Channeling du  10 Octobre  2017 retranscris par Michèle

Bonsoir à vous, je suis l’Archange SAMUEL / Chamuel

J’interviens sans doute pour une des premières fois, ici, dans ce corps, dans cet espace, dans ce temps. Il était important pour moi de poser quelques énergies, quelques points et quelques définitions auprès de vous, sur le travail que nous exécutons actuellement avec vous, et en vous, chères âmes de lumière.

J’aimerais éclaircir un mot souvent prononcé, mal compris, mal étudié. Je considère chaque personne qui m’appelle comme un étudiant, non que je sois Maître de tout mais parce que vous êtes dans cette phase d’étude de vous-mêmes, dans cette écoute de vous-mêmes, tranquillement, doucement, dans l’énergie.

Alors le mot qui n’est pas compris, c’est le mot mission, et elle est courante cette question : quelle est ma mission ? Vais-je accomplir ma mission ? Ai-je réussi ma mission ? Je crains que ce mot ne soit un comportement humain. Alors il est des gens qui vont vous donner des définitions de mission, qui vont vous donner des fonctions, qui vont en fait travailler avec vous pour comprendre ce qui vous apporte le meilleur en vous, ce qui est déjà là, ce qui se révèle en vous, parce que cela pourrait être ce que vous appelez mission. Mais je voudrais vous dire quelque chose : lorsque nous disons le plan Divin est parfait, ce que nous voulons signifier, c’est que dans ce Plan tout est prévu, et que si jamais quelqu’un ne fait pas ce qui est prévu dans le plan, quelqu’un d’autre le fait. Cela veut dire que ce que vous appelez vos missions, votre place, votre espace, c’est quelque chose d’interchangeable. Ce n’est pas quelque chose de définit à tout jamais. Ce n’est pas quelque chose de définit dans toutes mémoires. « Oui mais si je ne fais pas vraiment ce qui était prévu dans le plan de départ est-ce qu’il va m’arriver quelque chose ? »

J’entends cette question.  Il n’est rien prévu au départ. En fait votre rôle arrive au fur et à mesure. Vous avez prévu certes quelques grandes étapes de votre existence, et nous pourrons, ou je laisserai quelqu’un d’autre  parler de ce que vous appelez le destin, la destinée, avec vous. Mais moi je viens parler de mission. Alors une mission d’âme, ce serait quand même, avouez-le, et j’essaye de vous convaincre du fait que ce soit bien une expression humaine que ce sens de mission, mais cela serait quand même très particulier que chacun ait exactement une place cent pour cent et totalement définie dans ce plan, et surtout, encore plus particulier, si cela était si parfait, qu’il puisse y échapper. Alors qu’il puisse y échapper, vous appelez cela le libre arbitre, et vous vous dites : oh mais j’ai pris des mauvaises décisions, donc j’échappe à ma mission… Non. Il n’est pas un mot, pas une phrase, pas une construction intellectuelle en vous, qui ne soit presque pratiquement défini par la Source. J’ai bien dit par la Source. Même ce qui semble être l’opposé de la Source est issu de la Source, parce que c’est votre monde qui génère l’ombre et la lumière, pas la Source. La Source elle est émet une information et il faut des juges pour déterminer ce qu’est l’ombre et ce qu’est la lumière.

Alors dans vos existences, certaines ombres, personnelles, dans le personnage, dans les rencontres, dans l’existence, ont été placées, mais pour faire un contraste, pour vous amener à révéler ce que vous avez décidé humainement ou divinement d’appeler la lumière, dans un jugement qui n’est pas un jugement Divin mais un jugement humain, de ce qui est bien ou mal, de ce qui est correct ou incorrect. La mission de vie idéale serait que chacun d’entre vous vive dans la joie, l’amour, ce qu’il se sait être, ce qu’il se sait faire. Alors, certains d’entre vous disent souvent : oui mais moi je ne sais pas du tout ce que je sais être, je ne sais pas du tout ce que je sais faire, mais vous savez accueillir des gens, vous savez servir des repas, vous savez servir d’autres personnes Mais voilà aussi que dans le mot mission vous avez oublié le mot service, alors, à chaque fois que quelqu’un vous énoncerait une mission qui soit d’être au service de, quelqu’un, ou de quelque chose, cela ne vous convient pas. Donc personne n’a la mission d’être employé sur cette terre, personne, c’est particulier n’est-ce pas ?

