Conversation avec Sylah 14 12 2015

17 décembre 2015 1 Par sylvaindidelot

s:sylvain .. S:SYLAH

s: On me demande comment faire quand on croit qu’on est perdu et que rien ne semble avoir marché? Comme coach je sais que ceux qui disent cela pensent avoir essayé mais qu’en fait , ils ont vite abandonné une pratique, qu’en penses tu ?

S: Je suis en accord avec cela dans le monde de la forme. Vous avez le goût d’essayer les choses et quand elles sont nouvelles, ça vous plait, vous vous placez dans leurs énergies et, dans l’apparence vous allez mieux car vous leurs prêtez le « pouvoir du nouveau » mais, après, une fois connue, vous lâchez la pratique,elle est toujours très bonne mais c’est votre foi en elle qui lui fait perdre sa substance. Le pire c’est que nous parlons ici de pratique mais aussi de vos relations humaines.

Je vais revenir sur une pratique pas très occidentale, l’assiduité et la constance.

s: Connaissant la nature humaine, ces personnes ont vraiment l’impression de s’être lancées dans la pratique….

S: … et quand celle ci était accrochée à leur foi, elle marchait. N’oublie pas que vous êtes plongés dans un monde d’informations. Nous te donnons forces et capacités de trouver en chacun la piste qui lui correspond, qui correspond à sa nature formelle en accord avec son énergie du moment. L’ « énergie du moment » change et la pratique doit aussi se transformer sans la lâcher. Ainsi, les dogmes et répétitions à la virgule des mêmes pratiques ne peuvent plus fonctionner dans un monde d’énergie qui va encore fluctuer de nombreuses de vos années.

s: On ne peut imaginer changer les méthodes de suivi de chaque personne, tu me vois coacher tous ceux là ??? MDR

S: Non Sylvain, bien sûr, c’est pourquoi il existe des « pratiques de ré-équilibrage », dans ton cas, nous utilisons, ta voix et ta parole liées à nos énergies. Ceux qui te rencontrerons dans la matière seront « vibralignés » aussi de notre présence à travers toi et il en est ainsi de beaucoup de guides, d’aides spirituelles. Cela peut aussi être fait facilement si les humains s’harmonisaient à la nature. Remarque comme ceux qui travaillent à l’extérieur sont moins malades et plus stables que les autres. C’est ici la nature qui les embrasse de l’énergie. L’ambiance de votre maison est une ambiance énergétique « artificielle » par rapport à la nature. Certaines pratiquent visent aussi à harmoniser ces énergie pour les encadrer dans la nature extérieure.

s: Tu parles de Feng Shui ou d’autres pratiques bio énergétiques?

S: Oui, mais il y a aussi des formes plus subtiles comme certains yogas ou même la méditation. Vous êtes l’énergie créatrice du monde; de votre maison aussi. Si le calme s’installe en vous, il rayonnera dans la maison qui enregistrera cela en ses murs. Vois comme les murs des bâtisses de prières semblent engendrer le calme et la paix de part la somme des prières qui sont inscrites dans la mémoire, l’information du lieu.

s: Alors, si je résume, un peu, quand rien ne semble avoir marché, il faut soit se faire guider par un « initié » ou harmoniser sa nature par des pratiques internes ou harmoniser l’habitat de pratiques externes…..

S: Oui, l’idée est toujours d’être en équilibre avec SA nature profonde…. et ne pas oublier non plus que c’est le mental qui vous fait croire que vous n’êtes pas à la bonne place au bon endroit. Le coaching ou les pratiques externes visent juste à aller vers sa vérité intérieure qui vous dira que « tout va bien » et que « vous êtes aimés comme vous êtes ici et maintenant »…. le reste viendra de Soi… En eau calme, la boue qui obscurcie la vision tombe toujours au fond de l’eau.

s: Merci

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com

Photo de Sylvain Didelot.