ob_245850_melki2

Melchisedeck 5 Mars 2019

Channeling du 5 Mars 2019 Retranscris par Michèle, Canal de Lumière

Chers amis de la Terre extérieure, bonjour à vous.

Je suis l’énergie de Melchisédech et je viens avec vous évoquer la situation terrestre actuelle, sans évoquer forcément celle du futur. C’est le moment présent ici qui va nous intéresser.

Vous vivez, comme beaucoup, beaucoup d’autres planètes, beaucoup d’autres énergies dans cet espace-temps, un changement de fréquences, un changement de vibrations très importantes. Ce changement et ses vibrations très importantes proviennent de votre emplacement dans l’Univers, de l’emplacement de votre bras galactique, de l’emplacement de votre planète même dans ce bras galactique et de votre exposition, de votre bombardement à ce que certains ont nommé d’une manière et d’autres d’une autre, cela import peu.

Les conséquences de cette exposition, par contre, importent. Elles viennent renforcer votre capacité créatrice, c’est sans doute une bonne nouvelle, c’est même une très bonne nouvelle. Cependant, vous avez aussi une faculté de destruction qui est grande, qui est très grande. Cela peut sans doute, pour le coup, être plus inquiétant. L’arrivée dans cette énergie, l’arrivée dans cette énergie de lumière, dans cette énergie cristal, j’aime ce mot, nous aimons ce mot : le cristal, car le cristal est un amplificateur et aussi un révélateur de la lumière et c’est la révélation de la lumière qui arrive maintenant, la révélation de la lumière Divine qui coule à travers vous, la révélation du champ des vérités.

Vous êtes dans un espace de découvertes important, la découverte de qui vous êtes vraiment, la découverte de tout un tas de secrets qui ne peuvent rester enfouis plus longtemps, la découverte de qui nous sommes, la découverte de l’énergie de l’au-delà.

Les murs dimensionnels nous séparant deviennent de plus en plus fins, les temps nous séparant deviennent de plus en plus courts.

Alors peut-être, dans cette époque où tout devient plus sensible, plus juste pour chacun d’entre vous aussi, peut-être puis-je me permettre de vous offrir une petite leçon d’énergie, une introduction peut-être, seulement, à ce que peut être l’énergie de l’esprit cristallin, à ce que peut être cette énergie-là. Cela a déjà été évoqué, cela continuera à l’être, mais commençons un peu.

L’énergie de cristal est celle qui amplifie votre énergie d’amour. Je ne parle pas ici d’amour humain,  cet amour-là cela sera toujours particulier. IL s’amplifiera quand même à toute l’humanité, vous verrez, vous finirez par vous aimer tous en frères et sœurs, cela c’est important. Non je parle d’amour en tant que liaison au Tout.

Si vous voulez amplifier votre énergie, amplifier ce que vous appelez vos pouvoirs, vos capacités, alors passez par l’amplification du sentiment d’union à tout ce qui est.

Cessez de vouloir autre chose, cessez de vouloir autre chose. Acceptez ce qui se produit ici et maintenant, comme étant la chose juste pour vous. Acceptez l’essence de cette expérience de vie que vous menez comme étant le plus court chemin vers votre Divinité. L’acceptation de l’ énergie qui vous traverse est le premier pas pour vibrer autre chose. Vibrer, accepter, résonner émaner, autre chose, une autre énergie.

Quand vous laissez entrer en vous l’énergie de l’union, vous vous sentez proche de chaque atome de ce qui vous entoure, de chaque particule. Il est drôle pour moi de dire atome en tant qu’alchimiste, parce que je sais que vos scientifiques ne trouveront jamais de fond à la matière, ne trouveront jamais de particules élémentaires, mais ne comprendront que la lumière. La lumière n’est pas une particule, elle est la source même de ce qui crée votre monde, de cette projection de la matière.

Quand vous entrez dans un état d’amour pour ce qui est, ici maintenant, alors dans cet état d’amour profond ce sont souvent des flashs lumineux qui apparaissent, ce sont souvent des énergies lumineuses, des informations que vous n’arrivez pas à décoder vraiment, à faire passer à travers un sens, pour lui donner un goût, une expérience, une odeur, ou même la sensation de recevoir un message.

Non, vous recevez d’abord la lumière dans le moment présent, dans la jonction au Tout. La lumière est l’énergie même de la création. Vous avez dans beaucoup de vos textes ces mots écrits, en latin, en grec, en français, dans beaucoup de textes : fiat lux et la lumière fut, mais la lumière c’est un ordre Divin qui vous traverse, c’est cette énergie d’amour qui vous traverse. La lumière vous envoie quelque chose que vous interprétez, une énergie que vous interprétez en une information. Cette information elle est ensuite transformée en énergie. Mettre de l’énergie sur de l’information cela s’appelle créer, cela créé la matière. La matière ce n’est qu’une information de la lumière avec de l’énergie.

Alors dans votre Univers l’énergie est venue d’autres planètes, d’autres énergies, d’autres étoiles. La lumière elle venait de ce qui est permanent dans l’Univers, la source de toute vie, et l’information vous traverse en fait, l’information c’est votre interprétation, c’est votre choix. Donc créer c’est interpréter la lumière et l’énergie qui vous traverse. A chaque fois que vous voyez quelque chose devant vous, à chaque fois que vous le touchez, alors vous êtes dans une interprétation de l’énergie et de la lumière. C’est la base cela.

Voyez comme très peu de choses suffisent à maintenir une matière tangible, une matière réelle. Quand vous augmentez votre idée de la réalité, vous pourriez perdre la matière et ne plus avoir besoin en fait d’interpréter votre vie, votre conscience dans un corps de matière.

Vous passez alors dans un état d’être qui est un autre corps peut-être, pour faire l’expérience plus grande d’une autre réalité. Vous appelez cela un voyage astral par exemple, ou voyage de conscience.

Ces énergies, ces voyages astraux, ces voyages en conscience sont en fait le moyen de quitter la matière et d’aller interpréter ce monde, ou un autre monde parallèle, d’une matière différente, mais c’est toujours interprété de vous, vous êtes le filtre de ce qui se passe pour vous, de ce qui vous arrive, à vous, en tant que conscience incarnée.

Ce qui vous arrive à vous est unique, chacun d’entre vous est issu de la même Source et rejoindra la même Source. Mais dans cette intermédiaire où il a quitté la Source et où il la rejoint vous être profondément uniques et unifiés à votre expérience. Cela veut dire qu’elle est ce que vous êtes, elle est ce que vous résonnez, elle est la lumière que vous interprétez, l’énergie que vous y mettez et là – dans cette époque d’arrivée d’énergie plus grande, puisque c’est ce qui se passe, je vous l’ai dit au début de mon discours – vous recevez beaucoup plus d’énergie, lumière, énergie, information.

L’énergie vous l’avez, la lumière est la source qui vous traverse en permanence. Que faudra-t-il changer donc ? L’information vous l’aurez compris. Ce que vous croyez être, ce que vous croyez savoir n’est qu’une petite étincelle face au grand feu que peut représenter la connaissance Universelle. Et cette petite étincelle que vous êtes n’est pourtant pas négligeable puisqu’elle crée son expérience durant le temps d’une incarnation. Cet éclat de lumière qui vous traverse est si grand, qu’il vous propose l’expérience d’une vie entière, d’une vie complète, dans une interprétation de l’existence.

Je vous invite aujourd’hui à comprendre plusieurs choses dans cette introduction à l’énergie de cristal.

Premièrement : le passé et le futur sont des routines imaginées, et imaginaires. Vous faites tourner tout le temps le même passé, ou vous imaginez tout le temps le même futur très souvent, et en fait, en faisant cela, vous envoyez l’énergie de l’Univers si grande, dans le passé, pour le rendre encore plus vrai, mais dans le futur aussi pour le rendre encore plus vrai. Mais vous n’en faites pas l’expérience.

Vous ne faites plus l’expérience de votre passé et vous ne faites pas l’expérience de votre futur. Vous ne faites que l’expérience du moment présent. Ainsi vous pourriez très bien créer un futur dans lequel vous n’allez pas et un passé dans lequel vous n’avez pas été, parce que en fait, et en réalité, vous envoyez votre énergie reconstruire un passé qui n’est pas exactement celui que vous avez vécu parfois, mais une interprétation de ce que vous avez vécu dans un autre moment présent.

Alors parfois la charge émotionnelle peut devenir de plus en plus lourde, avec le temps, ou de plus en plus légère . C’est là votre choix d’interprétation, mais comprenez à quel point finalement, en envoyant votre énergie dans le passé ou en l’envoyant dans le futur, vous envoyez ce que vous êtes, le créateur, dans des espaces où il n’est pas, et vous pouvez créer des passés différents, des futurs différents auxquels vous raccrocher.

Une fois vous allez raconter une expérience, elle va vous sembler heureuse, l’autre fois vous allez raconter la même expérience et elle va vous sembler malheureuse. Ceci est avant tout une question d’interprétation.

Dans le moment présent, à quelle réalité perçue, crue, informée, vous donnez votre énergie justement. A quelle réalité choisissez-vous d’adhérer ? Qu’est-ce qui est vrai pour moi maintenant ? Et vous comprendrez que pour vous maintenant un futur peut sembler vrai, et un passé peut sembler vrai, mais que demain votre passé peut perdre son côté dramatique et votre futur aussi d’ailleurs peut perdre son côté dramatique et entrer dans une autre hypothèse, une hypothèse plus grande, plus haute, de ce que vous êtes, vraiment.

Alors, pour quitter cette routine de création habituelle qui est la vôtre, dans ce temps de réception d’énergie de plus en plus dense et de plus en plus forte et pour quitter ces roues du passé et ces roues du futur, vous êtes invités évidemment à l’amour dans le moment présent, à vous sentir liés à ce qui est, là, ici et maintenant, pas à vous sentir liés à ce qui était là hier, pas à vous sentir liés à ce qui sera là demain. Mais à vous sentir liés à ce qui est là, ici, maintenant, à considérer que chaque atome, chaque espace autour de vous c’est vous, c’est une part de vous.

En faisant cela, vous allez d’abord étendre votre zone d’information. Cela signifie que vous allez cesser de croire être simplement le corps. Vous allez vous ouvrir à la possibilité d’être ce corps, mais d’être aussi cette pièce, d’être aussi finalement une parcelle de chacun d’entre vous, réunis, une parcelle d’une grande famille. Votre compréhension devient beaucoup plus grande dans cet espace, dans cet espace d’amour : chaque personne autour de moi, chaque personne que je vois, chaque personne que j’entends, chaque personne que je perçois est une part de ce que je suis. J’ai décidé d’interpréter le rôle de ce personnage, mais je sais que je suis chacun d’entre eux, du pire au meilleur dans ce monde, chaque particule vivante fait partie de qui je suis vraiment.

Ouvrez-vous à cette information, essayez d’y croire, d’y apporter de l’énergie, parce que apporter de l’énergie c’est croire, et croire c’est apporter de l’énergie. Croyez dans le Dieu que vous êtes, comme vous croyez en votre création. Croyez-vous sincèrement que cet ordinateur existe, que ce téléphone existe ? Croyez-vous sincèrement en cela ? Bien sûr que vous y croyez puisque vous l’avez devant vous. Mais c’est cette même foi qu’il vous est demandé d’avoir dans un élargissement de conscience, dans un agrandissement des définitions de qui vous êtes, car plus vous allez étaler, agrandir la définition de ce que vous pourriez être, je vais dire pourriez même si je sais que vous l’êtes, mais admettez que vous êtes peut-être ce bureau, cette plage, cet endroit, ces murs, admettez que vous pourriez être cela, et vous laisserez beaucoup d’énergie déjà infuser votre corps et le nourrir. Déjà vous allez mieux, dans cet espace-là, physiquement tout se rétablit. Parce que plus vous élargissez, plus vous acceptez de recevoir une énergie plus grande dans le moment présent, car non dispersée dans le passé et dans le futur, plus vous acceptez de recevoir cette énergie ici et maintenant, plus vous acceptez de recevoir de nouvelles définitions, de nouvelles informations et plus en réalité celui qui est l’énergie viendra à vous : votre propre Divinité, votre propre guide, votre propre messager viendra à vous informer chaque cellule de votre corps de l’état Divin qu’est le vôtre, dans la matière. Et vous deviendrez créateur avec lui.

Alors vous pourrez observer vos errances, observer vos comportements qui dérivent, mais vous cesserez de vouloir les juger, vous cesserez de vouloir les condamner. Vous comprendrez qu’ils ne sont plus et s’ils ne sont plus, c’est qu’ils ne sont que croyance. Cette énergie vous pouvez la laisser dans le passé ou même la récupérer, en demandant à récupérer cette énergie dans le passé : Je demande à récupérer l’énergie de l’enfance, de toute l’enfance de ce corps, je demande à récupérer chaque expérience en les acceptant. J’accepte de recevoir cette énergie, elle n’était ni positive ni négative, elle était ce qu’elle était, elle était mon interprétation du moment. Aujourd’hui, ici et maintenant, de par mon droit Divin je reprends mon corps d’énergie, je reprends mon corps divin, je laisse Dieu s’incarner en moi, je laisse l’énergie prendre corps et choisir ce corps. Je n’ai plus d’énergie à laisser dans le passé, désormais je me dirige vers l’avenir de qui je suis, de qui nous sommes, car dans l’information étendue qu’est la mienne je sais que nous sommes Un. Je ne peux m’occuper de moi sans m’occuper de l’autre que je suis aussi, mais je ne peux m’occuper de tous.

Alors je peux envoyer ma lumière, envoyer mon énergie rayonner sur ce monde l’intégralité de l’amour que je ressens pour ce moment présent, pour qui je suis. Alors à toutes les expériences douloureuses que je vis, je dis merci, car même si je ne sais pas comment je sais qu’elles m’enseignent encore plus qui je suis. Je dis merci aux expériences positives de ce monde, car elles m’enseignent aussi qui je suis. Je remercie tout ce qui semble être dérèglement car cela m’indique que je suis en train moi-aussi de m’ajuster à une autre fréquence, à autre chose. Je suis moi aussi en train de choisir qui nous sommes avec l’énergie, je quitte le monde du Je. Qui sommes-nous maintenant avec l’énergie ? Si je continue à dire : je suis ceci, je suis cela, je veux devenir ceci, je veux devenir cela, alors je quitte l’énergie du Père, je continue à décider seul, et à me définir comme étant ce corps, cet espace, ce temps, mais il est temps justement de comprendre que l’énergie de cristal est sans temps, sans espace, autre que le moment présent.

Alors ici et maintenant, là, je peux décider de qui je suis, mais je cesse de décider qui j’étais ou qui je serai. Je peux projeter cela dans ma conscience comme faisant partie de moi, mais je ne m’associe pas à ce futur, pas plus qu’à n’importe quelle autre personne qui habite cette planète en ce moment. IL est une énergie densifiée ce futur, il est un potentiel, comme si c’était un être humain dans le moment présent.

Alors je l’accepte comme un potentiel, comme une énergie, et je l’accueille en moi, comme petit à petit je suis invité à accueillir toutes les énergies qui sont autour de moi, comme je suis invité petit à petit à ressentir tout l’amour finalement qui est autour de moi, et que je n’ai pas ressenti, parce que je l’attendais des humains. Mais quand je comprendrai que je suis aimé de mon corps, quand je comprendrai que je suis aimé d’un stylo, d’une table, d’un écran, quand je comprendrai que l’amour est partout, je commencerai seulement à comprendre ce que signifie cette union, cette unicité, ce je suis UN, ce nous sommes UN, car la matière se révèle à la matière, la matière est énergie, lumière et information. Si je récupère l’énergie, si je récupère l’information, si je récupère la lumière comme étant moi-même, alors je m’autorise à rayonner tout cela à nouveau, mais je choisis cette fois que je suis l’écran, je choisis que je suis la table, je choisis que je suis tout cela, et je choisirai juste Je Suis comme étant vrai.

L’Enseignement I AM, l’enseignement de la présence Je Suis n’est que cet enseignement qui consiste à élargir la vision de sa conscience, élargir la vision de ses croyances jusqu’à englober tout et ne rien pouvoir mettre derrière Je Suis, quoi que vous y mettiez cela ne ferait que réduire ce que vous êtes. Je suis ce que je Suis. Je Suis ce que je Suis.

Dans ces mots vous entendez une expérience, dans ces mots vous entendez une invitation à la conscience intérieure, de l’unification au tout.

C’est sans doute cela que vous avez appelé l’ascension, l’éveil, vous avez donné tant de mots à cette expérience qui en fait ne fait que révéler une simple vérité.

De toute éternité, vous avez été, êtes et serez cette énergie vivante et vibrante, qui aura choisi de s’incarner dans un corps ou dans autre chose, mais juste une énergie.

Alors voyez comme, dès que je prononce cela votre conscience se met à raisonner et à dire : mais je suis le corps, mais je suis vivant, mais j’ai une existence, mais j’ai une histoire, j’ai, j’ai, j’ai. C’est très temporaire tout cela, c’est très court cette histoire, très court. Cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas importance, cela veut dire qu’elle n’est pas ce que vous êtes, elle n’est pas l’être permanent que vous êtes. Elle n’est que ce qui est impermanent, et vous vous définissez sans cesse avec quelque chose qui est impermanent.

Je Suis ici et maintenant, oui c’est vrai, bien sûr c’est exactement vrai, c’est juste dans tous les temps et dans tous les espaces, mais dire Je Suis ce corps, non cela c’est temporaire, Je Suis dans ce lieu, non cela c’est temporaire, Je Suis dans ce temps, non cela c’est temporaire. Même ce lieu est temporaire, il est là ici mais il ne peut exister que maintenant. A chaque instant, à chaque moment, j’aimerais que vous compreniez la puissance que vous émettez à poursuivre votre schéma comme étant vrai, la puissance que vous émettez à créer votre environnement sans le moindre changement. Cela j’aimerais que vous ne le preniez pas négativement et que vous compreniez que c’est la preuve de votre puissance. Vous êtes si puissant, que votre pensée poursuit la matérialisation de tout ce qui vous entoure. Mais c’est votre pensée, c’est l’information interprétée par vous. Et la somme de vos croyances crée aussi les règles de l’Univers, la somme de vos croyances crée les règles de la physique.