Je vous amène vraiment à observer ce soir, volontairement, le comportement humain, compréhensible, vécu, entendu par nous, mais à vous dire qu’il n’existe pas de basse ou de haute mission, c’est faux. Là encore, c’est le jugement à l’intérieur de vous, le positionnement à l’intérieur de vous, qui ont décidé de ce qui serait une mission acceptable ou une mission inacceptable. Mais à ce moment-là cela veut dire que vous laissez l’égo, le personnage, décider de ce que serait votre mission, décider de ce que serait votre fonction. Voulez-vous vraiment laisser le personnage décider ? En vérité l’exercice du libre arbitre à travers la décision de l’égo vous amène souvent à un jeu de séparation de l’amour, donc à la souffrance, à un jeu de séparation même de la douleur donc à la souffrance. Ce que je veux dire par là c’est que lorsqu’on ressent une douleur quelconque et que l’on s’y associe, on l’accepte, on la traverse, elle sera moins douloureuse, que le fait de la refuser en bloc.

C’est pareil pour certaines missions, c’est pareil pour certaines fonctions. Ainsi ceux qui veulent entendre leur mission, je vais transformer ce mot et vous dire qu’il n’y a pas de mission. Vous ne pouvez pas rater votre vie, c’est cela que j’essaye de vous dire, et c’est une très bonne nouvelle. Vous ne pouvez pas rater votre vie. Mais j’ai échoué jusque-là, cela a été difficile pour moi, je n’ai jamais rien réussi à faire, j’ai ouvert des entreprises et elles ont fermé, j’ai été dans des entreprises j’ai été viré, j’ai essayé de faire des études je n’ai pas réussi. Pensez-vous que votre mission c’est d’arriver avec un diplôme une fonction, un ordre ou un titre du côté lumineux on va dire du miroir, pour utiliser encore un peu votre vocabulaire.

Avez-vous déjà entendu parler de quelqu’un qui passe de l’autre côté et à qui on demande un diplôme, un certificat de travail ? Non. Ce qui lui est demandé c’est comment as-tu aimé ? Avec force, avec puissance. Comment as-tu aimé ? Ton prochain ? Toi-même ? Alors c’est donc l’exercice de l’amour de l’union à l’autre, le sentiment, j’allais dire, de se sentir utile qui crée la mission, et vous l’êtes utiles. Alors certains vont dire : je suis sous un handicap, ou je ne trouve pas de travail, je ne sais pas quoi faire à la maison, je suis utile à personne, je ne sais pas quoi faire, je veux ma mission, dites-moi, dites-moi, je ferai tout ce que vous demandez… , mais savez-vous que prier pour ceux qui souffrent, savez-vous que prier pour la planète c’est déjà exercer la force de l’amour, c’est déjà devenir missionnaire de lumière, un émissaire de lumière.

Savez-vous que rayonner, sourire, chanter et danser est une fonction, une mission, un accomplissement. Savez-vous que n’importe quel ouvrier qui travaille à rire et à sourire pendant  son travail, et qui essaie de mettre dans son œuvre son esprit, son amour, sa probité, son honnêté, tout cela est une œuvre d’amour, une mission, et nous préférons – il n’y a pas de jugement dans ce que je suis en train de dire, quand je dis nous préférons je suis déjà en train d’imaginer ce à quoi vous pensez, plus que de l’imaginez je le vois, et je vous explique – la qualité de lumière émise par quelqu’un, qui est seul à faire son travail et que personne ne voit, et qui le fait avec amour, nous est pour nous plus important, que quelqu’un qui peut être sur scène, avec dix mille, vingt mille, trente mille personnes et faire semblant de les aimer, en se détournant d’eux à la première occasion. Cela n’est pas l’amour, donc l’amour la mission cela n’est pas d’être vu, cela n’est pas de prêcher, vous n’êtes plus dans une nécessité de mission de prêche, de conversion de qui que ce soit, vous êtes dans une mission de rayonnance, rayonnez votre lumière, rayonnez ce en quoi vous croyez, peu importe ce en quoi vous croyez,  rayonnez-le, ne le rayonnez pas dans l’extrême, laissez à l’autre sa place, toute place est juste.

