Channeling 13 Juin 2017 retranscris par Michele Grebois

Maître Marie

 

Bonsoir à vous, à nous, je suis Marie, Maître Marie,

 

Je viens avec vous ce soir, évoquer la conscience de l’UN. La conscience de l’Unité fraternelle intergalactique qui compose votre existence. Nous sommes arrivés à un moment de l’expérience humaine, à un moment de cette expérimentation de ce que pouvait être le libre arbitre, de ce que pouvait être la conscience dans un corps, de ce que pouvait être le mélange de ces énergies que vous représentez, nous sommes arrivés à ce moment précis, où vous pouvez choisir un peu plus consciemment, de plus en plus consciemment votre destin, votre énergie, votre capacité à être dans l’amour, ou à être dans la peur. Alors vous verrez qu’il y a des excès parfois dans l’un, et même dans l’autre, c’est possible d’être, j’allais dire, en excès d’amour, c’est tout à fait possible, quand cet excès d’amour pour une chose vous empêche d’en aimer une autre, en confondant le terme.

En tout cas voilà, voilà que cette journée précise est celle où je désire annoncer, l’arrivée, de plus en plus consciente, d’énergie d’autres planètes, d’énergies d’autres espaces, d’énergie je dirais même d’autres temps sur votre monde.

J’ai eu beaucoup d’incarnations sur ce monde dont quelques-unes étaient plus de l’ordre de ces énergies que vous appelez extraterrestres. Alors c’est moi qui voulais évoquer avec vous ce soir que vous êtes aussi, pour la plupart, conscients de ces énergies et porteurs de ces énergies. C’est cette précision que je voudrais apporter sur l’histoire de l’humanité. L’humanité originelle, cette expérience terre, cette entité terre, en vérité est peut-être l’expérience qui a été décidé pour, j’essaye de choisir mes termes afin que vous n’interprétiez pas trop mes mots, même si cela va être fait de toute façon, je disais que les premiers êtres sur terre, les 180 000 premiers êtres, sont ce qu’on appelle des originels, c’est-à-dire que 180 000 humains, attention n’interprétez pas trop mais je vais vous dire quand même, 180 000 humains ont été créés à l’origine, comme étant le mélange galactique de beaucoup d’énergies, le mélange intergalactique de beaucoup d’énergies. La race humaine, l’espèce humaine est une nature particulière, une expérience particulière, puisque les jardiniers de la terre n’ont pas surveillé la création, mais l’ont laissé évoluer.