Alors vous avez décidé qu’une chose ne peut disparaître et réapparaître, mais si vous lisez beaucoup de littérature vous comprendrez qu’on peut faire apparaitre un objet et le faire disparaître, sans utiliser la magie . Certains Maîtres y arrivent, parce qu’ils ont décidé que tout cela n’est qu’une forme temporaire, une information densifiée temporaire. Vous comprendrez que certains Maîtres peuvent voyager dans le temps parce que le temps lui aussi n’est que temporaire, une information.

 

J’aimerais que vous goûtiez au Maître intérieur que vous êtes, j’ai dit goutez. Vous ne pouvez pas l’être complètement dans un corps qui ne se soit pas associé à sa Divinité, par les exercices, par exemple, que je vous ai proposés précédemment. Mais en goûtant à cette Divinité vous comprendrez que ce qui se passe dans ce monde est votre choix, votre décision. Oh mais je n’ai rien demandé, si tout le monde était comme moi cela irait mieux. Stop, c’est faux. Quoi que vous soyez, c’est faux.

Quand tout le monde aura compris qu’il est le monde, là tout changera. Mais il ne s’agit pas de convertir les autres à ce que vous êtes, mais de petit à petit accepter leur histoire passée, pour en reprendre l’énergie, accepter ce qu’ils voudraient devenir pour en reprendre l’énergie dans ce monde, et accepter ce que vous étiez et ce que vous allez devenir. Cette acceptation, ce pardon, ce changement d’énergie, il est le véritable changement sur votre planète. Il est ce qui peut bouleverser votre champ d’énergie et éviter tout un tas de catastrophes potentielles autour de vous. Cela s’appelle reprendre son pouvoir créateur, cela s’appelle ne plus laisser quelqu’un décider à votre place de ce qu’est ou sera le monde.

Soyez le monde que vous voulez voir. Rayonnez, vibrez, pensez à ce monde que vous voulez voir, et vivez dans ce monde maintenant. Ce monde il est là. Il peut être à l’extérieur comme à l’intérieur de ce corps. Comment gouvernez-vous votre propre corps ? La manière dont vous gouvernez votre corps c’est la manière dont vous gouverneriez un pays. Etes-vous violents avec vous-même ? Etes-vous sans cesse en train de vous juger ? Etes-vous sans cesse en train de vous condamner ou êtes-vous gratifiants envers chacune des actions de ce corps ? Etes-vous gratifiants envers chacune de ses attitudes ? Réfléchissez bien, et vous verrez que la plupart du temps vous êtes quand même très injustes avec votre corps et vous le seriez avec ceux que vous dirigeriez, car on dirige toujours les gens comme on dirige son corps. Certains avec rigueur, d’autres avec relâchement.

Donc, autant vous n’êtes pas le corps, autant ce corps il est quand même, vous l’avez lu souvent, l’image de Dieu. Mais cela signifie en fait que ce corps il est l’image du monde autour de vous, tel que vous le pensez, tel que vous le croyez. Même ceux qui ont choisit des corps dans une situation de handicap, voient ce monde comme étant handicapé. C’est leur choix d’expérience, c’est un choix de vision. Mais en unissant nos visions, c’est-à-dire en ne rejetant pas ce que l’on ressent, il ne s’agit pas de vouloir penser autre chose, mais en acceptant les visions de tout le monde, en entrant dans un espace de tolérance immense, en fait tout va s’aplanir, il n’y aura plus d’excès dans le négatif ou même dans le positif, tout s’aplanit tranquillement.

Il est différent de moi, Ok j’accepte, mais je ne me bats pas pour garder mon identité, je vais me battre pour que lui, s’il veut garder la sienne, le fasse. Je cesse de me battre pour moi, mais je me bats pour nous, comme le ferait un bon chef pour cette planète, un sage. Quelle est ma sagesse envers moi ? Qu’est-ce que je m’autorise ? Ce que j’autorise pour moi c’est comme si je l’autorisais pour la planète. Suis-je un bon sage ?

Dans cette énergie du cristal tout ce que je pense va être amplifié. Si la majorité de la planète pense à la guerre, à la fin, à la destruction, au fait que cela ne peut pas continuer, au fait que les ressources de la planète se perdent, tout cela va être vrai et vous en ferez l’expérience. Mais si collectivement vous vous mettez à penser à la paix, si collectivement vous œuvrez à votre échelle intérieure, sur vous-mêmes, ou sur une plus grande échelle si vous le pouvez, pour la paix, pour la tolérance, tout va s’aplanir.

Il y a des règles qui vont se mettre en route, mais vous verrez elles se mettent en route toute seules, elles n’ont pas à être, j’allais dire, défendues. La tolérance s’impose d’elle-même, l’amour s’impose de lui-même. Parce que quand il n’y a plus rien à défendre, quand il n’y a plus d’identité à défendre, quand il n’y a plus de personnage à défendre, alors chacun revient à son état naturel, et c’est un état d’enfance, c’est un état d’envie d’être aimés, un état d’envie de jouer, un état d’envie d’œuvrer pour son prochain dans un jeu collectif. C’est cela notre état naturel, c’est cela votre état naturel.

Nous connaissons cet état dans l’intra-terre. Nous avons traversé ce que vous traversez, nous avons essayé d’aider certains d’entre vous, mais nous avons compris qu’il est mieux de vous laisser apprendre, par vous-mêmes et dans l’énergie ,ce dont vous êtes capables, de vous laisser prendre conscience que vous avez crée cela, que vous avez accepté cela.

J’insiste sur le point suivant : ne vous jugez pas, ne vous condamnez pas. Vous avez traversé des zones de croyances qui étaient les vôtres, vous avez cru en ce que vous avez traversé, vous l’avez vécu, ne vous jugez pas, ne vous condamnez pas. Cette expérience était parfaite, c’était celle que Dieu à travers vous a décidé de vivre. Mais maintenant choisissez avec lui, agrandissez votre conscience, agrandissez l’idée de ce que vous pouvez être. Cessez de défendre ce petit moi et défendez plus que cela. Défendez dans l’énergie, dans l’énergie. C’est-à-dire : amenez vos pensées dans la paix, amenez vos pensées dans l’amour, amenez vos pensées dans l’extension, dans l’acceptation de tout et tous, et puis laissez cela entrer en vous. Laissez cette énergie entrer en vous, et si vous croisez, pendant ces énergies, des gens qui vous ont fait du mal dans l’énergie, acceptez-les en vous, dites-leur : viens je te pardonne, il ne s’est rien passé. Voyez-les redevenir des enfants, ce sont des enfants, ce sont tous des enfants, des enfants de la Divinité.

Viens je te pardonne, il ne s’est rien passé.

En agissant ainsi, vous allez amener un esprit de paix et d’amour sur cette planète et cet esprit de paix et d’amour va transformer de manière radicale, j’insiste sur ce mot, radicale, l’énergie complète de cette planète et éviter bien des erreurs.

Si vous continuer à croire que vous ne pouvez rien, alors ne vous plaignez pas de n’avoir aucun pouvoir. Mais si vous comprenez que vous avez le pouvoir, alors comprenez que ce pouvoir il est d’abord dans la manière dont l’énergie vous traverse, dans la manière dont la lumière vous traverse, et la manière dont vous interprétez et décidez d’interprétez les informations qui vous traversent et que vous entendez aussi.

Etes vous prêts à condamner la première personne qui est condamnée, à priori, ou jugée ? Etes-vous prêts vous-mêmes à vous condamner à la première chose, au premier écart ? Ce qui est important dans ce que je suis en train de vous dire, dans cette introduction, je n’introduis qu’une petite idée de ce qu’est cette énergie cristalline, une toute petite idée, en vous expliquant d’étendre votre définition. Souvenez-vous, je vous ai dit : plus vous aurez d’énergie en vous et plus vous serez capables de manifester la paix avec l’Unité Divine, avec l’Unité Divine. Mais pour avoir le maximum d’énergie en vous et créer, vous ne devez pas être dans le passé et vous ne devez pas être dans le futur. Vous devez être là, ici, maintenant. Je Suis ici et maintenant, ne définissez pas Je Suis dans ce corps ici et maintenant. Oubliez cette histoire temporaire. Je Suis ici et maintenant. Je Suis le début et la fin, l’Alpha, l’Oméga. Posez-vous dans cet espace.

Permettez-moi de poser sur vous l’énergie de cet espace de paix. Entendez mes mots et vibrez ces mots avec moi, répétez-les peut-être dans votre conscience :  Je suis l’énergie de la vie, je suis la lumière, je suis l’amour qui englobe tout, je suis dans l’acceptation de tout ce qui est, je laisse passer et je chasse tout ce qui n’appartient pas à la permanence, tout ce qui est une histoire impermanente d’un personnage impermanent. Je libère cette énergie ici et maintenant de mon droit Divin, je l’autorise à être, mais elle ne touchera plus ma conscience, je tourne ma conscience vers la permanence, vers l’être permanent, I AM, Je Suis.

Cette énergie, ces pulsations en vous sont celles de l’Univers, c’est l’énergie pure qui circule à travers vous. Permettez-vous, ici et maintenant, de ressentir l’énergie qui vous traverse, l’énergie de la vie qui vous traverse. Comprenez que vous êtes bien infusés d’une énergie d’information, tout cela est vrai. Pendant que vous en faites l’expérience répétez-le dans votre esprit : c’est vrai, Je Suis l’énergie, Je Suis la lumière, c’est vrai Je Suis l’énergie, Je Suis la lumière. Beaucoup d’entre vous peuvent vivre cette expérience, ici et maintenant. Pour ceux qui n’y arrivent pas, vous êtes restés dans des définitions de ce que vous êtes ou de ce que vous voudriez être, ou dans un questionnement sur quelque chose d’impermanent mais vous ne vous êtes pas centrés sur la permanence.

Merci d’avoir accepté cette expérience, merci d’avoir accepté cette ouverture en vous, et dans ce temps où l’énergie est si forte à vous aider à découvrir la vérité, votre propre vérité, à vous révéler vous-mêmes, acceptez qu’être Tout, n’est pas important, c’est ce que vous êtes, mais ce qui veut y donner de l’importance est ce que vous n’êtes pas.

Dirigez votre pensée, dirigez vos rayons, dirigez vos flammes vers l’amour que vous êtes, vers l’expérience de la vie profonde et heureuse qui vous attend. Ne voyez rien comme un obstacle, tout ce que vous avez créé par votre pensée peut être effacé et retourner à l’ énergie pour vous revenir en énergie. Tout ce qui s’est passé dans votre passé est théorique, c’est pareil, c’est une énergie elle peut vous revenir pour que vous puissiez créer un autre moment présent, un autre futur si vous le souhaitez en le projetant devant vous et en l’aimant, et en le voulant pour tous, pas pour vous-mêmes seulement, mais pour la multitude que vous êtes, pour les siècles des siècles, pour toujours.

La paix est la clef de tous les changements, de toutes les autorisations à recevoir l’énergie. Plus vous êtes en paix et plus l’énergie s’infuse en vous, plus votre corps accepte et reçoit cette énergie et libère toutes les informations, toutes les expériences, toutes les maladies, toutes les angoisses.

C’est votre nature véritable d’aimer et d‘être aimés, acceptez-la et respectez la, et merci de votre écoute.

Commentaires
porte

Lady Portia : Retrouver les informations de toutes ces vies par l’ouverture de la porte d’or

Remerciement à Florence pour la retranscription de ce message de Lady Portia , le 9 mars à Toulouse durant un des mes conférences

“Je suis Lady Portia

 

Je suis venue aujourd’hui vous apporter un enseignement qui s’appelle :

L’enseignement de la Porte d’Or.

 

Cet enseignement était donné auparavant dans ce que vous appelez l’Egypte.

Il m’appartient de vous  retransmettre cet enseignement parce qu’il est temps que cette porte d’or s’ouvre

 

La porte d’or, c’est justement un moyen pour que ce fameux voile d’Isis, dont vous avez parlé disparaisse, ne vous atteigne plus ou tout du moins, vous atteigne moins.

 

Donc, cela va vous permettre de retrouver les énergies, la conscience, l’information de tout ce que vous avez déjà appris sur terre. Je vais quand même insister à dire sur Terre,  parce que beaucoup d’entre vous ont eu des apprentissages galactiques. Mais la Porte d’Or, ne permet pas de récupérer ces apprentissages galactiques, seulement ces apprentissages dans l’incarnation, dans ce  monde, où vous êtes souvent revenus

Alors la Porte d’Or est symbolique. C’est une porte très très lourde, parce que, jusque là, elle vous a maintenue dans l’illusion de ne pas pouvoir accéder à toutes vos mémoires.

Je dis bien dans l’illusion

 

Pour ouvrir la Porte d’Or, vous  devez demander au gardien de la Porte d’Or de vous l’ouvrir. Ce gardien, c’est Cérès, vous avez eu beaucoup de représentation, mais appelez le dans votre mental, dans votre conscience : Gardien de la Porte d’Or.

 

Je vous invite à entrer en vous, dans le moment que vous désirez, pas forcément maintenant, dans le moment où vous serez le  plus calme, le plus en paix possible, le moins dans le doute possible j’allais dire, vous vous posez dans un moment d’ouverture de la conscience, de votre énergie, de qui vous êtes.

Dans ce moment là, je vous invite à prononcer ces mots :

 

Gardien de la porte d’or, le temps est venu de traverser cette porte.

 

Gardien de la Porte d’Or, le temps est venu de traverser cette porte.

Vous n’aurez pas à la prononcer 10 fois, mais une seule fois. Et j’insiste sur 1 seule fois, c’est à dire que votre demande doit être ferme, si vous  demandez sans savoir si cette porte va s’ouvrir, Cérès ne vous l’ouvrira pas. Son rôle est d’être gardien, et de n’ouvrir la porte qu’à ceux qui sont déjà ouverts.

 

Vous avez deviné que cette porte est une porte intérieure et pas une porte  extérieure.

Il est temps que cette porte s’ouvre.

Lorsque vous prononcerez cet ordre intérieur, ce commandement intérieur, ce décret intérieur, appelez ça comme vous voulez,  la porte va s’ouvrir, cette  porte n’est pas la porte de Pandore. Vous n’allez pas récupérer tout ce que  vous appelez mal et ce que vous avez fait avant.

 

Vous allez récupérer les informations utiles et  pertinentes pour votre existence pour avancer plus vite.

A l’arrivée des corps de cristal, récupérer toutes ses mémoires intérieures, c’est stabiliser son mental et surtout stabiliser ses émotions, vos émotions.

 

C ‘est le 1er effet de l’ouverture de la Porte d’Or. Vivre dans l’énergie de quelqu’un  qui a tellement connu d’expériences, au final, peu  de ces expériences vont le toucher profondément dans l’émotion.

 

Cela vous touchera dans l’énergie, vous ressentirez des choses,  vous ne deviendrez pas des robots, mais vous ne serez plus dirigés par vos émotions, et c’est ça la Porte d’Or.

Parce qu’à ce moment là, lorsque vous cessez d’être dirigés par vos émotions, vous êtes dirigés par l’Amour.

 

Vous êtes dirigés par ce qui vous lie à ce monde, vous êtes dirigés par l’énergie divine, et vous comprendrez que tout ce que vous faites, tout ce que vous dites, est utilisé par cette énergie que vous servez profondément. Et cette énergie que vous servez, vous veut le plus grand bien. Alors, certains d’entre vous entrerons en discussion avec cette énergie, que vous appelez Dieu.

 

Certains d’entre vous connaitrons des états transfiguratifs, des états émotionnels aussi, parce que vous allez tout de même vivrez l’Amour absolu, parce que la Porte d’Or, c’est l’expérience de l’Amour absolu sans mourir.

 

Parce que vous allez comprendre que quoi qu’il vous arrive, quoi que vous ayez fait, quoi que vous fassiez, tout va bien.

 

En vérité, il ne se passe rien et que vous êtes aimés dans l’énergie que vous transmettez dans ce monde.

 

Ouvrir la Porte d’Or, c’est vous autoriser à  vivre dans ce monde en tant que maitre, quelqu’un qui est dans la maitrise de son énergie, et en même temps, en  tant que serviteur du divin, c’est à dire dans la compréhension  que si vous agissez avec l’énergie divine,  pour l’énergie divine, vous êtes totalement protégés, scellés, aimés de cette énergie là, et qui vous servira, et j’insiste aussi là dessus, pas à pas, pas à pas.

Chacune des rencontres, chacun des événements, chacune des fortunes dont vous aurez besoin. Vous n’aurez plus à vous projeter, car pour celui qui fait confiance au berger, celui ci est bien gardé.

 

Et faites confiance à cette énergie, que vous allez recevoir dans ce contact de la Porte d’or de plus en plus fréquemment.

 

Au début cette expérience peut être appelée une sorte d’éveil mais vous  verrez que cela va venir régulièrement, par vague, et qu’à chaque fois que vous allez vouloir réintégrer le seul personne que vous croyez être aujourd’hui, à chaque fois, vous recevrez des vagues de : Mais je ne suis pas vraiment cela, ce n’est que la partie actuelle de mon expérience mais je ne suis pas l’expérience actuelle. Je suis l’expérience infinie

Je vous offre l’occasion d’ouvrir cette porte. Je vous offre l’occasion de vous ouvrir à votre propre divinité.

 

Je vous informe que ce message n’est pas que pour vous mais qu’il sera retranscrit et qu’il doit l’être.