Alors nous avons placé sur votre chemin des êtres et des personnes capables de définir avec vous quelle peut être la suite du chemin, quelle peut être ce que vous appelez la mission, mais que font-ils réellement ? Ils nous demandent à nous, ou à vous, ce qui vous apporterait le plus de joie, ce avec quoi vous rayonnez, vous vibrez. Cette vibration laissez-la vous emplir, pendant des mois pendant des années si nécessaire, mais la joie entre en vous, la joie d’accomplir quelque chose. Si vous nous priez une fois par jour, qui que ce soit, qui vous voulez, mais si vous émettez une prière une fois par jour vers votre propre lumière, vous recevrez vos réponses. Mais retenez ceci, la mission c’est de rayonner ce que vous êtes, c’est de rayonner l’amour, c’est de faire ce que vous aimez, même si c’est quelques heures par semaine, voire quelques minutes par semaine, de le faire avec amour et d’être en capacité de le partager. Il ne vous est pas toujours demandé de faire un métier de ce que vous aimez. Bien sûr dans un environnement et une planète juste, cela arrivera, mais pour le moment votre planète subit des forces et des influences qui vous empêchent votre totale liberté, et ces influences ne sont pas extérieures. Je vous invite à rentrer à l’intérieur de vous, à rentrer dans la profondeur de l’être et à comprendre que ce que vous devez rayonner est déjà là. Et quand vous vous dites je ne sais pas, enfoncez-vous dans ce je ne sais pas, transformez-le en quelque chose qui vous fait du bien : je ne sais pas et cela m’ouvre à tout ! Vivez la joie sans même savoir pourquoi vous allez être heureux, ressentez la joie en vous, respectez cette joie, soyez en gratitude pour elle.

Une autre question qui est souvent évoquée avec nous, c’est cette question du blocage, cette impression que vous avez souvent d’être bloqué. Alors cette sensation dans le corps, dans l’énergie, dans la forme, elle est multiple, elle peut être due à beaucoup de chose. Elle peut être due à un changement d’énergie en vous et autour de vous, et ou autour de vous, quelque chose qui se place, un changement qui se place à l’intérieur de vous mais que vous refusez la plupart du temps, un déni de ce changement qui intervient à l’intérieur. Ce blocage peut être dû à l’impermanence, au fait que vos méthodes employées précédemment ne fonctionnent plus, vous devez vous devriez en employer d’autres, à nouveau, d’autres méthodes, d’autres techniques, d’autres comment comme vous dites. Vous n’êtes pas bloqués réellement, vous vivez une phase de transition, et pour profiter de cette phase de transition c’est toujours encore une fois, dans votre profond intérieur que nous vous invitons, dans une sorte de méditation, de médiation, de réception intérieure, de réception d’une nouvelle parole. Les vibrations de ce mois sont fortes, très fortes, mais elles sont là pour vous inviter, pour vous inviter vous-mêmes à vous recevoir, à recevoir votre plus grande énergie, à recevoir votre plus grand potentiel et à l’accepter. Dans ces histoires de missions et de blocages, vous avez souvent décidé de ce que signifierait la mission juste, ou le déblocage juste.