Alors bien sûr, les 180 000 êtres originels créés ont donné une naissance à des  milliers d’autres, à des millions d’autres, à des milliards d’autres, et d’où provenaient ces âmes, d’où provenaient les âmes des originels ? C’est intéressant de connaître cela dans votre histoire à ce moment précis, je vais expliquer cela. Les 180 000 originels, en fait l’incarnation dans les corps,  avait été décidés entre l’équivalent des prêtres des plans extraterrestres, et des prêtres des plans d’énergie, des plans de lumière parce qu’il existe aussi ici, un petit peu comme des prêtres, mais pour nous un prêtre c’est un intermédiaire entre les plans, entre un plan qui pourrait être un plan physique et un plan non-physique, entre plusieurs dimensions. Alors les corps ont été préparés, et ceux qui ont décidé de faire ce grand saut, ces anges de lumière et d’amour ont été prévenus de tout ce qui allait se passer dans cette histoire humaine, ont été prévenus du fait qu’ils allaient être retirés, j’allais dire, de leurs pouvoirs et capacités angéliques et même de leurs capacités à se reconnaître en tant qu’êtres de lumière, afin de vivre l’expérience pleinement, mais il était convenu que la liaison serait permanente, et que c’est à un moment de l’histoire que cela allait se perdre. Donc vous voyez, tout était, j’allais dire, un peu joué d’avance. Donc au départ vous aviez des êtres vivants dans l’argile d’un corps, qui s’est formé de plus en plus, et où un voile de l’oubli, sur de longues années, s’est posé. Ce voile de l’oubli qui s’est posé sur l’être humain, lui a fait perdre la conscience diurne de sa Divinité, de son aspect Divin, de ses capacités Divines. Donc en perdant le contact avec votre énergie individuelle, votre âme pleine, votre présence I AM, votre tout, il y a tellement de nom sur votre planète,  et bien en perdant cette conscience-là vous avez tout de même, tout de même, beaucoup évolué sur ce plan, beaucoup travaillé sur ce plan d’énergie. Alors au-delà de ces 180 000 originels, les êtres venus s’incarner après, dans les corps qui finalement étaient donc la succession sexuée des premiers corps, les êtres qui sont venus après étaient des êtres qui avaient déjà connu une incarnation. Donc vous voyez, nous avons en quelque sorte des êtres qui n’ont jamais connu une incarnation physique, et qui décident de s’incarner, et nous avons des êtres qui ont déjà connu une incarnation physique et qui viennent s’incarner, mais qui ont déjà connu des incarnations physiques dans d’autres plans, dans des plans, dans d’autres planètes, dans d’autres espaces et  même dans d’autres temps. Ne compliquons pas, déjà la vision d’être à la base d’origine extraterrestre c’est déjà pour vous quelque chose d’assez particulier à enregistrer dans votre corps et dans votre mémoire, donc je n’irai pas forcément plus loin dans ce discours, en tout cas aujourd’hui, je n’irai pas plus loin. Mais encore une fois, vous quittez le monde de l’enfance, il est temps qu’on vous informe de choses plus vraies. Vous pouvez comprendre, vous pouvez admettre, vous pouvez ne pas admettre d’ailleurs peu importe, mais vraiment intégrez peut-être ces nouvelles informations en vous, parce qu’elles sont importantes. Pourquoi ? Vous êtes reliés donc à des énergies extraterrestres, vous avez fini par vivre des milliers de vies sur terre et peut-être même dans certaines d’entre elles décidé de repasser un petit peu par les plans, j’allais dire, extraterrestres dont vous aviez conscience. Et vous revenez à nouveau dans ces corps physiques, dans ces entités physiques sur terre, ces entités particulières, ce mélange particulier, cette énergie particulière, si forte, si puissante, si intense qu’est la terre, dans l’expérience, mais aujourd’hui vous revenez à votre être complet. Alors revenir à son être complet ce n’est pas seulement y revenir dans la verticalité, c’est-à-dire dans cette notion de savoir que vous êtes un corps, que vous êtes une âme, que vous êtes un pur esprit, que vous êtes une pure conscience, cela c’est un petit peu une version verticale des choses, je dirais une version historique puisque vous allez  accéder à tous ces plans à nouveau comme vous l’avez toujours fait, mais je vous invite aujourd’hui dans cette unité, à cette connaissance de l’UN (geste horizontal).

Alors cette connaissance de l’UN quelle est-elle ? C’est de savoir effectivement que vous êtes unis avec vos frères et sœurs sur cette terre, mais c’est aussi de savoir que vous avez une filiation avec des plans d’énergie et des races totalement non terrestre. Qu’est-ce que cela implante en vous ? Le réveil de cette mémoire en vous, le réveil de ce codage en vous, et c’est ce qui est en train de se passer dans les énergies qui circulent à travers vous. Le réveil de cela vous amène à cette phase de réconciliation si importante, parce que vous avez connaissance qu’un autre monde est possible, parce que sur ces autres planètes, entre guillemets plus évoluées que votre plan, en terme j’allais dire de travail de la conscience, de travail entre frères et sœurs et de liaisons entre les personnes, vous avez connaissance d’autres moyens, d’autres moyens nouveaux d’accéder à la conscience, d’accéder à votre confiance personnelle. Donc sur votre terre vous en avez le symbole. Vous voyez aujourd’hui que les peuples, je ne parle pas que de la France, mais que les peuples, beaucoup d’entre eux, commencent à se révolter contre un ordre établi, contre des gens qui leur promettent des changements et ils finissent par aller vers quelqu’un qui « ne sera pas pire qu’un autre ». Ce que je veux dire par là, c’est que vous finissez par aller vers retrouver votre pouvoir personnel et ne plus aller accorder votre confiance, votre conscience, à d’anciens schémas. C’est bien de le faire à l’extérieur, mes frères, mes sœurs, c’est fantastique, et nous admirons cela, mais n’oubliez pas de le faire aussi à l’intérieur, parce que si à l’extérieur vous voulez des nouveaux schémas, à l’intérieur vous continuez sans cesse à reproduire d’anciens schémas, et à vivre avec, comme étant votre caractère, vos personnages, vos personnalités. C’est très bien, mais vous pouvez aujourd’hui transmuter ces personnages, révéler d’autres natures de vous-mêmes. Vous pouvez le faire en confiance, en conscience, encore une fois, comme le dirait mon ami Saint Germain qui n’est pas loin.