 

C’est rare, mais c’est parce que le temps est venu, vraiment, où chacun d’entre vous  peut à  nouveau accéder à son champ d’énergie le plus grand et le plus fort.

Je vous le  répète tout de même, je vous l’ai dit tout à l’heure mais réécoutez bien ces phrases. Si vous doutez de l’ouverture de la porte, elle ne s’ouvrira pas, donc, il vous faudra sans doute, pour beaucoup d’entre vous, travailler l’indignité, ou le pardon.

L’acceptation de qui vous êtes déjà,  pour que cette porte s’ouvre.

 

Parce que beaucoup d’entre vous  penseront qu’il n’est aucun moment où vous allez être dignes de cette Porte. Mais souvenez vous, je vous l’ai dit, ce qui est  de l’autre côté de la Porte, vous dit : Je vous Aime, quoi que tu sois, quoi que tu vois, quoi que tu vives, quoi que tu aies construit mentalement, ça n’est jamais qu’une construction d’énergie  et toute énergie est une pure lumière, pur Amour, pure conscience

 

La divinité n’a aucun jugement, aucun jugement.

Le jugement divin n’existe pas. Le jugement humain, oui, et le jugement humain de ce que devrait être le jugement divin, oui.

Mais le jugement divin n’existe pas.

 

Si vous êtes venus embrasser l’expérience de l’Amour, incommensurablement, ou vous appelez parfois Amour infini, Amour inconditionnel, vous aimez bien mettre ces mots là, mais moi j’appelle ça le véritable Amour, en fait.

 

Tous les autres sont des masques posés  sur ce que vous appelez l’Amour.

Tous les autres sont réduits, tous les autres ne sont qu’un échantillon, alors permettez vous de recevoir cet Amour.

Quand vous comprendrez dans chaque cellule de votre corps, vous êtes aimés, tout s’ouvrira.

Quand vous accepterez vous aussi, avant d’ouvrir cette porte, de vous aimer, c’était la condition.

 

Si vous rayonnez, la Porte s’ouvrira d’elle même.

Si vous demandez à briller, vous avez oublié que vous êtes la lumière

Alors soyez lumière, faites votre demande, Cérès ouvrira la porte et vous quitterez, j’allais presque dire, l’enfer de cette incarnation.

 

Désolée d’employer ces mots, c’est vraiment pour vous expliquer que cette Porte et ce lieu n’est pas celui non plus qui a été décrit et représenté.

Celui qui ouvre la Porte d’Or

Merci de faire cela en votre temps si vous le désirez, et merci en tout cas d’avoir entendu le message qui vous dit et vous explique que vous êtes aimés et que vous avez juste à accepter de recevoir cet Amour, pas à le demander. Mais à accepter de le recevoir.

Merci de votre attention.”

 

Commentaires

St Germain 9 Février 2019

Channeling du 5 Février 2019 retranscris par Michèle, canal de lumière

Maître Saint Germain

 

Merci de ce temps, de cette confiance que vous me faites régulièrement pour avancer dans ce monde, dans ce monde où la conscience s’ouvre maintenant aux énergies dites supérieures. Ces énergies supérieures sont déjà là, sont déjà disponibles pour chacun d’entre vous dans ce temps, dans cet espace qui est le vôtre. Il est nécessaire bien sûr d’épurer sa conscience, d’épurer tous les poids que vous portez. Il est nécessaire aussi que vous quittiez cette enfance, cette immaturité, parfois aussi en connaissance, même si la connaissance n’est pas le fruit béni de Dieu. C’est l’innocence le fruit béni de Dieu.

 

Alors je dis aussi qu’il est nécessaire que vous sachiez que dans votre monde duel il y a beaucoup d’énergies duelles, il y autant d’ombre que de lumière. Sachez vous protéger de ces ombres, sachez vous protéger de l’esprit d’autres personnes jalouses, envahissantes. Qu’elles soient vivantes, incarnées, non incarnées compte peu. C’est votre état vibratoire qui attire votre état vibratoire, votre état vibratoire c’est l’énergie que vous acceptez en vous, j’ai bien dit l’énergie que vous acceptez en vous, alors vous pouvez sans doute apprendre à recycler ces énergies.

 

Marie et Lady Kuan Yin vous ont proposé un exercice, vous l’ont fait vivre pour beaucoup cet exercice, qui va être très libérateur, très salutaire, guérisseur dans bien des affaires profondes de l’âme, profondes.

Mais voyons un peu cela de manière différente maintenant mes amis. Lorsque vous plongez à l’intérieur de vous-même et que vous percevez une part sombre à l’endroit même de votre corps qui semble alourdi par une information, lourd, il va falloir là aussi, si vous voulez allez mieux, si vous voulez passer à un autre état d’esprit, à un autre état de conscience, élever votre champ vibratoire et implanter une énergie plus haute vibratoirement, plus haute.

 

Vous imaginez bien que je pense ici à ma douce flamme, à la flamme violette. Je vous invite à cet exercice assez simple, chez vous, où vous voulez. Imaginez dans votre main, peu importe la main, ma flamme violette, cette flamme violette et or est présente dans votre main. Vous ressentez son énergie douce, vivante et vibrante. Vous m’appelez, vous l’appelez à vos côtés et vous ressentez dans votre main le poids de cette présence aimante, douce, vibrante. Si vous effectuez correctement ce travail vous allez ressentir au centre de votre main une énergie douce, vibrante, profonde, quand je dis profonde c’est existante. Vous ressentez cette énergie, et vous pourrez porter dans votre corps, posez votre main, là où dans votre corps se situe cette énergie lourde. S’il s’agit de pensées, s’il s’agit d’une conscience lourde posez votre main sur votre front, laissez pénétrer la flamme violette en vous, laissez cette énergie se diffuser en vous, prenez conscience que la flamme violette va informer chaque molécule d’eau de votre corps de sa présence et telle une encre déposée sur un buvard, elle va diffuser son énergie doucement et tranquillement partout dans votre corps pour permettre de purifier et de nettoyer toutes ces peur, toutes ces angoisses. Elles sont nombreuses ces peurs et ces angoisses, car comme Marie l’a évoqué avec vous, vous êtes en train de les faire disparaitre. Vous êtes en train de passer au niveau supérieur de conscience par votre ADN de lumière, adamantin, cristallin, employez le terme que vous désirez.

 

Alors tout ce qui en vous prenait une couleur grise ne sera même plus accepté.

Pour vous faire une image, auparavant il fallait que cela soit bien bien sombre en vous pour prendre un petit peu conscience de ce qui se passait, mais aujourd’hui vous verrez que ces nuances suffiront à vous sentir lourds. Vous allez être sensibles à l’énergie de l’amour profondément. Vous allez sentir qu’un autre possible est possible. Plus vous utiliserez ma flamme ou d’autres moyens pour vous libérer, chaque particule de votre corps, chaque espace, chaque atome, chaque information, plus vous libèrerez votre conscience à la possibilité de recevoir des messages, des visions et des sons de l’Esprit, de la Divine présence I AM, de cette présence supérieure qui représente votre unité, ce que vous êtes. Dire qu’elle est une part de vous est juste, dire qu’elle est vous tout entier est juste aussi, car il n’y a pas d’écart entre la source de la lumière et la lumière. Toutes les deux se rejoignent comme un projecteur projetant un rayon. Chaque particule, chaque point de ce rayon rejoint sa source. Alors vous rejoignez la source profonde de l’unité de l’amour.

 

Ces enseignements peuvent vous paraitre diffus et non concrets, mais je vous invite à les tester, à les éprouver en la matière, en l’énergie en vous. Permettez-vous de ressentir la douceur. Cessez ces postures inutiles, acceptez la douceur et acceptez que l’amour gagne votre intérieur. Ce n’est pas une faiblesse l’amour, mais un moyen de communiquer avec l’esprit, un moyen de rassembler sa propre unité, unité dans l’esprit, puissant et fort, du Divin en vous.

 

Nous avons tous connu dans nos existences des moments de doute, des moments d’angoisse. Il nous a fallu être forts, ne pas lâcher nos objectifs, comprendre, intégrer dans notre esprit qu’ici l’œuvre de Dieu était toujours en train de se réaliser à travers nous, et qu’en vérité tout était pris en charge et que plus nous allégions notre fardeau plus nous étions dans l’unité, plus nous nous rassemblions en unité de conscience, en groupe comme vous diriez, et plus nous étions fort, courageux, puissants et humbles à la fois, parce qu’en pleine compréhension que l’énergie qui nous traversait représentait la véritable puissance et le véritable chef de notre monde.

 

Nous avons accordé, dans chacune de nos vies, bien trop de pouvoir à ce qui semblait visible et si peu à l’invisible, alors je fais une invitation à l’invisible. Vous devrez toujours posé des gestes vivants, vibrants, signifiants ce que vous voulez montrer à ce monde, ce que vous voulez que ce monde devienne. Il s’agira donc ici d’être l’exemple de ce que vous voulez voir, aussi puissamment que vous le pouvez, à votre échelle. Puis comme si vous étiez un échantillon vous-même, de demander à être livré de l’intégralité de ce que vous voulez être : Seigneur, Divine présence I AM, permet-moi de te montrer quel est le souhait que je souhaite réaliser à travers toi.

 

L’acte de prière n’est pas un acte obsolète, c’est un acte d’entrer dans l’humilité, dans la conscience d’être utile et utilisé par l’Esprit Saint lui-même, par la Divine présence I AM elle-même, même si les expériences que vous vivez ne sont que le prisme de votre conscience. Quand vous permettez à cette énergie de prendre la main sur ce que vous êtes, ce prisme alors peut refléter beaucoup plus de couleurs, beaucoup plus d’énergies, recevoir des messages incompréhensibles pour votre structure vivante, mais totalement compréhensibles pour l’univers.

 

En clair mes amis, si vous avancez avec l’Univers, l’Univers avancera vers vous et vous ne serez plus celui qui doit tout faire, mais c’est comme si vous n’aviez qu’un échantillon, qu’une partie à faire, et cette partie va s’affaiblir avec le temps, elle va devenir de plus en plus faible, vous aurez juste à montrer la direction et l’Univers va se plier, non à votre volonté, mais à la paix en vous, à ce qui vous apportera la paix, l’amour et la joie.

 

C’est bien cela la direction et parfois c’est un peu opposé à la direction que vous semblez prendre. Certains d’entre vous peuvent penser que la richesse les mènera à la joie, à la paix et l’amour, mais si la puissance I AM décide que ce qui vous mènera à la paix, à la joie et à l’amour est d’être tranquille dans un autre lieu, alors vous serez menés tranquillement vers cet autre lieu, où vous connaitrez de toute façon la paix, la joie et l’amour qui sont toujours la direction que l’Univers veut vous faire prendre.

 

Alors parfois vous avez l’impression de vous tromper de chemin, tout est utilisé sur votre chemin. Le Seigneur, l’entité Christique, utilise tout, tout en conscience, encore une fois, en conscience pour que vous preniez conscience que ce chemin n’est pas le vôtre ou n’est qu’une partie. Mais ne regrettez aucune erreur, aucun échec, car tout a été utilisé pour vous façonner, parfois pour façonner une toute petite partie de vous.

La plus belle des tasses n’est pas seulement sa poignée, son anse, elle est aussi un socle, elle est aussi la coupe. Alors vous devez vivre l’expérience d’avoir l’impression d’être l’anse, l’expérience d’avoir l’impression d’être la coupe, pour comprendre les différentes facettes de votre être, pour comprendre l’œuvre complète qui se joue à travers vous.

Beaucoup d’expériences vous sont proposées, diverses, variées. Il est temps âmes de lumière, âmes éveillées à la construction de l’Univers, il est temps de vous apercevoir qu’en vérité, votre chemin, votre œuvre, ou votre mission comme vous aimez tellement l’évoquer consiste à conjuguer tous vos talents. Tout ce que vous savez faire, tout ce que vous avez appris parfois même dans l’épreuve, pour essayer d’en faire une œuvre de joie, une œuvre complète.

 

Alors encore ici beaucoup d’entre vous disent : je ne comprends pas la somme de mes expériences. Comprenez ceci, accordez votre bonne volonté à l’unité. Acceptez que quelque chose de plus puissant et plus fort que vous prenne la main sans informer votre conscience pensante. Quand vous accepterez que l’Univers vienne à vous, quand vous cesserez de vouloir savoir, mais quand vous aurez envie de vouloir vivre plutôt que de savoir, ne doutez pas de l’Univers, ne doutez pas que celui-ci vous veuille le plus grand bien, car l’amour du Divin est immense pour chacun d’entre vous et son œuvre s’accomplit à travers votre conscience, à travers vos propres désirs, à travers vos propres croyances.

 

Alors croyez en cette Divine présence, croyez en cette Divine providence et ne cherchez pas à savoir mais à vivre et essayez de le vivre de manière échantillonnaire. Simulez l’expérience de ce que vous voulez vraiment ressentir. Vous pouvez jouer avec des petits personnages et simuler ce que vous voulez être et faire. Vous pouvez utiliser la visualisation, vous pouvez utiliser la méditation, vous pouvez utiliser la discussion en conscience avec des frères et sœurs autour de vous, pour présenter à l’Univers que vous aimeriez ressentir quelque chose. Mais renoncez un peu, temporairement mes amis, mes frères, mes sœurs, renoncez à savoir. Savoir et comprendre sont deux choses différentes, comprendre c’est intégrer un savoir et si cela a souvent été évoqué permettez-moi de vous le redire à nouveau : de plus en plus d’entre vous vont d’abord vivre des expériences normales ou para normales. Ils auront ensuite le savoir, la connaissance de ce dont il s’agissait après l’avoir vécu. Vous voulez trop anticiper ce qui va se passer. Vivez-le. Choisissez de le vivre dans la conscience que tout est pris en charge par celui qui vous veut le plus grand bien. Ensuite la compréhension se fera.

 

J’entends vos questionnements, je comprends que certains se posent cette question qui est : je ressens l’envie de me séparer de la personne qui m’accompagne en ce moment, j’ai l’impression que cette personne alourdit mon trajet, ma trajectoire, le sens de ma vie, il ou elle ne comprend pas qui je suis ou ce que je peux être. Vous vous trompez, vous faites erreur ici. Si séparation il doit y avoir, elle aura lieu, mais ne croyez pas que quelqu’un vous alourdisse. En vérité, votre conscience pensante, votre égo, utilise ce personnage pour se trouver des freins, pour s’empêcher d’avancer par peur de ne pas maîtriser la route, alors il est plus facile d’utiliser une circonstance, un personnage, quelque chose qui semble construit et fort.

 

Oui Maître Saint Germain je t’entends et cependant cette situation existe, cependant mon mari ceci, mon mari cela… J’entends mes amis, j’entends cela, je vous invite à y réfléchir et à vous dire d’agir, au-delà de ce que peut être la situation au maximum de vos possibilités, même si elles ne sont qu’en pensée, qu’en visualisation et que vous ne pouvez pas encore matérialiser dans votre réalité cette évocation. Je vous invite à agir tout de même selon votre propre capacité à le faire, mais vraiment je vous invite à cette prise de conscience que vous utilisez bien souvent l’autre comme une excuse pour ne pas avancer sur votre propre chemin, que vous sentez pourtant bon. Je le ferais bien mais… je le ferais bien mais… je le ferais bien mais… lâchez. Faites-le un peu. Ne contraignez pas votre âme à attendre des circonstances que l’égo ne placera jamais sur votre chemin. Dépassez cela, faites juste un peu un échantillon, j’en parle depuis toute à l’heure, juste un peu ce que vous désirez, ce que vous voulez.

 

Regardez des vidéos, visualisez, méditez, projetez votre conscience, utilisez la méthode que vous souhaitez, mais gardez votre idée, gardez la joie, gardez la joie que cela représente. Vos limites trouveront solutions, il y a des solutions à tout, mais il ne vous appartient pas de connaitre ces solutions immédiatement. Elles vous seront infusées, elles vous seront propagées, vous en serez informés, n’en doutez point.

 

Continuez, poursuivez votre vision, allégez votre poids, utilisez ma flamme. Oui mais j’ai peur qu’il refuse…  utilisez ma flamme sur la peur, posez vos deux mains sur votre tête en pensant à cette peur. Imaginez ma flamme désintégrant cette peur, non qu’elle n’existe pas, mais que vous pourrez y faire face, maintenant. Vous pourrez agir plus en paix, plus avec peur, avec un peu de recul, avec une expérience de conscience un peu difficile, mais vous pourrez tout de même avancer et agir à petits pas, plutôt que d’être figés par cette énergie de peur qui finalement, jusque-là, n’a fait que freiner ce que vous êtes, ce que vous faites et ce que vous devenez.

 

Ne laissez pas la peur envahir votre conscience, permettez un autre chemin. Vous ne le connaissez pas, c’est sans doute ici le chemin le plus difficile en spiritualité mes frères, mes sœurs, c’est de comprendre que l’Univers, l’Energie, la Source, la Divine présence I AM, Dieu agit avec vous et à travers vous, et qu’il faut parfois un peu, peut-être, lui laisser la main. Parce que parfois vous faites semblant de lui laisser la main et vous dites : regarde, voilà 3 mois que j’attends et il ne se passe rien. Mais regardez bien tous les actes que vous avez faits, y cherchez encore à vous agripper, y chercher encore des doubles et des triples solutions plutôt que d’avoir confiance.

 

Je ne vous invite pas à une confiance aveugle mes frères et mes sœurs, je vous invite peut-être même d’abord de demander à votre conscience supérieure de vous accordez la preuve de sa présence. Voici comment vous pouvez le faire.

Adressez-vous à votre conscience supérieure. Ici dans ma phrase je vais l’appeler Seigneur, même si ce n’est pas mon habitude, mais je vais faire ainsi : Seigneur accorde-moi la grâce de ta présence et montre-moi de manière indéniable que tu es mon berger et que tu veilles sur moi, merci.