Vous ne savez pas ce que cela signifie réellement. Laissez être l’énergie, laissez-vous traverser par votre propre fluctuation, acceptez  vos états, pas pendant des mois, mais pendant des semaines peut-être si c’est nécessaire. Acceptez-le comme étant votre phase de transformation. Peut-être en vous disant je ne sais pas en quoi ou en qui je me transforme, mais je sais que quelque chose en moi se transforme car vous recevez des informations du Grand Soleil Central, des Grands Soleils de l’Univers, vous recevez des rayons et des énergies cosmiques telluriques, profondément, puissantes, et qui viennent en vous nourrir la conscience de la nouvelle vibration qui se prépare, qui est déjà là, mais votre corps a besoin de s’adapter. Alors votre corps il aura toujours besoin de s’adapter, vous savez que vous êtes dans une période d’une dizaine d’années, entre cet axe de 2012 et 2022, où vraiment il vous faut 10 ans pour transformer le corps, 10 ans pour recevoir ces énergies au fil de l’eau, les voir, les accepter. Observez les flux actuels d’énergie, observez combien aujourd’hui le monde semble plus ouvert à notre discours qu’auparavant, observez combien aujourd’hui cela semble plus simple, de comprendre nos mots, d’être en la présence et en énergie, parce que pendant que je vous parle, chacun des êtres de lumière présents à vos côtés exerce sur vous sa bénédiction.

Il vous demande de le recevoir, de l’entendre, de le percevoir, juste de le ressentir peut-être, peut-être juste de le ressentir, car plus vous entrez en contact avec les plans de lumière plus vous serez prêts à comprendre le pourquoi de ce changement du corps, à comprendre le pourquoi de ce changement d’environnement autour de vous, à comprendre pourquoi vos peuples se préparent à une certaine révolte. Vous la sentez en vous cette énergie-là, vous sentez aussi souvent une certaine tristesse, vous sentez bien qu’il y a quelque chose à abandonner, mais vous ne voulez pas abandonner l’ancien manteau de lumière, que vous croyez en fait un manteau de lumière, vous ne voulez pas abandonner l’ancienne tenue pour revêtir votre nouveau vaisseau,  votre nouvelle cape, votre nouvelle épée j’allais dire, votre nouvelle tenue, dans la liberté, en dehors de toute peur, parce qu’il est là le poison qu’on vous distille régulièrement, cette peur, cette anti- liberté devrais-je dire. Sentez-vous libres, devenez-le, exigez-le si cela est nécessaire mais posez votre liberté.

Sur le sens de votre vie, je vais laissez quelqu’un d’autre parler, mais sur ce qui est de la mission je voudrais terminer en vous disant que, chacun d’entre vous à effectivement dans sa vie une dizaine de personnes, à minima, qu’il devra aider par bien des moyens, mais je voudrais vous dire que vous ne pouvez échapper à ces rencontres, à ces destinées, à ces croisements. Donc votre mission est accomplie et si vous cherchez une mission qui vous apporte plus de joie, plus de paix et plus d’amour, alors nous placerons sur votre chemin les émissaires nécessaires pour cela, les personnes nécessaires pour cela, pour vous aider en cela.

 

Merci de votre écoute, je pourrais parler très longuement de cela, de cette notion de mission, mais retenez ceci : vous êtes au bon moment, au bon endroit, tout va bien.

 

Commentaires

One thought on “Archange Samuel 10 octobre 2017 , notre « mission »

  1. bjr ou bon soir sylah beau message , pour moi vivre et accepter doute chose qui ce passe jour après jours et déja quelque chose de bien les bonnes chose ou pas je dit merci pour chaque joie pour chaque épreuve é en ce qui me concerne elle sont pas mince é cela depuis ma tendre enfance , je dit merci a cela car cela ma permise d’apprendre aujourd’hui ds m’a vie je reprend la les mots de la torah donc quand vous écrivé EMET ce me parle j’en suis arrivé a un points et cela depuis plusieur année et plus les jours passe plus cela me le confirme Très peut de gens sont ds justement EMET ect… oh! il y aurait trop de chose a dire . j’ai de belle qualité , mais pas celle de l’écriture : ) . au plaisir de vous lire abientot . alexandrine ( qui es mom deuxième prénom ) donc sylvie Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *