas rapide. Par contre, ce sera un travail de Lumière, alors accepte-le parce que chacune de vos blessures, chacun de vos traumatismes, est la marque de votre désir de progrès en ce monde.

 

Certains d’entre vous posent des questions sur l’avenir de cette planète.

Nous n’avons pas à y intervenir, nous le répétons. Nous accompagnons les changements, nous savons que vous êtes dans ces phases de changements. Nous savons que tout ira bien à la fin, mais nous ne connaissons pas la date de cette fin. C’est vous qui la déterminez par votre énergie, par votre nombre, par votre audace, chères âmes. Nous vous accompagnerons. Nous amplifierons vos lumières bien sûr, bien sûr. Bien sûr. Sachez embrasser vos frères et vos sœurs. Soyez confiants.

 

Allons-nous bientôt retrouver la paix dans ce monde ?

Oui, la paix va se poser sur ce monde. Oui, cela va prendre encore du temps, malgré tout ce temps est nécessaire. Je vous l’ai expliqué aujourd’hui pourquoi ce temps est nécessaire, car il est la Source du Bien.

 

Chères âmes, je bénis ce moment de partage avec vous. Je bénis la Lumière que vous Êtes. Je bénis ce scénario divin que vous traversez.

Dans mes mots, si vous les écoutez, les relisez, les comprenez, les entendez avec votre cœur, ne doutez pas de trouver vos réponses.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  ce site  http://sylvaindidelot.com
  • que vous mentionniez le nom de Sylvain Didelot

video disponible ici: https://www.legrandchangement.com/viewproduit.asp?i_forfait=79743&i_catego=56249