Je vous propose cette simple phrase et je vous propose d’observer ce qui se passe en vous et autour de vous, dans les temps qui suivent cette prière simple, qui vous amènera à l’unité.

 

A chaque fois que vous sentirez une peur et une angoisse, utilisez ma flamme, appelez-moi à vos côtés, appelez-nous à vos côtés. Vos guides et vos anges veillent sur vous, n’oubliez pas, ils attendent votre appel. Unis dans la Divinité, ils ne peuvent que vous aider et nul ne veut votre mal. Personne.

 

Merci de votre écoute. Merci du temp que vous vous êtes proposés dans cette expérience, dans cet enseignement que je vous invite à pratiquer, à intégrer, comme un nouvel outil simple, dans l’avancée de l’état d’être de la Conscience Supérieure, et quand je dis supérieure c’est juste de faire appel à ces énergies que vous avez déjà, mais accordez-leur la grâce et le pouvoir de finalement être bien plus intelligentes et mâtures que vous.

Je l’ai fait et à aucun moment, dans aucune circonstance, je n’ai regretté ce choix.

Merci.

Commentaires

Marie le 5 février 2019 , libérez votre propre pardon

Channeling du 5 février 2019 retranscris par Michèle, canal de lumière

Marie

 

Nous vous entourons, nous t’entourons Sylvain de notre présence ce soir, je suis Marie. Permettez-moi d’éclairer encore un peu votre chemin, permettez-moi encore quelques visions, quelques conseils concernant cette période que vous êtes en train d’engager de plus en plus rapidement, de plus en plus fortement.

 

C’est une période qui va vous pousser et vous ouvrir à l’amour. Vous pousser et vous ouvrir à l’amour, c’est partager, c’est ouvrir son cœur, son âme, sa conscience à l’autre, à celui que vous pensez ne pas être, à la situation que vous ne pensez pas avoir créée.

 

Alors pour que cela se fasse dans l’unité, de l’esprit Saint, en clair de l’unité de votre Conscience Supérieure, de vos Consciences Supérieures, vous devrez passer par des passages en miroirs. Vous devrez passer, par effectivement, des personnes qui viendront refléter votre état d’esprit, refléter votre état de conscience.

 

Alors il ne s’agira pas de juger son prochain, comme dérivant, ou ayant dérivé, comme perdu, mais de comprendre que c’est vous-mêmes dont il s’agit, une particule de vous-mêmes, une partie de vous-mêmes. Pas votre entièreté. Il ne s’agit pas, comprenez-le, de prendre personnellement toutes les paroles qui sont prononcées devant vous comme étant pour vous, mais de comprendre que si elles se répètent de la part de plusieurs personnes, que si les coïncidences se mettent en route et semblent vous troubler, semble vous agacer, c’est pour vous montrer la part de vous qu’il ne faut plus présenter, j’allais dire.

 

Je ne vais pas utiliser le mot travailler pour cette part, peut-être un petit peu sombre, peut-être un petit peu pénible qui peut encore exister en vous, puisque c’est une part qui vous coupe de l’amour, c’est en cela que je dis que c’est pénible, parce que plus vous êtes coupés de l’amour et plus vous vous affaiblissez, dans l’énergie, dans le corps, dans l’esprit, et plus vous êtes obligés d’utiliser les anciennes stratégies : celles qui sont mentales, celles qui appartiennent à votre égo, celles qui n’appartiennent pas à votre monde de lumière.

 

Alors plutôt que de travailler une facette, je vais parler d’illuminer une facette. Je vais donc effectivement vous parler de pardon. J’exprime ici et maintenant la lumière et la grâce que vous porte le Seigneur, que vous porte l’Univers, d’être dans ses instants merveilleux où vous allez pouvoir vous pardonner vous-mêmes et ne plus, systématiquement ou forcément bien que cela puisse exister, trouver quelqu’un pour vous pardonner.

 

Pardonner c’est accepter de libérer une énergie qui est restée bloquée en vous, accepter de libérer un souvenir, accepter de libérer une expérience, accepter de libérer un traumatisme, accepter de libérer une maladie, accepter de libérer une situation. Tout cela n’est qu’information, tout cela n’est que votre propre énergie, la projection de ce qui vous traverse décrit dans l’Univers de la matière, en temps et en circonstance, en temps et en espace diriez-vous bien souvent.

 

Mes enfants, pour vous pardonner, pour apprendre à libérer cette énergie en vous et aller encore plus loin, dans la libération des mémoires, dans la libération des consciences, dans la paix, dans l’amour, dans la joie, dans la santé, parce que cela est le résultat du pardon, vous devez, vous pouvez plutôt que vous devez d’ailleurs, parce qu’il y a d’autres moyens, mais vous pouvez passer par un chemin qui est celui de renoncer à la culpabilité.

 

C’est aussi une information la culpabilité, c’est aussi une énergie. Quand vous vous sentez coupables, le jugement que vous posez sur vous est plus immuable, plus fort et plus puissant que le jugement même de l’Univers, qui est souvent bien plus clément à votre égard, bien plus clément envers une âme n’ayant vécu que 40, 50 ou même 90 ans. Cela n’est rien et c’est l’innocence qui caractérise votre incarnation, soyez-en certains, c’est l’innocence qui caractérise votre incarnation. Vous ne savez pas ce que vous faites, la plupart du temps.

 

Supprimer cette culpabilité implique de reconnaitre votre innocence, de retourner à l’innocence. Retourner à l’innocence cela peut être fait quand vous admettrez, mes enfants, et vous allez comprendre pourquoi je vous appelle mes enfants, quand vous allez comprendre que vous êtes toujours, quoi qu’il arrive, des enfants dans cette incarnation, dans ce monde actuel, dans ce temps et ce moment où nous échangeons ici.

 

Vous êtes innocents et vous êtes des enfants. Comment un être ayant vécu ici, consciemment, seulement quelques dizaines d’années, pourrait-il avoir la bienveillance et porter en lui toute la clémence dont il aimerait faire preuve, avec un oubli de ses mémoires antérieures ? Avec un oubli de sa Conscience Supérieure ?

 

Alors pour ceux qui travaillent en spiritualité, comme vous dites, beaucoup d’entre eux ont récupéré une partie de ces mémoires, une partie de cette conscience et cela les fait avancer personnellement. Vous parlez alors de développement personnel mais il s’agit simplement de rendre en vous mâture votre propre sagesse, le sage éveillé que vous êtes. Alors tout ce que vous avez fait avant et qui vous semblait être une erreur, vous n’avez plus envie de le faire et vous comprenez que cela n’a pas de sens, que de nourrir une structure temporaire appelée l’égo. Alors vous abandonnez quelques réflexes, alors vous abandonnez quelques batailles et cela permet à la lumière d’entrer en vous tellement plus facilement, à cette part de Dieu d’entrer en vous, lorsque vous renoncez à la raison, à l’idée d’avoir raison. Cela signifie que votre raisonnement est toujours faussé par la somme de vos expériences finalement si courtes et sans recul.

 

Souvent, vous entendrez de nous que vous êtes innocents. Cela ne signifie pas que tous vos actes soient justifiables ou acceptés et n’ont pas de conséquence. La loi karmique est toujours présente dans votre monde. Elle est présente dans chaque vie, peut-être beaucoup moins de vos vies antérieures, mais toujours dans celle-ci mes amis. Vous n’avez rien perdu de cet équilibre en vous.

 

Reconnaitre votre innocence, reconnaitre votre enfance, c’est reconnaitre que finalement vous continuez, même aujourd’hui, à utiliser les stratégies de l’enfance, à utiliser les stratégies d’un mental immature. Ces stratégies vous ont aidés, elles ont permis de renforcer l’identité, de renforcer le personnage, de vous permettre sans doute d’incarner la matière, mais votre incarnation ne représente, en vérité, qu’un tiers de ce que vous êtes.

 

Souvenez-vous, votre présence Supérieure, votre Dieu représente un tiers de ce que vous êtes dans l’énergie du corps, et j’insiste sur : dans l’énergie du corps.

Il existe en vous un esprit Christique, un esprit merveilleux pleinement conscient de tous les Univers et de sa propre Source que vous appelez le Christ, l’Esprit Divin, le Saint Esprit, celui-ci représente aussi un tiers de vous et ce personnage, cette identité, est encore un tiers de vous. Mais en donnant toute puissance à ce tiers, en fait, vous donnez votre énergie, votre puissance, votre capacité à créer à la part de vous qui sans doute est la plus immature.

 

En prendre conscience, l’accepter humblement, entrer dans l’humilité de cette incarnation, de ces jeux, va vous permettre d’entrer dans une énergie plus grande, en vous tournant, comme le font beaucoup de religions et comme le font toutes les spiritualités du monde finalement, en vous tournant vers celui qui sait, vers le grand Créateur, vers le grand Ordinateur, vers cette Conscience Supérieure que vous incarnez aussi, vers celui que vous avez appelé le Père Céleste, celui que mon propre fils appelait mon Père. Mon Père vous pardonne, parce qu’il vous aime. Vous êtes aimés immensément de cette part Divine, de cette part Supérieure, de cette énergie Supérieure. Celle-ci ne souhaite que votre bonheur dans l’incarnation, que votre pure joie dans l’incarnation.

 

Alors posez vos valises de culpabilité, cessez de croire qu’il vous faut systématiquement tout rattraper, tout refaire, tout recommencer. Cessez de croire que même, vous ayez pu échouer. Vous n’avez fait que progresser avec une conscience pauvre parfois. Votre richesse c’est votre Conscience Supérieure, c’est la somme de vos expériences en ce temps et dans tous les temps.

 

Comprenez qu’à chaque fois que certains prononcent ces paroles : Seigneur pardonne-moi, c’est en vérité à vous-mêmes que vous vous adressez, à cette puissance Supérieure. Je reconnais mon innocence, je reconnais avoir utilisé des stratégies très enfantines finalement. Mais pour accomplir la grande œuvre qui est la mienne, je te demande de faire descendre sur moi la connaissance, la volonté Divine, la sagesse Divine. Accompagne-moi, aide-moi. Voici ce qui vous aidera dans ce pardon et il ne s’agit pas vraiment de faire ensuite des actes de contritions j’allais dire. Rien ne doit être contraint, tout doit être juste, tout doit être simple, tout doit être amour, et là je dis doit pour celui qui veut un chemin simple, parce que le véritable chemin simple c’est d’être guidés par celui que vous voudriez diriger. La volonté Divine vous aimeriez qu’elle soit la vôtre, elle ne l’est pas toujours, elle l’est parfois. Mais vos choix Divins Christiques d’avant l’incarnation sont respectés et vous créez chacune de vos expériences.

 

Alors dans ce premier discours, je voulais évoquer que pour avancer vers un autre niveau d’expérience, pour vous autoriser à recevoir beaucoup plus d’informations extérieures et intérieures, pardonnez-vous. Entrez dans l’innocence. Ressentez cette innocence et ressentez à quel point vous êtes aimés, parce que quand vous ressentirez cet amour, vous comprendrez que vous n’avez rien à pardonner, que tout l’est déjà pardonné, que vous êtes aimés et que vous êtes innocents. Mais dans cette innocence, peut-être vous faudra-t-il apprendre à renoncer au péché, c’est-à-dire à renoncer à ce que vous avez vous-mêmes énoncé dans votre propre loi personnelle comme étant le mal.

 

Alors renoncer au mal cela dépend de chaque personne sur cette terre, car vous avez des notions bien différentes l’un et l’autre. Mais suivez votre ligne personnelle et devenez, je vais utiliser un terme particulier celui de Chevalier, devenez des Chevaliers et Chevalières, conscients, dans la lumière que vous êtes. En tant que Chevalier votre monture sera le Christ et votre chemin sera celui que Dieu aura tracé pour vous, que votre unité personnelle, que votre Conscience Supérieure aura tracé pour vous.

 

Ainsi je vous le dis, à celui qui se pardonne, à celui qui s’autorise à comprendre sa propre innocence, celui-là recevra les grâces Divines. Il comprendra que ses attitudes passées méritent d’être corrigées, j’ai dit méritent d’être corrigées, je n’ai pas dit nécessitent d’être corrigées. Je me replacerais ici encore dans un jugement. Et c’est bien à vous de modifier vos attitudes, tel que vous l’entendez, tel que vous le percevez juste en vous, respectant la loi de la vie Universelle, respectant la loi du partage, respectant la loi de l’unité en vous. Pardonnez-vous.

 

Permettez-moi de le faire pour vous si vous le désirez. Pour ceux qui le désirent, ici et maintenant, offrez-moi vos peines, offrez-moi votre fardeau, offrez-moi ce que votre conscience ne peut porter, libérez-vous de ce poids.  Devant le regard de votre puissance Supérieure vous êtes purs, vous êtes innocents. Dans la reconnaissance de cette innocence recevez toute l’énergie et toute la grâce de l’Univers. Acceptez de relâcher en vous toutes ces informations. Libérez-les, elles ne sont que le poids que vous avez accepté de porter. Libérez ce poids.

 

Moi-même Marie, et Lady Kuan Yin à mes côtés, nous allons prendre vos peines, nous allons prendre ce poids pour vous, pour chacun d’entre vous, et nous vous libérons de la peur, de l’angoisse, du stress et de vos maladies. Car ceci est l’œuvre qui s’accomplit à travers moi et à travers votre propre grâce., ici et maintenant, l’œuvre du pardon, l’œuvre de l’amour, l’œuvre de l’innocence. Cet état est nécessaire pour vous aider à progresser vers votre grande lumière, vous aider à intégrer ce corps de cristal dont nous allons parler de plus en plus.

 

Et par l’accomplissement de cette œuvre de pardon, je laisse maintenant la parole à Maître Saint Germain.

 

Commentaires
vache

El Morya 8 Janvier 2019, Arreter les guerres, c’est aussi cesser le massacre des animaux.

Channeling du 8 Janvier 2019

Canalisé par Sylvain Didelot, retranscris par Michèle Canal de Lumières

Bonsoir à vous, je suis El Morya. Je suis venu vous parler de choses relativement déplaisantes, mais il s’agit de vous informer de comment passer certaines étapes, ce comment que vous aimez tant finalement.

L’année 2019 est effectivement une année forte en transition. Vous avez très peu de temps, quelques mois seulement, pour mettre en œuvre, pour mettre en place, les actions allant vers la paix, les actions allant vers la nature, vers l’aspect naturel, des actions allant vers l’amour animal aussi.

Pourquoi je vous dis cela ? Sachez que votre planète est surveillée depuis toujours, depuis toujours et que telle qu’elle est aujourd’hui, si une technologie supplémentaire, si une aide supplémentaire n’intervient pas, votre climat va se dérégler très rapidement, pas que par la faute humaine, j’aimerais vraiment déjà placer cela dans votre conscience.

L’humain n’a pas œuvré réellement dans le sens idéal pour la planète, mais c’est surtout la position de votre planète, dans le bras galactique où elle se trouve, qui fait qu’elle vit actuellement un réchauffement planétaire massif et de plus en plus rapide.

Cela est dû à la position galactique, mais vos actions sur terre accélèrent très fortement cela parce que la terre à des moyens de compensation de ce réchauffement.

Ces moyens de compensation passent notamment par l’utilisation de son sang, et son sang ce n’est pas le pétrole, c’est l’eau salée, c’est l’eau des mers. Et donc vous aurez compris que la circulation sanguine dans le corps de la terre, c’est avant tout la circulation des courants dans les différentes mers, obstruée par vos déchets, obstruée par des pollutions, obstruée par le fait que certains animaux, qui disparaissent, servaient en fait à nettoyer ces courants marins d’énergie particulière, parce que vous ne pensez jamais en termes d’énergie, mais ici il s’agit vraiment de comprendre cela.

Et bien votre terre est en train de se dérégler. Ce n’est pas très grave en soi, mes amis, vous trouverez une autre incarnation sur une autre terre, il y en a beaucoup, il y en a tellement, il y en a énormément, il y en a une infinité, mais vous vivez une époque fantastique où vous vivez l’opportunité d’entrer dans la Confédération Galactique, d’entrer vraiment dans la possibilité de recevoir des aides extérieures de la part de vos frères de lumière, de vos frères galactiques.

Mais cette œuvre n’est faite que sous quelques conditions. Oh pas la condition que vous nettoyez la planète, vous n’y arriverez pas cette année, pas d’un coup, mais dans la première condition qu’est la paix sur votre planète, la paix partout sur la planète.

Un peuple en guerre ne peut être reçu par les frères galactiques, car la loi numéro 1 de l’Univers c’est le libre arbitre, et personne ne veut vraiment, en son cœur et en son âme, la guerre. Personne, même l’âme la plus noire, en vérité, souhaite être libre d’aller dans un autre pays, souhaite être libre de collaborer ou d’agir dans ce pays, mais ne souhaite pas vraiment une guerre réelle. Si tout pouvait être donné, elle ne le ferait pas.

Alors des modèles de sociétés sont actuellement donnés à plein de gens sur cette planète, pour vous aider à traverser ces étapes-là, ces étapes évolutives. Mais d’abord la paix c’est une condition purement humaine, et la paix elle est extra-locale. Cela signifie que c’est la paix en vous qui va générer la paix dans votre ville, qui va générer la paix dans votre pays, qui va générer la paix dans votre monde.

Bien sûr, de cette manière vous comprenez que la paix en vous peut avoir une action sur la paix dans le monde, sur la paix en zone de guerre aujourd’hui, donc je vous invite et vous incite à la paix.

Mais si c’est moi El Morya qui suis venu aujourd’hui vous expliquer cela, vous expliquer ces conditions d ‘acceptation dans la Confédération, bien qu’elle soit placée cette décision dans les mains de l’esprit Christique de Jésus, j’aimerais que vous sachiez que vous avez fait de grands pas, déjà, positifs vers la nature, vers votre propre nature. Ces pas sont très clairs, chez vous présents ce soir, mais chez un tas d’autres gens qui vont écouter et vivre d’autres expériences.

