Conversation avec Sylah 7 décembre 2015

8 décembre 2015 0 Par sylvaindidelot

s: La période me semble trouble, je sens des attaques de l’extérieur, des egos spirituels qui s’expriment et se posent en Maître exigeant plutôt qu’en Guide aimant percevant le Maître dans « l’élève » et des gens comme perdus sur le chemin qu’il faut laisser en paix un temps pour les aider ensuite. Je sais que tout est parfait dans le plan mais exprime moi cela avec tes mots.

S: Je comprends aussi que tu sois perturbé, tu fais au mieux et nous sommes très présents avec toi dans l’aide. Nous t’avons demandé de guider et non de diriger et tu te demandes comment des personnes peuvent sembler en diriger d’autres en gardant une voie spirituelle ?

s: Oui c’est ça, dit autrement.

S: Le changement de vision sur ce monde passe par une interprétation différente du monde. Vous êtes des êtres uniques et pourtant unis dans la matrice du monde créée de vos pensées. Certains de tes frères et soeurs sont si « perdus » dans cette nouvelle interprétation qu’ils acceptent une guidance totale. Il n’est pas de voie inutile car, en suivant certaines personnes, ces êtres vont voir qu’une nouvelle vision est possible mais ils ne seront pas indépendants dans la vision, sans ces lumières, ils se sentent perdus et dépendants, ce n’est pas l’objectif divin ici qui s’exprime mais c’est un chemin temporaire connu de nous.
Pour te faire une image, ces êtres sont sur une nouvelle route, certains suivent des « lampadaires ». Ils éclairent large, il y en a régulièrement.

D’autres personnes, comme toi, peuvent être comparées à des fournisseurs de « lampe de poche ». Tu expliques le chemin et fournis ta lumière, qui peut éclairer partout, mais tu laisses les gens choisir leur chemin, même si c’est un chemin de traverse sans lampadaire, leur lampe de poche les éclairera Toujours. Alors, bien sûr, ils ne verront pas loin et ils reviendront vers toi régulièrement pour reprendre le chemin mais ils auront fait ces pas seuls et leur apprentissage sera grand vers leurs pleins pouvoirs divins car, à un moment de ce chemin d’accompagnant, la lampe de poche deviendra une lampe frontale qui leur appartiendra.

Peut importe ce qu’il regarderont et où ils avanceront, ils verront la lumière partout et pas seulement sur ce qui leur a été dit d’illuminer.

s: J’aime bien ton image et je perçois qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises solutions. J’avoue, effectivement préférer l’indépendance des gens avec des rappels réguliers qu’un suivi sans réserves sur une voie « lampadaire » alors que, souvent, les « lampadaires » ont quelques pas d’avance mais ne savent pas si il y a une route plus loin ou pas. Donnez une lampe de poche et un GPS parait plus cool.

S: Oui, et le « GPS » est la liaison du coeur à la guidance intérieure qui est l’éclat du contact divin. Il est clair qu’en faisant un peu plus confiance au divin, donc en apprenant son contact, vous pouvez vivre le chemin plus en confiance et conscience en sachant que le GPS divin vous amènera toujours là ou vous voulez aller mais, « là ou vous voulez aller » est souvent le problème car, par vous même, vous ne savez pas où vos pensées vous mènent mais nous travaillons aussi cet aspect avec vous.
Mon contact, ton contact avec Michael nous permet, paradoxalement, de rester bien sur Terre, dans l’expérience divine mais, cela nous permet aussi un recul suffisant pour connaitre les conséquences des pensées avec un grand recul.

s: Ainsi et comme toujours « tout est parfait » et chacun choisit son chemin, où est alors le discernement ?

S: Dans le coeur, dans le ressenti du « je le sens bien » ou « je le sens pas », ça c’est le bon indicateur. Laissez les Aides Spirituelles vous dire ce qui est bon ou mauvais pour vous mais respectez vous en votre coeur et n’acceptez que ce qui colle à l’énergie du moment. Cette énergie pourra et va changer et vous changerez de solution mais l’apprentissage vous aura appris bien plus que la « perte de temps » que vous croyez souvent vivre.

 

Photo de Sylvain Didelot.