Il s’agit de révéler donc cette nouvelle nature à l’intérieur de vous. Alors quand elle se réveille et qu’elle se révèle, vous êtes un petit peu, je vais utiliser un terme un peu à la mode pour vous, vous êtes un petit peu dans une avancée chamanique, mais l’avancée du chamane, celui qui communique, celui qui danse, celui qui bouge, c’est avant tout une avancée de communication avec tous les plans de consciences, les plans terrestres, les plans de la nature, les plans des minéraux, les plans, tous ces plans des règnes, mais aussi les plans verticaux, ces plans de conscience, ces plans de nature Divine, Alors bien sûr, à l’intérieur de vous quelque chose, des tas de systèmes que vous avez appelé égo, personnage, facette, vont se révéler  à vous pour s’opposer à cette nouveauté. Pour s’opposer à cette nouveauté votre conscience va utiliser une arme qu’elle a utilisée depuis des millénaires, et vos anciens dirigeants continueront à utiliser cette arme, cette arme c’est la peur. Bien sûr dès que vous avez peur vous essayez de retourner dans des schémas qui vous mettent, soi-disant, en sécurité. Il n’en est rien. Cette sécurité vous la payez au prix de la perte de conscience qui vous est nécessaire, qu’il est possible d’effectuer actuellement. Alors ces nouveaux repères, cette nouvelle conscience qui s’installe elle nécessite encore une fois de lâcher les anciens repères, de vous unir aux règnes minéral, végétal, animal, les règnes d’énergies, les plans subtils des énergies de la nature, les êtres un petit peu différents dans votre plan, dans des inter plans comme des dragons ou ces énergies très subtiles qui peuvent encore exister, de vous unir effectivement aux côtés angéliques, de vous unir à vos frères de l’espace. Lorsqu’ils vont montrer et révéler leur présence vous serez fort surpris, non réellement de leur apparence, mais de leur sagesse apparente, pour certains, mais tout de même, d’une sorte de calme permanent. C’est parce qu’ils ont moins peur que vous, ils obéissent à des lois tout à fait naturelles, à des lois simples, à ces lois de l’Univers qui ont déjà été évoquées et continueront à l’être, à cet ordre naturel. Vous avez décidé de créer la morale, de créer ce qui est bien, ce qui est mal, vous avez décidé de cette dualité, mais nous, ce que nous respectons n’est pas cette notion de bien et de mal, ce que nous respectons sont ces lois de l’Univers, la loi de réciprocité : ce que tu fais aux autres te sera refait, la loi karmique : ce que tu engendres comme énergie te sera rendu, la loi du don : ce que tu donnes comme énergie te sera rendu, la loi de l’équilibre : les actions que tu produis s’équilibreront dans toutes les dimensions de ton être sur un corps, sur une énergie, sur une planète, sur un espace, la loi d’attraction : ce que tu désires si c’est aligné avec ce que tu es, tu le recevras. Ces lois sont nos guides, ces lois sont aussi universelles et respectées de tous. La loi du libre arbitre étant la loi numéro 1, c’est à vous de décider de nous voir, de nous percevoir, de nous comprendre, de nous entendre, il ne suffira pas vraiment de dire : je désire vous entendre, ce n’est pas cela le sujet, ce n’est pas je désire vous entendre, c’est encore plus profond, parfois cela peut être : je suis prêt à vous entendre. C’est de cet ordre-là parce que si vous désirez nous entendre pour que nous disions ce que vous avez envie d’entendre, cela c’est obéir à l’égo,  nous ne ferons jamais cela, nous n’irons jamais forcément dans votre sens, parce que nous n’aimerions pas que vous agissiez ainsi avec nous. Nous ne demandons pas de votre part une obéissance pleine et entière, nous n’émettons d’ailleurs pas d’ordre, pas de consigne, mais simplement nous émettons des possibilités, vous pouvez vous y accrocher ou pas, y adhérer ou pas, il s’agit ici de principes et d’idées. Enoncer cette règle du UN aujourd’hui est important, c’est pour vous dire aussi que parfois, lorsque vous êtes traversés par des énergies que vous ne comprenez pas, mais c’est parce que  accéder à des mémoires terrestres ou à d’anciennes mémoires cela vous est facile, accéder à des mémoires qui ne sont pas de ce plan peut vous paraitre ma foi, fort, je dirais inconfortable, ou difficile. Difficile parce que cela vous ramène toujours à une certaine tristesse, à une certaine mélancolie qui vous traverse et qui vous dit : il y a tellement une autre solution que ce que je vois, il existe tellement d’autres possibles que ce que je vois. Voilà ce qui est enregistré dans le corps, dans cet espace de mémoire qu’est le corps, voilà ce qui est enregistré et qui vous est révélé aujourd’hui.