Donc ce pas là, et par l’arrivée aussi de cet ADN cristallin dont vient de vous parler l’Ange, je, j’allais dire, je ne m’en inquiète pas, je sais que vous allez vous ouvrir à ces énergies, je sais que vous vous ouvrez à une conscience planétaire.

L’aspect de paix par contre doit être fortement travaillé et je vais vous dire aussi quels sont vos ennemis dans cette paix, parce que vous avez des ennemis, pas vraiment réels, c’est aussi de l’ordre d’une information d’une autre dimension, mais nous en reparlerons. Mais par contre le bien-être animal doit être une cause primaire sur votre planète.

Il est temps de cesser d’élever des animaux pour les manger, de manière aussi massive que vous le faites, parce que cela aussi fait partie de la paix. C’est un massacre organisé, pour manger, pour manger des aliments dont aujourd’hui, consciemment, la plupart des populations savent qu’ils ne sont pas utiles, qu’il est inutile, sauf quelques fois dans l’année peut-être, de manger de la viande animale, que tous les aliments que vous trouvez dans la viande, toutes ces énergies, vous pouvez les trouver ailleurs, très clairement dans la forme et dans la densité.

Ce n’est pas une information nouvelle, des tas de peuples ont vécu sans tuer le moindre animal et vivent très bien.

Il ne s’agit pas non plus de dire : parce que je sais que le règne animal est un règne sacrificiel qui accepte certains sacrifices en conscience, mais il ne s’agit pas voilà d’être dans cet excès où vous êtes aujourd’hui.

Les milliards, et j’insiste sur le mot les milliards d’animaux tués chaque année, ne constituent pas pour la planète une preuve d’intelligence et de croissance spirituelle, mais constitue très clairement un écart fort avec votre nature véritable.

Encore une fois je n’ai pas dit de cesser tout cela, je vous invite juste à consacrer, consacrer c’est vraiment le mot, les énergies des animaux dans votre planète.

Je vous invite à chiffrer vos propres dégâts j’allais dire.

Je ne suis pas là pour culpabiliser qui que ce soit, il n’y a pas d’erreur, il n’y a jamais d’erreur, tout est utilisé par la Source elle-même pour vous faire avancer, mais c’est une erreur le jour où on sait que ce n’est pas le bon chemin, et aujourd’hui vous le savez. Vous savez que ce n’est pas le bon chemin, ni pour votre planète, ni pour votre santé.

Michael, Raphael, Anael, Gabriel, ont l’habitude de dire qu’en vérité ce que vous consommez contient des informations.

Alors quand il s’agit de fruits et de légumes, ils sont rarement maltraités, bien que certaines cultures prêtent à interprétation sur ce sujet.

Mais pour ce qui est des animaux, ils sont clairement maltraités. Donc vous recevez en vous une information de maltraitance quand vous mangez ces animaux. Vous recevez en vous une information d’abattage, vous recevez en vous une information de devoir obéir, d’être parqués, d’être mis dans un endroit, de ne pas être libre, c’est cette information que vous implantez dans votre corps en mangeant de la viande, si elle vient de n’importe où, qu’elle a été tuée n’importe comment.

Prenez conscience de cela.

Cela peut vous paraitre bizarre qu’un Guide se permette ce genre de message, mais je parle aujourd’hui à une humanité consciente. Je ne culpabilise, encore une fois, personne, je ne tiens absolument pas à cela.

Je vous invite à cette réflexion, je vous invite au changement, je vous invite à modifier vos habitudes de vie, non pas encore une fois en cessant un type de nourriture ou un autre, mais en cessant l’abus de toute violence, envers qui que ce soit et de faire cela dans une certaine sagesse, une certaine rigueur, car aujourd’hui dans cette date qui est de l’ordre de l’été 2019, qui est votre échéance planétaire, ce n’est pas la paix sur la terre même entre les hommes qui m’inquiète le plus, elle dépend des hommes et de leur capacité  à engendrer la paix mais je sais que vous allez être capables de cela, c’est vraiment de comprendre que la paix c’est d’arrêter de faire la guerre cachée contre ces animaux qui perdent à tous les coups, parce qu’ils ne peuvent pas se défendre. C’est un massacre. S’il s’agissait d’hommes vous parleriez bien de guerre et de génocide, mais quand il s’agit d’animaux vous parlez d’élevage.

Prenez conscience que les animaux sont les frères en énergie qui sauvent la planète actuellement. Il vous a déjà été expliqué cela, mais je vais sans doute appuyer encore une fois sur ce petit bouton intérieur, dans votre énergie.

Votre énergie sur terre est composée de quelques règnes, le règne végétal, animal, minéral et humain, principalement. Il y a quelques années une décision devait être prise sur cette expérience Terre, si elle devait se poursuivre ou pas.

Chaque règne est renseigné, le règne végétal et le règne minéral souhaitaient quitter ce plan, disparaitre à tout jamais de la terre, ascensionner parce qu’ils en sont capables et que tout est déjà là, pour cela, dans leur énergie, dans l’information, car chaque plan, chaque vibration possède sa propre intelligence.

Le règne animal n’a pas souhaité cela.

Alors que la discussion était entamée entre le Grand Loup représentant les animaux, et le Grand Arbre représentant les végétaux, le Grand Arbre, plein de sagesse, puisque chacun d’entre eux vit quand même tellement plus longtemps que chacun d’entre vous, alors imaginez le représentant de ces arbres, lui disait que l’humain ne change pas, que depuis des siècles il voit ces humains détruire plutôt que de construire et que la destruction ne fait que s’accélérer, que le respect de la nature ne fait que décroitre.

Les minéraux n’ayant que très peu d’avis mais une très grande sagesse, eux se dire clairement : nous sommes déjà dans notre ADN cristallin, et donc nous avons déjà une communication avec l’être que nous serons, cela ne nous dérange pas de quitter ce plan et de libérer cette planète, pour une autre œuvre, pour une autre expérience.

Le règne animal représenté par le Grand Loup réfléchit énormément pendant ce conseil, mais il a dit ceci : l’homme est capable d’amour envers certains animaux, et d’horreur envers d’autres, mais c’est parce qu’il ne les connait pas, c’est parce qu’il ne veut pas les connaitre. La chance que je souhaite offrir à l’homme, dit le Grand Loup, c’est celle de nous connaitre et de nous reconnaitre comme leurs frères, comme leurs amis, comme n’importe lequel des animaux domestiques à leurs côtés, ceux qu’ils ont appelés domestiques, mais chaque animal accepte cela, avec amour et grâce, car que ce soit un animal ou un homme la seule chose qui est recherchée par ses êtres est l’amour.

Ainsi voyez frères arbres, frères pierres, il s’agit bien ici d’une œuvre d’amour des hommes envers les animaux. S’ils sont capable d’amour, ils peuvent étendre cet amour, et parce qu’ils sont capables de cet amour, et parce qu’ils sont capables d’étendre cet amour, que l’expérience se poursuive. Laissez-les encore évoluer, laissons-leur encore du temps.

La décision fut alors prise, unanimement, de laisser cette expérience se poursuivre, jusqu’à cette échéance de cette année pour voir comment l’homme avait évolué en qualité d’amour, mais il est connu aussi de la part de l’homme, que lorsqu’il est mis au pied du mur, lorsqu’il est mis face à de grands dangers, lorsqu’il est mis face à de grandes responsabilités, il sait évoluer, il sait changer ses responsabilités, ses échéances, peut-être planétaires ou extra-planétaires, mais quand l’homme se réunit c’est souvent pour le meilleur et c’est souvent pour l’amour. C’est cette conscience-là que vous êtes invités à développer, à engager pour vous et envers vos proches aussi.

Alors je vous ai dit toute à l’heure que j’allais vous parler d’ennemi. J’aimerais que vous sachiez que, comme vos corps humains sont admis dans l’ADN cristallin, c’est aussi une sorte de vote inter-dimensionnel qui permet cela, et bien vous allez être de plus en plus sensibles à toutes les informations, bien sûr, mais cela signifie aussi que vous allez être sensibles au plan supérieur et au plan inférieur de votre être. Cela signifie que vous allez pouvoir entendre autant les anges, que ceux que vous appelez les démons, parfois.

Alors, pour ceux qui sont entrainés à cela, il est assez difficile déjà de percevoir parfois, pas toujours, heureusement, ce qu’est la lumière et ce qu’est l’ombre.

Mais pour ceux qui n’y sont pas entrainés du tout, clairement vous allez recevoir des informations de partout, vous allez recevoir des informations vous incitant à tous les vices, comme étant ce qu’il faut faire pour être plus libres. Ne vous y trompez pas. Ce qui cherche à vous informer et à vous prendre de l’énergie ici, c’est bien l’astral, c’est bien l’ombre, ce sont bien des entités de ce plan inférieur qui cherchent, à un moment où vous allez évoluer, à vous détruire, à vous prendre un maximum d’énergie.

Alors je demande à tous les canaux de cette Terre de faire très attention et de prendre le temps de pointer leur énergie vers le positif, de pointer leur énergie vers les plus hauts plans vibratoires, même si beaucoup reçoivent des avertissements en ce moment, cela reste quand même le haut plan vibratoire qui ne veut pas que cette expérience échoue et qui veut être votre guide vers cette lumière intérieure et extérieure, que vous pouvez vivre sur votre planète, incarnés.

Mais pendant ce temps-là, alors que vous êtes en train d’être de plus en plus vibrants, certains reçoivent des messages d’énergie les obligeant à commettre des actes totalement répréhensibles envers leurs proches, envers leurs familles, envers les êtres à leurs côtés, en choisissant l’égoïsme plutôt que la multitude. C’est d’ailleurs à cela, souvent, qu’on reconnait ces messages, ces vibrations entre guillemets basses.

Elle vous invite à un je, mais pas à un je pour grandir et l’offrir à l’autre, mais à un je pour grandir et dominer les autres, la domination n’est absolument pas le bon modèle, vous vous en doutez bien.

Même si ces entités ont la capacité de vous emmener dans les plus grands postes, parce qu’elles savent très bien manipuler et bien sachez ceci : si vous êtes ouverts à la communauté, si vous ne voulez de mal à personne, vous savez que vous êtes sur la bonne voie, mais si vous commencez à vouloir du mal à quelqu’un, à une certaine catégorie, c’est que vous n’êtes pas sur la bonne voie, vous n’êtes pas sur la voie de l’élévation la plus grande et ce qui vous enseigne n’est pas la lumière, mais l’ombre.

Dans ce combat entre la lumière et l’ombre, qui a toujours été présent mais qui sera de plus en plus troublant pour vous, parce qu’avec des messages réellement perçus avec des choses que vous pensiez être vrais, souvenez-vous toujours que la lumière vous donne son énergie, et que l’ombre vous prend de l’énergie, c’est un indice.

Souvenez-vous toujours que l’ombre visera à ce que vous soyez l’élu, celui qui réussit, et à ce que la lumière veillera toujours à ce que vous vous reconnaissiez dans la lumière et à ce que vous puissiez dispenser cette lumière, mais pas pour vous seuls, mais pour la multitude, pour un maximum de personnes, au mieux de vos capacités.

Souvenez-vous que l’ombre vise toujours à diviser, et la lumière vise toujours à rassembler, à rassembler dans la paix, la joie, l’amour, pas à créer des élites, pas à créer des gens qui savent et d’autres qui ne savent pas, mais bien à toujours entrainer dans un mouvement positif tous ceux que vous pouvez prendre avec vous, tous ceux pour qui vous pouvez rayonner, car cet ADN de lumière, cet ADN d’amour,  cet ADN cristallin rayonne toute la lumière Christique possible et imaginable de votre plan actuellement. Vous êtes capables d’une tellement belle lumière, ne la gâchez pas pour des œuvres basses ne visant qu’à satisfaire que votre propre volonté.

L’œuvre doit toujours être commune.

C’est ici le message que je voulais vous dévoiler pour 2019, vous engageant à la paix entre principalement le règne humain et le règne animal, vous l’aurez compris.

Cette paix elle est nécessaire parce que vous avez cette possibilité de réussir ce palier, si vous ne le réussissez pas la planète va reprendre ses droits et de grandes catastrophes planétaires pourraient arriver, j’insiste sur « pourraient arriver » parce que vous avez toujours la possibilité de changer n’importe quand cette énergie et ce plan. Mais c’est quand même une forte probabilité si rien ne change.

Mais vous avez aussi cette possibilité d’entrer dans la lumière, et d’entrer réellement dans un nouvel âge d’or, dès cette année, en lâchant les définitions du je pour le nous, en lâchant ces définitions qui disent moi, les autres, en lâchant ces définitions qui disent je garde, et qui remplacent par j’offre, je partage.

Ce sont des valeurs qui peuvent se dispenser cette année, nous vous y aiderons encore une fois. Nous vous aiderons à trouver les voies et les moyens pour cela, tous types de moyens, et si vous nous appelez à vos côtés, bien sûr que nous vous aiderons.

Nous sommes un peu comme des grands frères qui voulons aider cette humanité à se dépasser, à dépasser ce stade non pas de l’enfance, mais d’une certaine adolescence agitée, pour revenir un peu dans la paix et la maîtrise qui est la vôtre en réalité, quand vous êtes associés à votre Divinité.

Cette Divinité veille sur vous et sur votre œuvre à chaque instant.

 

Commentaires

Archange Raphael, 8 Janvier 2019, les énergies de Guérisons de 2019, pourquoi certains ne guérissent pas, l adn de cristal….

Channeling du 8 Janvier 2019, retranscris par Michèle Canal de Lumière.

Je suis l’Archange Raphael, heureux, très heureux, d’être parmi vous ce soir. Alors régulièrement on me prête l’énergie d’être un ange de guérison et c’est sans aucun doute de guérison dont je veux vous parle ce soir.

La guérison n’est pas un acte, j’allais dire, de suppression de la maladie, c’est un acte de suppression d’énergie densifiées perturbantes. Ainsi dans notre point de vue énergétique à nous anges et guides, la guérison c’est tout simplement reconnaitre qu’on a laissé une illusion, une énergie, entrer en soi et qu’on lui a fait trop de place à cette énergie perturbante, donc c’est vrai que vous trouverez souvent dans vos littératures, et c’est juste, que votre corps veut vous informer et qu’il va emmagasiner beaucoup d’informations, dans des endroits précis, dans des endroits schématiques, dans des endroits symboliques pour vous parler, mais ce n’est pas, et ce n’est plus une obligation bien sûr.

Il s’agit vraiment de comprendre que derrière toute maladie, toute maladie, il y a un stress, il y a une peur et c’est ce mot-clef de peur qui entraîne toute maladie, sans aucune exception. IL y a toujours des peurs derrière des maladies, que j’allais dire contractées en cours de vie. Si vous avez une maladie à votre naissance c’est qu’elle fait partie souvent de vos choix d’incarnation.

Il s’agit là de quelque chose dont je ne parlerais pas mais qui est bien de l’ordre de vivre une expérience particulière, dans un corps particulier, alors que les autres maladies semblent être ajoutées. Alors parfois le corps est aussi capable, je voudrais que vous le sachiez, d’utiliser une maladie pour guérir une maladie.

C’est-à-dire que certains virus, certaines bactéries que vous contractez, sont en fait venus vous sauver et pas vous détruire, sont en fait venus digérer des informations en vous, et c’est pourquoi il arrive aussi bien souvent que ce que vous appelez maladie soit en fait un phénomène, le mot « expurgation » n’est pas correct, mais un phénomène en tout cas d’expulsion de votre corps d’une énergie qui n’a rien à y faire.

C’est pourquoi, très souvent, après certaines initiations énergétiques, après un certain encadrement dans l’énergie, beaucoup d’entre vous passent par une maladie, une sorte de libération par la maladie. Ici clairement ce n’est pas une maladie, c‘est juste que justement au contraire l’acte de guérison passe par ces symptômes. Alors c’est difficile, parce qu’il va donc, vous l’aurez compris, falloir distinguer une maladie correspondante à des informations que vous avez emmagasinées, et ce que vous appelez maladie et qui est en fait un moyen pour votre corps de supprimer des informations de votre programmation intérieure, quelque chose qui est de l’ordre d’un émonctoire, d’une purge, salutaire. Et bien la distinction n’est sans doute, j’allais même dire, pas à faire. Car en vérité, lorsque vous nous priez de vous aider, à travers le cercle de guérison, ou à travers d’autres méthodes quelles qu’elles soient, nous aidons toujours, nous aidons toujours l’œuvre, mais si l’œuvre persiste encore quelques jours, c’est qu’elle a quelque chose à faire ici, quelque chose à nettoyer et qu’il est important que cela soit fait ce nettoyage.

Ainsi certains d’entre vous devraient peut-être bénir certaines « maladies flash » qui ne durent qu’une semaine. C’est lorsque cela devient chronique ou qu’elles durent très longtemps où vous êtes en droit effectivement de vous poser quelques questions, de ce que vous avez accepté à l’intérieur de vous.

Alors un autre guide après moi, viendra vous parler de ce que sont les énergies de cette année, de ce 2019 de votre expérience. Mais moi j’aimerais d’abord vous dire qu’un des grands changements de cette année, c’est cet écart de plus en plus faible que vous allez vivre avec votre Divinité, c’est ce ressenti de plus en plus fort que vous allez ressentir avec votre Divinité, vous allez être de plus en plus intuitivement informés. C’est très délicat de vous annoncez cela mais je vous l’annonce avant de l’engrammer, avant de le transformer en information qui vont devenir des maladies. Je vous l’annonce car quand vous allez être informés intuitivement de ce qui se passe dans ce monde, de ce qui se passe pour vous, vous allez vous apercevoir qu’énormément d’entre vous et qu’une grande part de ce que vous faites ou de ce que vous êtes ne correspond pas à votre plan idéal. Tout est utilisé pour que vous avanciez, ne vous inquiétez pas, mais en tout cas que vous avez été placés sciemment dans l’erreur pour éviter de développer votre plein potentiel, dans plein d’espaces, de parties de vous-mêmes, de versions différentes de vous-mêmes.

Donc cela veut dire qu’évidemment 2019 sera une année de révélation, du fait qu’on vous emprisonnés dans des dogmes, du fait qu’on vous a emprisonnés dans une éducation, du fait que vous êtes en fait dans une prison tout à fait contrôlée par certains dirigeants, et cette envie de liberté que vous allez vivre, elle va être pour tout, même pour vous qui vous êtes enfermés dans vos propres dogmes et vos propres exigences. Libérez-vous, il est temps de vous libérer de tout cela.

Il est temps d’agir d’abord sur vous-mêmes pour vous libérer de vous-mêmes, car l’acte de guérison est un acte de libération. Vous libérez l’information, vous libérez la maladie, vous ne la guérissez pas, c’est une information que vous avez emprisonnée. Dès lors, quand nous opérons ce que vous appelez un acte de guérison, la vérité c’est que nous enlevons l’information de votre corps, le corps ensuite se répare tout seul.

Votre corps est une machine fantastique, bien sûr on peut l’aider, régénérer de la matière par la lumière, mais ces technologies de lumière, de vibration, commencent même à arriver dans votre monde, vous en serez bientôt vous-mêmes capables.

Mais en tout cas, enlevez l’information, enlevez les informations que vous avez acceptées, c’est ce qu’il y a de plus important pour opérer en vous la guérison d’une situation, d’une maladie, d’un environnement, quel que soit ce que vous voulez guérir. Alors il va s’agir d’avoir une attitude très ouverte et de se dire que vous acceptez de libérer, vous acceptez de libérer toutes les énergies qui ne servent pas les plus hauts plans de votre conscience, qui ne servent pas les plus hautes énergies dont vous êtes capables sur ce plan, les plus hautes énergies de l’œuvre que vous pouvez exposer à ce monde. Lorsque je dis cela je sais que certains vont résister, parce que des couples vont se casser, parce que des gens vont quitter leur travail, parce que les gens vont sembler se rebeller contre une situation, une architecture, une organisation, un gouvernement même, cela fait partie de cette libération.

Mais tout cela doit être fait dans la paix, dans l’acceptation d’autre chose, dans l’acceptation d’un autre modèle d’existence et de vie. Beaucoup d’entre vous ne vivent pas la guérison, parce que lorsqu’une information est libérée, il vous appartient après de ne pas remettre à l’endroit de cette libération la même information, je vais m’expliquer.

Très souvent une maladie correspond à une somme de croyances que vous avez acceptées, vous pouvez aller voir un thérapeute, quel qu’il soit, il vous libère de cette maladie temporairement, mais vous reproduisez les mêmes croyances, les mêmes erreurs, les mêmes modes de vie, la même éducation, même j’allais presque dire que ce que vous mangez compte là-dedans.

Mais si vous continuez à avoir les mêmes habitudes de croyance et les mêmes habitudes de vie, et bien à l’endroit qui aura été entre guillemet vide d’information sur lequel vous aurez exercé l’art de guérison, les mêmes informations vont se remettre. C’est ainsi qu’on obtient des pathologies que vous appelez chroniques.

Elles correspondent aussi à des méthodes chroniques de travail, des méthodes chroniques de croyance, des croyances donc que vous évoquez sans cesse, dont vous êtes persuadés qu’elles sont vraies, et qui se répètent encore et encore, alors le corps continue à parler par le même endroit, alors vous continuez à accepter des informations. Pensez-vous sérieusement que cela soit utile ? Bien sûr que non ce n’est plus utile dans votre temps d’incarnation actuel en tout cas.

Sachez ceci : pour remplacer une information par une autre, il faut passer par un acte de pardon, et qu’est-ce que c’est le pardon ici ? Et bien c’est :

« Seigneur » par exemple,

« je demande la libération de cette maladie, je demande la libération de cette information en moi, mais en même temps je vais changer cela dans ma vie, en même temps je vais pardonner à celui qui m’a offensé, je vais cesser de me battre contre mon voisin, je ne vais faire aucun procès à qui que ce soit, je vais même annuler tous les gens contre qui je voulais me battre »

,  ce types d’actions , allant vers la paix avec une autre personne, peuvent très facilement allez combler l’énergie de vos anciennes croyances, de votre ancienne maladie. Ces types d’énergie du pardon dans la paix, du pardon par l’action différente pour amener plus de paix en vous, ces actions-là visent vraiment à votre guérison permanente et pas temporaire.

Alors la guérison permanente, l’activité de réception d’information pure, elle consiste à libérer chaque jour un peu plus de vos croyances. Libérer un peu plus de vos croyances chaque jour, cela ne veut pas dire non plus devenir quelqu’un d’autre, peut-être pourriez-vous être la même personne, mais il s’agit juste de comprendre que l’œuvre de Dieu s’exerce à travers vous, et que ce n’est pas à vous de décider (nda : de décider seul) de l’œuvre de Dieu.

Ce que je veux dire ici, c’est que quand vous comprenez que ce qui se passe est voulu par votre âme, la Divinité, et votre conscience incarnée dans le corps, alors vous comprendrez que rien de ce qui arrive n’est en fait la raison de vous punir ou de vous faire vivre quelque chose de négatif, mais la raison de vous faire apprendre une autre voie vers l’amour qui est le sens véritable de votre existence. Je voudrais que vous sachiez qu’un être plein d’amour et de compassion n’est pas malade. Le corps peut encore avoir de vieux réflexes et subir les pensées, les informations d’autres personnes, mais le corps n’est plus malade par lui-même, lorsqu’on est plein d’amour. Là aussi, je dois aussi vous parler de cela. Votre corps, la santé dans votre corps dépend de ce que vous pensez de vous-mêmes, mais dépend aussi des pensées que les autres émettent envers vous, c’est pourquoi certains doivent sans doute lutter, je n’ai pas d’autre mot ici, lutter contre ces invasions d’énergies négatives destructrices venant de la part d’autres vous-mêmes.

Vous ne vous en rendez pas compte, parce que vous n’utilisez pas votre libre arbitre pour vous en dégager, mais chaque mot prononcé contre vous est équivalent à un sort jeté contre vous, à une information qui vous est envoyée. Si l’on n’a cessé de vous répéter que vous êtes un imbécile, ne vous étonnez pas de petit à petit avoir une pathologie qui va réduire vos capacités mentales, pour devenir l’imbécile, l’information, que vous avez finalement acceptée quand vous vous êtes dit oui ils ont peut-être raison, parce que cela c’est l’accepter cette information. Ne l’acceptez pas. Choisissez vos informations. De même vous ne pouvez pas toujours savoir tout ce qu’on dit sur vous, tout ce qui est pensé de vous, car pour celui qui est rempli de l’amour des autres, lui aussi est protégé et préservé de tout mal, mais pour celui qui est maudit par tout le monde, celui-ci effectivement subit le sort de ces personnes, le sort envoyé par ces personnes. Il y a toujours un choc en retour et envoyer du négatif c’est aussi s’apprêter à en recevoir. Soyons clair, ici la loi karmique joue tout à fait son rôle. Mais je vous invite donc régulièrement à utiliser votre libre arbitre et à dire en conscience : ici et maintenant je renvoie, à chaque personne qui les a prononcée, toute parole négative, toute intention négative, toute énergie négative pour moi, toute énergie qui ne vise pas à mon plus haut plan de conscience. Je ne renvoie pas cette énergie vers eux pour qu’ils la reçoivent en négatif mais pour qu’elle soit neutralisée aussi, parce que c’est cela pardonner, je vous explique.

Si ces gens ont émis envers vous une pensée négative, ils devront vivre la même charge négative que celle qu’ils vous ont envoyée. Si vous leur rendez cette charge, elle va se neutraliser, ils vont à nouveau repartir dans leur état originel, dans l’état 0. Ils ne vont pas vivre le mal, simplement ce message qu’ils vous auront envoyé va retourner à sa source, donc tout va être neutralisé ici dans cette expérience. Comprenez donc qu’il y a en vous des énergies que vous avez importées de vous-mêmes, par vous-mêmes, pour vous-mêmes, parce que vous les avez acceptées ces énergies, ces informations, et puis aussi des énergies, des informations que vous avez acceptées de par votre travail, votre éducation, votre famille, vos proches, tout ce qui vous a été dit et que vous avez accepté comme étant vrai. Simplement si cela est faux pour vous, n’est pas juste pour vous, ne résonne pas pour vous, cela finira de toute façon par avoir un écho dans le corps sur votre propre santé, et dans une année, dans un début d’année où vous avez l’habitude chers amis de dire : bonne année, bonne santé, comprenez bien que cette bonne santé qui est tout de même la base d’une vie dans l’expérience positive, et bien cette santé elle dépend de votre qualité de pensée envers vous-mêmes, et envers les autres.

Donc la qualité des pensées que vous avez pour vous, la qualité des pensées que vous avez pour l’autre, seront votre qualité de santé cette année. Si certains d’entre vous se trouvent aujourd’hui dans la maladie et qu’ils disent : « ces imbéciles ne me soigneront jamais, ils ne savent pas ce que j’ai, ils font n’importe quoi », ces énergies négatives que vous leur envoyez sont une perte d’énergie pour vous inutile. Je vous invite plutôt à dire : « Seigneur éclaire-les, éclaire-les du bon message, éclaire-les du bon soin à me donner, éclaire-les des bonnes circonstances, montre-leur comment ils peuvent m’aider ». Parce qu’il vaut mieux dans ce cas-là éclairer ceux que vous pensez, ceux que vous pensez j’insiste être sombre, plutôt que de maudire ces derniers, c’est inutile.

C’est pourquoi dans ces paroles christiques qui sont : pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font, vous pouvez aussi voir le réel pardon, l’œuvre du pardon, l’œuvre Divine. Pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font, ce n’est pas : c’est terrible ce qu’ils me font, mais bien : montre-leur un autre chemin, montre-leur une autre voie. C’est terrible ces violences que vous pouvez voir à la télévision. Non. Vous pouvez modifier ces pensées par : qu’il leur soit montré un chemin juste, simple et en paix, pour continuer cette œuvre juste.

Beaucoup d’entre vous, dans cette année, vont recevoir des nouvelles énergies, par des initiations nocturnes, conscientes, inconscientes. Ces initiations vont devoir aussi travailler à l’intérieur de votre corps pour aligner votre corps à l’arrivée de cet ADN cristallin dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Cet ADN cristallin est une faculté, une énergie que vous recevez en vous, de par l’univers, vous n’avez rien à faire, c’est la position de votre planète dans l’Univers qui aujourd’hui détermine cette arrivée cristalline, et bien cet ADN cristallin va vous rendre très sensible à toutes les informations, positives ou négatives. Beaucoup d’entre vous vont avoir l’impression d’être un peu hystériques, d’être très en joie ou très en pleurs, c’est aussi une des caractéristiques de l’implantation de cet ADN cristallin en eux. Alors c’est plutôt de bon augure parce que cela va vous permettre d’être de plus en plus sensibles aux messages d’en haut bien sûr, aux messages de l’au-delà même, de vos morts qui vont bientôt pouvoir vous parler beaucoup plus clairement, vous en entendrez parler sans doute, mais cela va aussi vous perturber parce que va faire en sorte que, quand vous allez accepter des peurs, quand vous allez accepter des informations négatives, cela va agir aussi plus rapidement en vous qu’auparavant. Alors il s’agit presque quasi quotidiennement, de savoir se nettoyer, se purger de toutes ces énergies.

C’est sans doute ce qui était fait dans une de vos époques pour, chaque soir, prier, prier pour s’endormir sans qu’aucune de ces informations ne soit envoyée la nuit. Oh vos anciens avaient déjà cette connaissance que vous avez perdue, qui est que lorsque vous partez la nuit vous partez avec la somme de vos consciences, la somme de vos connaissances, la somme des informations que vous avez acceptées et que ce sont ces informations, ces croyances que vous avez acceptées qui créent une nouvelle expérience, un nouvel espace, et un nouveau temps que vous appeler la vie et demain. Alors avant d’envoyer toutes ces croyances à demain, prenez le temps, avant de vous endormir mes amis, de prier, de remercier pour tout ce qui est remerciable sur cette planète, de remercier d’avoir un toit, de remercier d’avoir à manger, de remercier la vie qui coule en vous. Et puis demandez à pardonner, donc à recevoir une autre vision pour ce que vous vivez que vous ne comprenez pas : aide-moi à comprendre oui, ne maudit pas, ne maudissez rien.

Demandez peut-être à voir différemment, ou à ce que d’autres perçoivent différemment les choses. Il en sera fait selon leur libre arbitre, pour ce qui est des autres. Mais en tout cas de votre côté, n’ayez pas de pensée négative envers qui que ce soit, ni vous-mêmes, ni quelqu’un d’autre. Cela est totalement contre-productif pour la santé de corps cristallin. Un cristal doit être pur, donc pour être pur, pour recevoir la vibration la plus haute qui soit, il s’agit qu’il soit dans le moment présent, sinon vous ne vibrerez pas dans l’expérience de ce corps cristallin, il n’est valable que dans le moment présent. Cette énergie ne peut recevoir d’information que dans le moment présent, que dans la vibration du moment présent, et dans un état de paix relatif. Cela vous a déjà été dit bien sûr, des dizaines de fois, des centaines de fois peut-être, mais avez-vous appliqué cela ? Vous êtes-vous permis, vous êtes-vous autorisés de recevoir cette paix, même si ce n’est que quelques secondes, quelques minutes, dans votre corps, afin de pouvoir aligner et recevoir l’alignement parfait de ce cristal, de cette énergie cristalline qui vous traverse.

Je suis intervenu aujourd’hui donc, pour vous dire que les guérisons par notre appel fonctionnent, que si des morceaux de maladies restent c’est que parfois elles doivent expurger quelque chose, mais qu’en tout état de cause, pour ne pas qu’elles reviennent, ou pour ne pas qu’elles persistent, vous devez changer quelque chose en vous. Vous devez effectuer un pardon, effectuer une œuvre positive, ce que vous appelleriez, peut-être dans un ancien temps, des « bonnes actions », afin de venir compenser cette énergie, cette information, plutôt que de continuer à ressasser les mêmes croyances, les mêmes peurs, les mêmes angoisses. A chaque fois vous répétez : oui mais, oui mais, oui mais, à chaque fois que vous dites cela vous répétez ce qui finalement vous fait le plus de mal, vous répétez finalement ce qui enfonce les choses. Il ne s’agit pas de nier la réalité, mais de voir cela sous un autre angle, de cesser de le voir systématiquement sous le même angle. Alors beaucoup de vos thérapeutes vont pouvoir vous aider à voir les choses sous un nouvel angle.

Par vous-mêmes si vous êtes dans une chasse compulsive des peurs, vous allez toujours utiliser la même arme comme je dis toujours, il s’agit toujours de changer d’arme contre vos peurs, et pour cela vos thérapeutes sont là pour vous aider, à percevoir, à voir, à dépasser les choses. Faites-leur confiance, trouvez des gens qui résonnent avec l’énergie que vous avez, faites-leur confiance aussi.

Cela prend du temps, car lorsque la pathologie, l’exercice ou les choses à modifier datent de dizaines d’années, si le changement peut être instantané, la modification dans le corps généralement prend quelques mois, mais pendant ces quelques mois il vous faudra vous aussi, encore une fois, changer d’attitude, être prêts à faire autre chose. Qu’êtes-vous prêts à donner pour votre guérison ?

 

Il ne s’agit pas d’argent ici, il s’agit vraiment d’œuvrer dans la matière, pour la paix, par la paix et par le pardon. Parce que c’est cela qu’il va falloir donner pour combler correctement l’énergie de votre corps, donner de l’amour en fait, le pardon c’est une forme d’amour. Toute forme d’amour est apte à remplir correctement les vides existentiels à l’intérieur de vous, et vous savez très très bien qu’à chaque fois que vous ressentez du vide en votre âme, c’est de l’amour dont vous avez besoin pour combler ce vide, sous quelle que forme que ce soit.

Voilà ce soir ce qu’était mon message sur les énergies de guérison que vous traversez actuellement, sur ces premières modifications que votre corps enregistre avec cet ADN cristallin dont nous reparlerons dans d’autres mois, pour vous expliquer vraiment comment le mettre en œuvre, comment l’activer. Mais d’abord, et avant d’activer cela il faut passer sans doute une sorte de « permis de cristal », donc prendre clairement le temps de modifier ses attitudes et ses pensées déjà envers soi-même, parce qu’il est inutile de mettre en route, d’activer cette énergie en vous si vous vous voulez énormément de mal, vous pourriez vous tuer très rapidement, vous pourriez faire disparaitre ce corps en tout cas dans l’expérience, très rapidement. Il est évident que vous êtes immortels en âme, mais c’est bien dans l’expérience physique que cet ADN cristallin se pose, ce n’est pas une vue de l’esprit, vous verrez, c’est quelque chose de bien présent, existant, réel diriez-vous.

Moi Archange Raphael je suis à vos côtés, pour chaque acte de guérison, pour vous aider à poursuivre le chemin, quel que soit le chemin que vous décidez de prendre, je peux vous y accompagner, sans jugement, dans la plus grande des paix. Merci de votre écoute.

Je vous laisse à présent avec un autre guide, une autre énergie.

 

Note de Sylvain : Ce message était en réception des énergie de Raphael, Michael , Gabriel et Anael.