Réconciliation. L’énergie de réconciliation c’est celle de re  –  conciliation, de vous ressentir à nouveau pleins et entiers, dans toutes les facettes de vous-mêmes, dans tous les espaces de vous-mêmes, dans toutes les dimensions de vous-mêmes, alors cela va forcément passer par des positionnements à vouloir être là ou là, mais ce n’est pas comme cela qu’on est entier, ce n’est pas comme cela qu’on se révèle. On se révèle en étant tout, pas un morceau qu’on a choisi, mais en étant vraiment tout. Alors c’est intéressant de diriger son regard vers une facette qui vous plaît et de l’exploiter, d’avancer avec cette énergie, d’avancer avec cet espace qui vous plaît, qui engendre en vous la paix, le calme, bien sûr, mais il est totalement inutile de renier l’espace que vous n’avez pas désiré voir en vous, et qui pourtant existe, cette ombre personnelle, ou ces espaces que vous trouvez difficiles à gérer, ou ces morceaux de vous-mêmes que vous n’aimeriez pas voir remonter sans cesse à la surface. Eux aussi observez-les, pardonnez-les, comprenez qu’ils ont tout à fait leur place. Entre des races mentales, des races énergétiques, des races spirituelles, vous êtes un tel mélange  que forcément à l’intérieur de vous-mêmes parfois ce conflit, aujourd’hui, à un moment où vous retrouvez votre mémoire, votre mémoire totale, déjà dans les cellules, déjà dans le corps, à ce moment précis de l’Univers où vous recevez ces mémoires dans votre corps, vous allez à nouveau générer le conflit des douze races. Vous allez à nouveau générer des conflits entre le mental et le spirituel, entre le  corps et l’esprit, mais ces conflits n’ont pas lieu d’être car vous êtes les êtres qui sont la synthèse de tout cela. Quand je dis que cela n’a pas lieu d’être, c’est parce que vous n’avez pas à accorder plein pouvoir à ce qui en vous essaye de diviser votre propre personnage, entre avoir une vision d’un côté, une autre vision de l’autre. Pour voir un monde en 3 dimensions, votre corps il a besoin de deux regards avec un espace. C’est cela aussi : deux regards avec un espace, qui exprime une conscience multidimensionnelle. C’est peut-être un regard dans la matière, un regard dans l’esprit, un regard dans le spirituel, un regard dans l’émotionnel. Tous ces regards vous permettent d’avoir une vision claire de ce que vous êtes, une vision plus pertinente, une vision plus permanente. Vous êtes là aujourd’hui, dans cet espace. Alors cessez de vous demander ce qui en l’autre a changé, ce qui fait qu’aujourd’hui il est agréable ou demain désagréable, c’est toujours vous qui choisissez votre position, votre ressenti, et ce que vous ressentez est et sera toujours l’éclat de ce que vous avez accepté de ressentir à l’intérieur de vous. Mais encore une fois, dans un moment et des instants sur cette planète qui sont à la fois dans la nouveauté, et en même temps dans, j’allais dire, le respect de ses peurs pour retourner dans une zone de sécurité, forcément vous allez finir par vous apercevoir qu’il n’y avait rien à changer à l’extérieur, et que c’était vous qui génériez un conflit et qui aviez décidé de le projeter en l’autre. Alors il n’est pas question de vous en vouloir, ou de vous dire : comment ai-je pu générer cela, ce n’est pas tellement ce que je veux ;  il est évident que ce n’est pas ce que vous voulez en conscience, mais c’est ce qui est vécu, c’est ce qui est traversé. Quand vos poissons remontent des mers démontées pour retourner dans les eaux chaudes de l’océan, ne pensez-vous pas qu’il y a des troubles, qu’il y a des circulations, que parfois les corps s’entrechoquent, que certains d’entre eux périssent dans ce voyage ? Mais c’est cela l’ordre naturel des choses. Mais quand on comprend que son frère à côté ou sa sœur à côté vit la même expérience que soi, qu’elle aussi est dans le mouvement, qu’elle aussi est dans le courant, et que parfois certains passages vont être plus difficiles pour elle ou pour lui, que pour vous, alors on est un peu plus dans la compréhension de cet espace, alors on regarde plus devant, vers l’avant. On observe cela, on voit cela, et on sait très bien où l’on va, on va vers l’océan, on va vers la lumière, on va vers la révélation de qui nous sommes, on va vers cet espace qui va être plus paisible, un certain temps seulement, pour nous amener à une conscience différente, pour nous permettre d’évoluer, pour nous permettre de reproduire le corps, l’énergie, l’espace, mais reproduire le corps l’énergie et l’espace c’est déjà ce que fait Dieu lui-même. C’est cela que vous êtes, c’est vers cela que vous allez.