 

 

 

Commentaires
micka 8 12

Archange Michael 4 décembre 2018

Channeling du 4 Décembre 2018, Retranscris par Michèle Canal de Lumière, dessin de Marianne Lemarchand

Je suis Michael, bonjour à tous chers maîtres.

Merci de votre conscience ce soir. Merci de l’expérience que vous vivez même, à l’écoute à la lecture de ce message, car c’est une belle expérience que de comprendre qui vous êtes. J’ai travaillé avec les énergies du ciel, avec mes anges, à préparer le plan actuel sur votre planète, à préparer cette phase de changement, à préparer la possibilité que vous avez de contacter d’autres mondes visibles, à contacter d’autres mondes invisibles, cela est prêt, en même temps, dans la même visibilité. Vous entrez dans un espace, dans un temps, dans un potentiel qui vous autorise, beaucoup plus facilement, à communiquer avec l’invisible et avec d’autres visibles, avec vos frères galactiques. Vous verrez de plus en plus de gens le faire, de plus en plus de gens recevoir des énergies venant d’ailleurs.

Cette grille, l’activation de cette grille cristalline que nous avons mise autour de la planète, permet vraiment de vibrer à ces énergies-là de manière très sensible, mais il faut vous autoriser à être sensibles aussi. L’engin j’allais dire, la méthode, est très très très fine. Il s’agit de rester centrés dans le moment présent, de respirer pour vous ancrer, d’être certains que vous êtes bien ici et maintenant, pas en train de vous plonger dans vos passés ou vos futurs hypothétiques, et qu’ici et maintenant vous décidez de vivre l’expérience de ce fil ténu, très fin, qu’est la communication avec les plans subtils. Cela vous est rendu possible maintenant, de nouvelles vibrations apparaissent, de nouveaux soins d’énergies arrivent, de nouvelles possibilités de guérison, comme vient de l’évoquer Marie, simplement en vous connectant à cette grille d’énergie, à ceux que vous pouvez appeler les médecins du ciel, à ceux que vous pouvez appeler les « anciens » de la terre, qui sont aussi dans l’invisible mais présents à vos côtés pour vous aider à guérir chaque situation, en vous et pour vous, même les situations globales, et cela demande encore une fois d’être centrés dans le moment présent, d’être sensibles, de ne rien vouloir pour demain ou hier, mais sans doute d’être posés, là maintenant, dans votre maîtrise, chers maîtres, sur ce que vous sentez être bon pour vous et l’humanité, d’être centrés, concentrés.

Ce sont des mots que l’on ne prononce plus, mais vous devriez, centrés, concentrés, tenaces, dans ce que vous voulez, pas sur ce que vous ne voulez pas, pas sur ce que vous ne voulez plus, mais sur ce que vous voulez maintenant, maintenant ressentir, pas demain, maintenant. Donc n’allez pas vers de grands grands projets, simplement sur ce projet ici et maintenant, d’être heureux, d’être en paix, d’être stables, de ressentir ce que vous voulez. Si vous voulez vous autoriser dans l’instant, là maintenant, à dégager la colère qui est en vous, autorisez-vous-le, là, ici, maintenant, pas en la projetant sur quelqu’un d’autre, en la laissant vous traverser cette énergie, en la libérant, car c’est vous qui vous emprisonnez dans votre propre sphère de colère, dans votre propre sphère d’énergie, dans votre propre sphère de joie parfois, parce que certains d’entre vous n’osent pas exprimer leur joie.

Peu d’entre vous osent exprimer même la gratitude de ce qu’ils ont, comme Marie vous l’expliquait, mais cela aussi c’est une énergie qui reste enfermée en vous. Vous savez on n’est pas malade que par malheur, on est parfois malade par joie non exprimée, par défaut de gratitude, et parfois il vous faut un organe qui ne fonctionne plus pour vous dire : ah c’était merveilleux quand il marche. Mais quand il marche vous renoncez à le remercier de marcher. Vous faites pareil avec vos frères et vos sœurs, vous faites pareil avec ces gens qui vous aiment, qui vous aident, vous n’êtes en gratitude pour eux que quand ils ne sont plus là. C’est pour cela que je vous dis que vous perdez le moment présent. Qui demain va décrocher son téléphone pour appeler quelqu’un envers qui il a une grande gratitude, pour lui poser un mot, le remercier ou la remercier même de l’épreuve qu’il lui aurait fait subir. Ces énergies sont libératrices. Vous êtes donc invités à accroître votre sensibilité, mais pour accroître votre sensibilité voilà il vous faut vous libérer, libérer les énergies que vous avez décidé de garder en vous.

Alors, sans doute certains d’entre vous me diront : mais Michael je ne sais pas quelles sont ces énergies que j’ai refusé de libérer. Mais si vous ne savez pas, observez ce que vous ne savez pas. Rentrez en vous, soyez certains j’insiste d’être dans le moment présent, bien plantés là et observez. Observez ce qui arrive, ce qui remonte spontanément à la surface. Comprenez que vous êtes une coupe de cristal avec du champagne à l’intérieur. Si vous bougez bien sûr vous allez voir des bulles passer, mais il y en aura tellement vous ne pourrez pas vraiment toutes les observer. Mais si vous vous stabilisez, vous verrez cette bulle au fond du verre commencer à se former et remonter dans le verre. C’est pareil avec vos expressions intérieures, c’est pareil avec vos peines avec vos joies, avec ces choses non exprimées.

Plus vous êtes en paix et plus vous vous donnez l’occasion de vous observer. Vous donnez l’occasion à votre âme, à votre énergie d’observer cela. Je ne vous ai pas demandé de le juger ou de le condamner, cela vient d’être exprimé, mais simplement de l’observer : « ok, merci, ah il y avait cela, mais je vois que cela se libère merci ». Comme des petites bulles de champagne. Buvez cette coupe de la vie, buvez cette coupe de champagne que représente votre existence. Profitez-en, non que cela ne durera point, mais que cela est une réelle opportunité d’amour, toujours, l’amour de goûter ce champagne, cette vie en vous. Alors dans ces moments de fêtes où beaucoup d’entre vous vont le boire ce champagne je vous invite vraiment, à chaque coupe, à penser à ce que je viens de vous dire, à penser que vous êtes le verre contenant cette vie, ce champagne, et que chaque petite bulle ne peut être vue que si vous cessez de vous agiter, et pour qu’il y ait bulle, il faut qu’il y ait imperfection, mais la majorité d’entre vous avez décidé de cette imperfection. Ne la rejetez pas, elle est ce qui permet à ces énergies de s’offrir à vous pour être libérées, car c’est vraiment le mot liberté qui va remonter à la surface, c’est vraiment le mot amour même de cette liberté, là maintenant, des libertés simples chers maîtres, parce que c’est bien vous qui décidez, des choses simples, des événements simples, rien de compliqué, rien de trop tendu, des plaisirs simples, de partager le pain et le vin pour certains, de partager des moments, d’ouvrir ces énergies, de permettre à d’autres d’ouvrir leurs énergies sans forcer, car vous ne pouvez le faire qu’en obtenant d’abord de vous ce que vous voulez obtenir de l’autre.

Ne demandez pas de l’amour, offrez-vous d’abord à vous de l’amour, alors vous verrez que vous n’en avez plus besoin, et que tout ce que l’on va vous offrir ce sera un plus, ce sera merveilleux, ce sera puissant, ce sera fort, parce que ce sera plus que vous-mêmes, un cadeau de l’existence, pas le minimum requis pour vivre, mais bien un cadeau de l’existence, qui vous est apporté à chaque instant.

Le plan planétaire qui se déroule actuellement, je viens de vous l’expliquer, vise à vous aider à entrer en communication avec d’autres énergies, d’autres vibrations. Vous le sentez, les vérités intérieures remontent à la surface, comme ces bulles. Mais la coupe existe pour vous et de manière holographique, pour vous, pour votre ville, pour votre département, pour votre région, pour votre pays, pour votre planète, pour votre univers tout entier, car cette grille cristalline n’est pas vouée qu’à la terre mais bien à l’espace entier de votre univers. Alors en étant reliés à ce tout, faites-vous confiance aussi dans la possibilité de cette liaison et n’ayez pas peur, globalement, grandes, je dirai majoritairement, les énergies extérieures sont bien plus douces que les vôtres. Vous avez tellement d’énergies, pas imparfaites, tout est parfait en vous, mais fluctuantes en vous, rien de vraiment stable.

Vous savez, il m’arrive régulièrement de discourir avec beaucoup d’entre vous et de vous dire : je te demande de travailler cela pendant 1 mois, 2 mois, 3 mois, et j’entends toujours la même réponse : ah autant que cela ! Il y a 15 ans, 20 ans quand je parlais à quelqu’un et que je lui disais de travailler pour moi, avec moi pendant 3 ans, il me remerciait, et aujourd’hui votre humanité vient quasiment me maudire d’avoir prononcé 1 mois, 2 mois, 3 mois parce que tout est fait pour que tout aille vite pour vous, tout est fait pour que vous soyez dissolus dans l’énergie.

Donc je vous invite encore une fois à la stabilité de la pensée, à vraiment vous dire que vos pensées doivent être stables, régulièrement replacées, de trouver des temps, chaque heure même 1 minute pour vous recaler, vous reposer en vous-mêmes, de dire : attendez, c’est bon, je me souviens de qui je suis, je me souviens pourquoi je suis là, maintenant, de revenir là dans ce moment présent, de quitter ces : dans 10 minutes, dans 1 heure, demain, le projet de la semaine prochaine, le projet de la semaine dernière, là maintenant je sais qui je suis, je sais pourquoi je suis là, je sais l’amour dont je suis capable et je me l’autorise.

Cette profession de foi diraient certains, cette énergie, vous aidera profondément à avancer, parce qu’elle va vous relier à cette fameuse grille cristalline qui n’est faite en fait que d’amour pur, que d’énergies pures et qui va pouvoir vous emplir encore plus facilement de connaissances, de sciences diraient certains. Vous verrez que votre science peut faire de très gros progrès très rapidement, maintenant avec cette grille-là et que vous allez encore vivre dans les 5 années qui viennent plus de progrès que dans les 50 dernières années, sans que vous ne vous en rendiez vraiment compte.

Il s’agit de simplifier la vie humaine, de trouver un nouveau modèle. Vous n’êtes pas voués à travailler chers êtres humains, vous êtes voués à faire ce que vous aimez faire. Il ne s’agit plus de travail mais de votre œuvre personnelle, de ce que vous désirez accomplir pour les autres, et ne croyez pas que certains métiers seront refusés. L’univers étant totalement équilibré, votre énergie l’est aussi, et chacun d’entre vous sait exactement, dans ces nouvelles énergies qui apparaissent, quelle est sa place.

Laissez cela apparaître, ayez confiance en cela, soyez dans la gratitude comme le disait maître Marie de ce moment présent. Soyez bien centrés dans le moment présent parce que c’est effectivement le moment, et c’est mon message ce soir, où vous pouvez recevoir de nouvelles informations, des choses  plus justes, mais aussi vous pouvez de l’intérieur voir ce qui nécessite d’être abandonné, d’être purifié, d’être nettoyé, d’être pardonné, utilisez les mots et le vocable qui vous plait, l’idée étant toujours de s’autoriser à être encore autre chose, pas à avoir, mais à être autre chose, à ressentir encore de nouvelles énergies, de nouveaux espaces, de nouveaux temps et de recevoir une grâce qui n’est pas une simple promesse de l’univers. Si chacun d’entre vous exerçait cela ne serait-ce qu’1 mois, votre vie en serait transformée à tout jamais, mais qui aujourd’hui s’exerce vraiment 1 mois ? Soyez patients, soyez courageux, soyez tenaces, ne lâchez pas ce fil qui vous mène à l’amour, et je vous promets la vie la plus merveilleuse qui soit. Soyez bénis dans votre énergie, ici et maintenant et recevez tout mon amour pour ce que vous êtes, pour ce que vous faites en ce monde chez maîtres.

 

Commentaires

Maître Marie 4 décembre 2018

Channeling du 4 Décembre 2018

Canalisé par Sylvain Didelot sylvaindidelot.com

Retranscris par Michèle Canal de Lumière

Image de Marianne Lemarchand

 

Je suis Marie, Maître Marie comme certains m’appellent.

 

J’aimerais prononcer avec vous de grands voeux dans ce mois, dans ces instants que vous vivez un peu partout sur la planète. Mon grand vœu est pour l’ouverture du cœur mon grand vœu est pour l’ouverture à la conscience, à l’amour qui vous traverse.

 

Vous pouvez comme cela vivre une période en vous imaginant que tout ce que vous vivez est inadéquat, inopportun, mériterait d’être transformé, ou n’est pas à sa place. Alors, bien que cette loi qui dit que rien n’est immuable, que tout bouge, que tout est en mouvement et impermanent, bien que cette loi existe elle vous invite aussi à vous poser, dans ce mois-ci, dans une grande énergie de remerciements pour tout ce qui se passe. Il ne s’agit pas de maudire l’obscurité mais de saluer la lumière, de saluer la lumière dans une grâce, dans une énergie commune, de remercier que tout soit en train d’évoluer, de bouger d’abord tranquillement, puis dans un mouvement planétaire, dans un mouvement d’envergure, dans un mouvement qui prend une très grande force. Ce mouvement il sera accompagné par la nature.

 

Bien sur l’homme est présent, mais la nature elle aussi se met maintenant en mouvement et en ordre de marche pour recevoir la plus grande lumière qui soit. Le dialogue que j’ai avec vous, à travers Sylvain aujourd’hui, bien que je pense lui passer un message un peu avant Noël pour vous le répercuter, le message que j’ai est un message de réconciliation intérieure et extérieure avec tout ce qui est.

 

Je vous invite à la plus grande des tolérances, je vous invite au plus grand amour pour votre prochain, à pouvoir aider ceux que vous pouvez aider, à pouvoir aimer ceux que vous pouvez aimer. Oh je ne vous inviterai pas à aimer tout le monde, mais à ne maudire personne. C’est tellement important dans l’énergie de comprendre à quel point la lumière passe toujours par la lumière, à quel point on ne peut pas obtenir de résultat positif en passant par quelqu’un qui, sans cesse, maudit l’obscurité, qui sans cesse veut s’appuyer, détruire, en passant par un ancien monde, mais en passant par des esprits lumineux, en passant par des esprits ingénieux, et la nature est ingénieuse, votre univers est ingénieux, un génie devrais-je dire, car des tas de solutions nouvelles peuvent vous être proposées maintenant, dans vos méditations, dans vos espaces intérieurs, dans vos réunions communes. Vous pouvez demander à recevoir cette énergie, cet environnement commun pour chacun d’entre vous, à recevoir le nouveau monde ou d’autres mondes quelque part, car il existe des propositions venant d’autres espaces qui vous parviendront.

 

Cette période de gratitude vous pousse aussi à vraiment vous concentrer sur la lumière, sur ce que vous avez, pas sur ce que vous n’avez pas, sur ce que vous comprenez, pas sur ce que vous ne comprenez pas. Vous cherchez à vouloir encore transformer l’autre, vous continuez à lui vouloir explication, à vouloir qu’il se justifie, à vouloir… mais aimeriez-vous cela de vous-mêmes ? Aimeriez-vous qu’on vous pousse dans ces retranchements de devoir expliquer à chaque instant tout ce que vous faites plutôt que de faire une proposition ?

 

Faites-vous à vous-mêmes, à titre personnel j’entends, une proposition d’amour, une proposition de paix, une proposition de joie. Entrez dans votre intérieur mes enfants, entrez à l’intérieur de vous profondément et retrouvez cet enfant qui veut être aimé tel qu’il est, et pas tel que vous l’avez imaginé ou que d’autres l’ont imaginé. Voyez à quel point chacun d’entre vous, finalement, est un être fragile qui fait au mieux dans son existence humaine, dans une existence duelle. Vous n’avez pas la chance de pouvoir percevoir vraiment tous les possibles en même temps pour la grande majorité d’entre vous, alors vous vous fiez à ce que vous voyez, à ce que vous entendez, mais bien des secrets existent au-delà de cela, bien des vérités vous sont encore cachées, mais ici à l’intérieur de vous vos propres vérités aussi sont donc cachées, puisque vous ne pouvez, j’insiste un peu là-dessus, percevoir à l’extérieur de vous que ce qui existe en vous.

 

A celui qui ne se cache rien à lui-même, il ne sera jamais rien caché, vous trouverez toutes les vérités par bien des voies. Mais à celui qui se cache un tas de choses à lui-même, qui veut se cacher derrière le fait qu’il n’aille pas bien, derrière le fait qu’il soit fatigué peut-être, derrière le fait qu’il soit angoissé, derrière le fait qu’il soit obligé de jouer un rôle, il ou elle, derrière cela se cachent des gens qui sans cesse n’auront qu’une vérité partielle qui leur parviendra, parce qu’ils ne s’autorisent pas à comprendre qu’ils se mentent à eux-mêmes, ils ne s‘autorisent pas à être simples, elles pour changer ne s’autorisent pas à être fragiles, à être sensibles.

 

Autorisez-vous cela, posez-vous dans cette énergie de ce mois, posez-vous dans la gratitude infinie, posez-vous dans cet espace qui vous permet de recevoir beaucoup d’énergie du ciel, pas de demander, entre guillemet j’allais dire, pour vous, mais de demander pour la planète, de demander pour votre pays si vous le voulez, votre contrée, votre espace, votre village, mais essayez de penser plus grand que l’unité que vous êtes, parce qu’en pensant plus grand, vous vibrez plus grand et qu’il existe une loi universelle qui dit que celui qui peut le plus peut le moins et qu’en vérité, si vous offrez votre énergie à une multitude, alors à vous-mêmes cela sera plus simple. En vous concentrant sur un objet, sur une perception, et c’est l’enseignement que nous avons déjà donné mais nous le redonnons, en vous concentrant sur une perception limitée vous ne pouvez obtenir qu’une vision limitée. Autrement dit si vous concentriez à 100 % sur vous-mêmes vous n’arriveriez qu’à 60 % de vous, mais si vous vous concentrez à 100 % sur d’autres personnes sur un groupe, alors il est fort probable que ces 60 % d’un groupe représente 140 % de vous, autrement dit que cela vous permette à travers l’autre, à travers des effets de miroirs, à travers des demandes de pardon à vous-mêmes et à l’autre, eh bien de recevoir à nouveau tout ce que vous avez perdu, d’éveiller en vous cette nouvelle vision, cette nouvelle perception de l’unité, de vous autoriser cette fragilité, de vous autoriser à reconnaitre en l’autre l’unité que vous êtes, c’est-à-dire d’accepter d’être dans une multitude, de ne pas avoir honte, de ne pas avoir peur d’aller à la rencontre de celui qui sait, de celui qui peut aider.

 

Il ne s’agit pas ici de se trouver trop fragile, inutile, complètement j’allais dire irresponsable, mais au contraire, de sentir que c’est tous ensemble que vous avez une responsabilité sur chaque « un », de sentir que l’amour qui se développe en vous grandit à chaque instant, de vous autoriser à vous ouvrir à la multitude. Je vous invite à penser à ces gens que vous aimez, au moins à vos proches. Je vous invite à penser à eux, non en termes de vouloir comprendre leur fonctionnement, non en termes de vouloir savoir ce qui leur passe par la tête, ou pourquoi ils sont ceci cela, comme ceci, comme cela, mais de les voir comme les enfants d’un même groupe, les enfants d’une même classe à laquelle vous participez, d’une même communauté, d’une même fraternité même.

Alors bien sûr quand on parle de fraternité entre frères et sœurs parfois il peut y avoir des échauffourées, parfois il peut y avoir des combats qui se lèvent, mais cela empêche-t-il l’amour vraiment ? En réalité ce n’est qu’une illusion le fait de ne pas aimer sa famille, une illusion que vous vous donnez parce qu’elle rend acceptable les jugements que vous avez perçus, reçus ou même émis de votre part. Mais je vous invite à quitter cette perception et à accepter effectivement d’avoir été celui qui a jugé, qui a condamné, qui a posé questions, mais de vous dire : maintenant je commence à comprendre, comme nous sommes une unité je vais systématiquement récolter ce que j’ai semé. Si j’ai semé le jugement je reçois le jugement, si j’ai semé des angoisses je vais récolter des angoisses, mais si j’ai semé l’amour, si j’ai semé la paix, si j’ai au moins semé la tolérance et l’acceptation de l’autre, alors je recevrai la tolérance et l’acceptation de l’autre.

 

Oh vous savez mes enfants, j’entends très souvent : oh mais moi j’accepte tout le monde, mais on ne m’accepte pas. Mais cela n’est pas vrai. Cela n’est jamais vrai, tous ceux qui disent cela ont quand même des préjugés sur des gens que vous appelez des extrémistes, ils trouvent cela insupportable. Il s’agit encore de jugement. Lorsque je vous invite à ne plus juger cela ne signifie pas de ne pas avoir le discernement, de ne pas vivre avec ceux que vous n’aimez pas ou moins, cela signifie simplement, encore une fois, pour chacun d’entre eux, de vouloir le meilleur, le meilleur de l’univers pour chaque personne, pour le plus pauvre, pour le plus riche, pour le plus dangereux et pour le plus docile et gentil, pour chacun d’entre eux d’offrir la paix, d’offrir la gratitude de sa présence sur la terre en ce moment, dans ce moment de transformation. Pensez-vous qu’un père, que le Père puisse maudire un seul de ses enfants ? Mais quel père serait-il ? Il ne juge pas, il ne condamne pas.

 

Alors quand nous évoquons ce discours vous entendez souvent : oui mais alors, cela signifie donc que Dieu accepte les meurtres, que Dieu accepte les viols et que Dieu… non, non, ne confondez pas les errances humaines avec l’acceptation Divine s’il vous plait. Ces choix que l’humain fait, il en est son propre juge, mais c’est cet humain qui va se juger au moment opportun, et qui recevra ce jugement Divin au moment opportun, pas le Divin. Ne transformez pas le Père en un juge, il n’est pas celui qui condamne, il est celui qui observe. Il n’est pas toujours celui qui observe avec joie ce Père, vous l’appelez Seigneur ou Dieu, vous l’appelez comme vous voulez. Il n‘est pas que celui-là, il n’est pas celui qui crée l’expérience, il est celui qui, j’allais dire, écoute chacun d’entre vous, accepte chacun d’entre vous et permet tout.

 

Alors vous me direz, comment un Dieu bon peut permettre de telles exactions ? Peu importe à quoi vous pensez, c’est toujours la même chose. Il permet tout, parce que ces exactions sont une illusion dans l’illusion, parce que c’est bien vous qui prêtez de l’importance à cela, parce que cela vous permet à vous de vivre une expérience grande et importante de cesser cela. Il ne s’agit pas de répéter les erreurs, mais d’apprendre l’amour, à chaque fois, d’apprendre l’amour. A chaque fois d’apprendre à aimer encore plus, et pas à détester encore plus mais à aimer encore plus. Comprenez ceci et c’est très important : il faut souffrir énormément pour faire souffrir, il faut avoir énormément peur pour avoir peur, il faut avoir été dominé pour dominer. Alors comprenez que ceux à qui vous portez souffrance, que ceux à qui vous souhaitez autre chose que la paix, vous ne faites finalement que de renforcer des souffrances qui existaient déjà en eux. Vous ne faites que renforcer le phénomène plutôt que de l’arrêter. Voulez-vous être un agent de la paix ou quelqu’un qui empêche la guerre ? Empêcher la guerre c’est qu’elle pourrait être générée, s’il n’y avait plus de guerre il n’y aurait plus de soldats comprenez bien cela. En cela je vous invite encore une fois à la gratitude de tout ce que vous avez et à comprendre que vous êtes des guerriers pacifiques, des guerriers de lumière, des gens qui avancent, qui se permettent ces nouvelles idées dont j’ai parlé, qui s’autorisent à recevoir cela, qui bien sûr agissent, je ne vous ai pas demandé de ne rien faire, je ne vous ai même pas exhorté à ne rien faire. Je ne peux que vous inviter à tous les mouvements de votre âme, à tout ce que vous sentez bon de faire, bon de faire, mais jamais dans le sens de la destruction s’il vous plaît. C’est pour vous, c’est pour vous éviter de vous condamner, c’est pour vous éviter votre propre peine et votre propre jugement que je vous dis cela. Agir dans la violence, agir j’allais dire dans le déni de l’autre, c’est se renier soi, c’est toujours se faire du mal à soi, vous ne faites jamais du mal à quelqu’un d’autre, jamais, c’est toujours à vous-mêmes. Vous enlevez une partie de vous-mêmes à chaque fois que vous faites cela à quelqu’un d’autre. C’est permis encore une fois et celui qui observe, le Père, n’est pas celui qui vous condamnera, c’est vous-mêmes qui allez vous condamner, de plus en plus. De plus en plus cette loi karmique va mettre votre propre balance en route, dans une seule vie, dans un seul instant, dans un seul temps. L’énergie du temps créant les espaces de votre vibration étant en accélération majoritairement, fait que la majorité de vos axes et de vos pensées vous reviennent beaucoup plus rapidement qu’à attendre la fin des temps, qu’à attendre la fin des moments que vous créez pour les vivre. C’est bien cela la fin des temps, c’est la fin où vous cessez, vous, d’exister, c’est-à-dire de créer du temps pour vivre des expériences, parce que c’est vous qui créez le temps chers amis, c’est bien vous qui créez le temps.

Le temps n’est pas une expression de la masse comme vos scientifiques le croient encore aujourd’hui, c’est plutôt l’inverse, c’est l’espace qui crée le temps, et le temps génère des espaces, c’est une boucle, c’est une boucle, mais on ne peut guère jouer entre l’œuf ou la poule comme vous dites. Qui a commencé, qui a terminé ? Il vous faut un temps pour vivre un espace qui génère un autre temps. Mais la fin des temps, c’est la fin des moments où vous n’avez plus besoin de générer un espace en 3 dimensions pour vivre une expérience. A ce moment-là vous appelez cela la mort peut-être, mais à ce moment-là vous vous condamnez pas mal, vous-mêmes, et vous décidez de revenir pour expier encore et encore et encore, des fautes parfois relativement illusoires, mais souvent vous voulez la perfection, et c’est ce que nous aimons, ce que j’aime chez vous, dans cette humanité, c’est cette envie de perfection dans l’amour que vous avez tous. C’est ce qui fait que vous revenez pour vivre la perfection dans l’amour. Mais je vous le dis maintenant, en vérité, ceci peut être fait dans cette vie, ceci peut être fait maintenant, à chaque instant, à chaque seconde. Vous pouvez vous pardonner ce qui est, ce qui a été et changer votre espace, changer votre vision de ce qui est au profit d’autres choses, d’inspirer, pas quelque chose que vous aurez créé.

 

Si vous continuez à créer avec la conscience que vous avez et bien vous allez continuer à créer les mêmes erreurs, les mêmes circonstances. Il s’agit de créer avec une conscience supérieure. Pour créer dans cette conscience supérieure, c’est pour cela que j’insiste dans cet enseignement ce soir, vous devez, vous pouvez et vous êtes invités à commencer par la gratitude, par le fait d’apprécier ce que vous avez mes frères, mes sœurs, mes enfants, par le fait d’apprécier des corps qui fonctionnent, par le fait d’apprécier d’avoir été nourris aujourd’hui. Vous savez, l’enseignement de l’être qui s’appelle Bouddha, consistait à dire que pour vivre heureux, comme vous le dites, il faut vivre sans désir, ne rien désirer, parce qu’en vérité, ce qui crée votre malheur c’est toujours des désirs inassouvis. Je parle de désirs, je ne parle pas de besoins élémentaires qui sont bien logiques, mais bien de désirs au-delà de cela, de désirs supérieurs à ce qui est élémentaire, de désirs supérieurs à la survie dans ce monde. Tout cela vous apporte le malheur. Alors tout est fait pour que vous soyez dans un monde de désirs, dans un monde de péchés diraient certains de mes frères et sœurs ici.

 

Mais quel est ce péché ? Attribuer encore plus de sens à l’illusion, la rendre plus agréable, plus acceptable. Mais elle est toujours agréable, elle est toujours acceptable quand vous comprenez qu’elle est jouée par vous-mêmes, quand vous comprenez que c’est vous qui jouez la pièce, que c’est vous le chef, que c’est vous qui commandez votre propre expérience, que c’est vous qui l’avez désirée même si vous la trouvez pénible, malheureuse, stupide, inefficace. C’est tout de même vous qui l’avez demandée. C’est tout de même votre âme qui a fait ce choix d’expérience. Mais dans ces temps qui bougent, dans ce temps accéléré vous pourrez demander à changer l’expérience : je désire le meilleur pour moi et pour chaque personne dans ce monde. Ne vous oubliez pas et n’oubliez pas les autres. Vous pourriez dire : pour chaque personne en ce monde et pour moi, cela ne change pas grand-chose à cette phrase, ni même dans l’énergie, surtout quand vous comprenez que les autres, et ce vous, ce moi, sont la même personne. Je vous invite tellement à embrasser de votre amour tous ces gens qui souffrent plutôt que de les condamner. Je vous invite à aider toute personne qui peut être aidée, plutôt que de juger qu’elle devrait travailler et qu’elle devrait faire quelque chose.

Qui êtes-vous pour connaitre la vie de chaque un, pour connaitre l’expérience de chaque un d’entre vous, chaque unité que vous représentez ? Pourquoi juger ce choix ? Parce qu’il est fort probable mes frères, mes sœurs, que le choix que vous voyez devant vous et que vous jugez négatif, ait été dans une autre vie votre choix et que vous auriez fortement apprécié que quelqu’un ne vous juge pas, vous prenne dans ces bras et vous dise : viens, je t’accepte toi, tel que tu es, essayons de transformer ce monde ensemble, je ne te juge pas, je ne te condamne pas, j’essaye de t’aider si tu l’acceptes, puisque vous ne pouvez pas forcer l’aide. Forcer l’aide c’est aussi un jugement. Je vais pouvoir aider. Mais n’aidez que ceux qui en font la demande ou qui l’accepte, à minima. Forcer cette aide, forcer ce pouvoir, certains le font. Certains, vous l’aurez remarqué, décident à votre place de ce qui serait bon pour vous, de ce qui serait bon pour leur pays, de ce qui serait bon pour la planète. Mais ces représentants sont-ils vraiment dignes de la planète, de vous, ou d’un pays ? Sans doute, c’est l’expérience que vous avez décidée, ne l’oubliez pas, voyez, vous alliez recommencer à juger. Déjouez ce jeu pour vous. Bien sûr qu’ils sont à leur place, mais bien sûr que s’ils doivent changer vous pouvez participer à ce changement, parce que, vous changer vous, c’est les changer eux. Commencez par ce qu’il y a de plus simple, vous-mêmes.

 

Appréciez, j’insiste, appréciez ces moments que vous vivez. Appréciez cette expérience merveilleuse d’une planète fantastique telle que la vôtre. Je ne veux pas jouer ici les Cassandre, les oiseaux de mauvais augure, comme diraient certains, et je ne fais aucunement une prédiction, aucunement. Mais que ce passerait-il si une météorite détruisait la moitié de la côte ouest des Etats Unis ? Votre monde, vos climats, votre exercice de vie seraient complètement bouleversés. Chacun d’entre vous dirait : je n’ai pas su apprécier le moment présent, je n’ai pas su apprécier cette existence, et aujourd’hui elle est si terrible, que vous aurez compris que la force de gratitude elle se met dans le moment présent. Elle ne se met pas dans les moments pénibles à se dire : ah c’était bien quand j’avais. Mais c’est bien quand j’ai, là, maintenant. Pas de vous dire oh ma santé pourrait être tellement mieux, mais ma santé est encore là, je suis encore de ce monde, vivante. Et c’est cette graine de vie en moi que je veux faire pousser, grandir, évoluer, je la libère maintenant cette maladie, parce que je l’accepte. Je la libère parce qu’elle m’a traversée, c’est l’expérience que j’ai souhaitée, je libère cette expérience. Libérer l’expérience de la maladie, c’est parfois s’offrir sa guérison, j’ai dit parfois puisqu’il faut parfois chercher le sens de l’expérience, pas le pourquoi, le sens, et quand je dis le sens de l’expérience, le sens de manière globale, c’est toujours de vous amener à comprendre que vous êtes l’énergie qui peut vous auto guérir, pas de chercher forcément la signification d’une maladie, mais de comprendre que cela vous amène à être le maître de vous-même, que cela vous amène à être le maître de votre santé, pas à comprendre pourquoi votre corps dysfonctionne mais pourquoi vous êtes celui qui peut remettre cette énergie en ordre, pourquoi vous êtes celui qui s’auto gouverne, pourquoi c’est vous qui décidez de votre santé. C’est dur à attendre, souvent de votre part, mais c’est bien vous qui décidez souvent de votre santé. Parce que dès qu’on dit cela on dit : mais je n’y peux rien, il y a un microbe, il y a une énergie… mais c’est quand même vous qui l’avez accepté, c’est quand même vous qui avez préparé ce terrain, parfois volontairement, certes parfois un peu involontairement, mais globalement de toute façon votre âme connait l’expérience qui va lui arriver. Mais maintenant choisissez d’être le maître de ce corps, le maître de ces énergies. Parlez à chacune de ces cellules en amour : je vous aime, vous êtes maintenant réunies, réunissons-nous, oublions ces expériences du passé, pardonnons-nous ces expériences du passé, passons ensemble à autre chose, magnifions ce corps, amenons-le plus haut, plus loin, transformons-le dans le véhicule de lumière qu’il est, pour que je reçoive l’énergie de ce plan. Ceci est une prière pour vos cellules, pour renforcer l’énergie en vous, pour renforcer vos circuits énergétiques, pas pour les juger, pas pour les condamner : oh pourquoi mon corps me lâche… Il ne vous lâche jamais, il ne vous a jamais lâché, le jour où il vous lâchera vous ne serez plus là, vous serez ailleurs et c’est vous-mêmes là aussi qui l’aurez décidé, mais vous aurez cette compréhension, je n’ai pas tellement à exprimer ce qui se passe après, puisque vous aurez cette compréhension de l’après.

 

L’expérience de vie est une expérience fantastique, une expérience qui vous invite en permanence à accepté ce qui est, à être en gratitude pour ce qui est et à changer, quand vous aurez accepté l’état qui est ne pas vouloir le conserver, c’est une erreur là aussi souvent commise par l’être humain. Vous êtes venus vivre l’expérience de la Divinité, donc vous devez faire l’expérience de la Divinité, pas essayer de maintenir la position la plus stable, la plus tranquille possible, mais de toujours être en mouvement dans cette énergie, de toujours avoir des envies, de toujours avoir des motivations. Vous savez bien qu’en ce monde et en votre monde, ceux qui n’ont plus d’envie, ceux qui n’ont plus de motivation rejoignent à nouveau notre monde pour décider d’une autre expérience et revenir à nouveau. Permettez-vous de nouvelles aventures, permettez-vous de témoigner encore et encore de la lumière qui vous habite. Autorisez-vous cela. Gratitude infinie à qui vous êtes, à ce que vous êtes et à ce que vous représentez sur ce plan. C’est le message que je suis venue vous apporter ce soir, mais je voudrais laisser l’archange Michael vous parler aussi, d’autres choses, pour vous-mêmes. Soyez bénis mes enfants, recevez tout mon amour dans ces moments de transformation que tout le monde vit, que tout Le monde, Les mondes, les vit.

 

Merci.

 

Commentaires