Alors au-delà de ces 180 000 originels qui aujourd’hui, ces personnes-là ont une présence particulière sur la terre, parce qu’ils servent de pont entre différents champs de conscience, différents champs d’énergie, en dehors de ces personnes-là, tous, tous les autres, vous vivez des espaces comme cela, un petit peu perturbés et perturbants, n’ayez crainte. N’ayez pas peur. Un de vos grands guides qui est présent ici, et que vous avez connus sous sa dernière énergie : Jean-Paul II, qui était donc un de vos grands prêtres, un Pape, ne vous-a-t-il pas dit et répété ces mots ? N’ayez pas peur ? Mais c’est parce que nous lui avions, avec quelques Archanges infusé cette conscience. Ce message il est profond, il est puissant, la peur vous empêchera d’être ce que vous êtes. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi avec le corps, n’importe quoi avec l’esprit, ce n’est pas cela le sujet. Le sujet c’est de ne pas accorder son pouvoir à la peur, de la mettre de côté : plus tard, je traverse on verra. Vous n’avez jamais vraiment, j’allais dire, raison d’avoir peur. Vous avez peur de ne pas avoir raison, par contre. Mais quand je dis que vous n’avez aucune raison d’avoir peur, cela veut dire que, quand vous faites face à quelque chose et que vous l’observez pour ce qu’il est, c’est toujours moins terrible que ce que le mental peut engendrer comme nourriture, dans cet espace, dans ces informations. Ne laissez pas votre mental gagner. Alors qu’est-ce que je vais laisser gagner Marie…, à quoi est-ce que je dois m’accrocher, comment puis-je en conscience évoluer… mais ce n’est rien de tout cela encore une fois. Suivez le mouvement :  tiens je traverse cela, tiens je vis cela, tiens j’ai cet espace, tiens j’ai cet espace de bonheur, tiens j’ai cet espace de malheur, parce que, et là c’est intéressant, quand vous comprendrez que l’Univers lui-même est en train de pousser cette énergie, de pousser vos corps vers cette mer paisible, vers cet océan paisible, quand vous comprendrez cela, vous cesserez de vous débattre, vous cesserez de vouloir, j’allais dire, y arriver par vous-mêmes à tout prix. Vous comprendrez que vous êtes aidés, vous êtes aimés en cela par des énergies présentes. Alors ces énergies subtiles elles vont vous aider, elles vont vous soutenir, mais encore faut-il comprendre que vous en faites partie et qu’elles font partie de vous, les deux sens, cette unité, cette réconciliation avec toutes vos facettes, avec tout ce que vous êtes. Ce n’est pas dans dix ans, c’est maintenant. C’est dans cet espace, c’est dans ce temps, c’est dans cette année que cela doit sans doute commencer à l’intérieur de vous, doit se poser. Cessez de vouloir devenir, apprenez à être « avec », je veux être « avec » toi. Devenir c’est un petit peu ce que vous faites quand vous voulez avancer seuls sur le chemin. Devenez à nouveau des aventuriers, des voyageurs de cet espace, et plus complètement le dirigeant. J’insiste sur le plus complètement parce qu’évidemment 50% un peu plus du chemin vous appartient, c’est quand même vous qui faites les choix et l’Univers essaye, j’allais dire, essaye de suivre, mais accordez un peu plus d’espace à une connaissance plus profonde qui est déjà en vous. Ce mental, ce personnage, cette énergie ce n’est que 50 % de ce que vous êtes et de ce que vous pouvez faire. Vous savez, on vous a dit à travers vos sciences, que vous n’utilisiez que 10 % de la puissance de votre cerveau, je vais faire une analogie en disant que pour nous vous n’utilisez que 50 % de ce que vous êtes, c’est déjà plus, mais ces 50 autres pourcents, vous sont accessibles quand vous admettez que vous ne contrôlez pas tout, que vous ne contrôlez pas toutes les situations, que vous ne contrôlez pas toutes vos pensées, que vous ne contrôlez pas toutes vos émotions. Il y a des choses comme cela qui vous traversent et que vous essayez de gérer, dont vous n’êtes pas le générateur forcément systématiquement. Une partie appartient à votre énergie, à votre champ de conscience, à ce que vous avez émis et qui vous est rendu, oui c’est vrai, c’est cela la loi d’équilibre. Mais une autre partie aussi, elle est suggérée, elle est traversée, elle est téléchargée pour utiliser un nouveau terme, c’est quelque chose qu’on met en vous, pour en faire quelque chose, pas pour en faire quelque chose avec le mental, peut-être d’abord pour en faire quelque chose avec le corps. Il a besoin de cela cette énergie, il a besoin de cela ce corps, d’être informé, d’être régénéré de cette pleine puissance et de cette pleine conscience. Alors beaucoup d’entre vous vont vivre cela sous la forme d’un jeûne, ce que je veux dire par là sous l’envie de ne pas manger quelques temps, parce que le corps est en train de se nourrir d’information actuellement, donc vous aurez moins faim, pas seulement parce qu’il fait chaud, c’est un phénomène dans le monde entier dont je parle aujourd’hui. Respectez peut-être cet espace un peu plus. Si vous pouvez écouter un petit peu votre biologie dans ces temps, respectez-la, respectez-vous.

Voilà pour cette conscience du UN aujourd’hui.

Je vous laisse avec mon ami.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *