Retranscris par Michèle Grébois, Dessin de Marianne Lemarchand

Je suis Shri Ban Dayan

Je suis intervenu déjà avec vous il y a quelques temps, dans le domaine des énergies.

Je suis entre guillemet peu connu de vous, mais cela importe peu. Je suis venu vous expliquer comment votre énergie latente… comment arrêter le jeu des croyances perpétuelles. En fait je suis venu vous apprendre à arrêter la locomotive des pensées, parce que c’est souvent elle qui vous joue des tours assez difficiles.

Lorsque vous êtes dans ces seuils, à vous demander si vous devez aller plus loin, si vous devez continuer, si vous devez changer, si vous devez rester, si vous devez partir, si vous devez évoluer, si vous devez descendre d’un cran même, parfois, comprenez bien que toutes ces questions sont posées par ce que vous n’êtes pas, toutes ces questions sont posées par le mental.

En fait ces questions, que vous pensez être évolutives, vous sont posées par quelque chose qui ne peut pas vous faire évoluer, juste par quelque chose qui cherche à dominer ,à être, comme le disait mon ami, dans le pouvoir, dans la force, dans la puissance, quelque chose qui cherche à obtenir des pouvoirs encore une fois.

Nous connaissons ces pouvoirs en Inde, ces siddhis, ces capacités. On les perd si on s’y accroche, parce que si on s’y accroche, si la conscience égotique s’accroche à cela, elle sera capable de le faire, mais cela restera un gadget et notre évolution sera bloqué, alors nous devons accepter, quand nous traversons ces capacités, de les perdre, ou de reconnaître qu’elles sont un aspect naturel de nous-mêmes, mais pas forcément quelque chose de permanent et d’incessant.

Votre mental, sans cesse, cherche à savoir quel est le pas à suivre. Je vous invite à vous poser. J’avais travaillé avec vous, en son temps, la respiration. J’avais travaillé avec vous l’élan du souffle. Je vous avais aidé à reprendre conscience à quel point votre respiration pouvait être l’énergie qui allait vous permettre, aussi, de purifier votre canal, de purifier vos corps, de purifier vos énergies, en vous concentrant sur cet aspect vital de vous-mêmes que vous pouvez contrôler : votre respiration. Je vous invite à souvent revenir à elle, à revenir à une respiration plus lente, plus profonde, à quelque chose de plus entier, à quelque chose de moins rapide, vous me voyez je ferme les yeux à travers Sylvain afin de laisser encore mieux les impressions, les énergies entrer en moi.

Passons cette étape respiratoire, passons ce moment où vous avez compris que la respiration est une clef et que vous pouvez commencer un peu votre travail personnel par là, et puis je vous invite à rentrer dans un nouvel espace maintenant, dans un espace où vous allez dire ceci à votre mental :

Je ne me définis plus, je ne me définis plus comme étant plus haut, comme étant  plus bas, comme devant avancer, comme devant reculer, comme devant même faire quoi que ce soit, JE SUIS.

Quand vous dites : je ne me définis plus, vous parlez à vos cellules, pas à l’Univers, lui il va entendre que vous vous définissez, mais quand vous dites JE SUIS, ce JE SUIS prononcé dans l’amour est la clef qui vous relie à votre être Divin. JE SUIS, pensez ces mots, I AM, ou JE SUIS, dans la langue que vous voulez, ça prendra tous les aspects, ICH BIN. Laissez entrer en vous, lorsque vous prononcez ces mots, la connaissance, une connaissance même intuitive que lorsque vous dites JE SUIS, alors vous savez que vous savez tout. Alors vous entrez dans un espace de connaissance beaucoup plus complète que le monde vibratoire dans lequel vous êtes, que le monde dense dans lequel vous êtes, vous entrez dans un monde d’information. Ce n’est pas un monde qui parle, le monde de l’information, ce n’est pas un monde qui réagit, le monde de l’information. Comme son nom l’indique c’est un monde qui informe, qui informe chacune de vos cellules. Votre corps à la réponse, puis il va informer vos champs d’énergie, ce JE SUIS. Puis vos corps énergétiques auront la réponse, et quand vous comprendrez, quand vous comprenez la place de cette information, restez dans cette respiration mais voyez-vous grand, voyez comme vous grandissez dans ce JE SUIS. Voyez comme il n’y a pas à devenir quelque chose pour être, c’est déjà là. Soyez dans cette joie évoquée par Saint Germain, dans cette joie légère tout de même, de savoir que vous savez sans savoir, de savoir que vous savez sans que cette connaissance soit encore prononcée en mot, en action, en moyen.

C’est là, c’est placé en vous, c’est complet dans l’énergie, c’est vibratoirement puissant. Cette énergie en vous, elle va chercher à corriger,  elle va chercher à pardonner les énergies, à  pardonner ce que vous avez cru vrai et qui finalement vous limitait et voici sans doute ce qui peut être porté ce soir comme étant la conclusion de cette échange, vous révéler à ce que vous êtes. Pour vous révéler à ce que vous êtes , d’abord nous avons eu Astréa qui est venue vous expliquer que parfois, c’est carrément un autre plan qui essaye de vous dire, de vous définir, dans ce que vous êtes, dans ce que vous faites et qui va utiliser vos énergies, vous n’êtes pas cela. Parfois c’est votre ombre personnelle, parfois ce sont des énergies que vous dispensez trop dans la force et la puissance qui vont être votre ombre, alors la flamme violette de Maître Saint Germain viendra vous aider.

Puis dans cette respiration, puis dans cette présence d’amour et de lumière, la correction s’effectuera, le pardon en vous s’effectuera, et vous comprenez que l’ élévation n’est pas un nouveau chemin, un nouvel apprentissage, mais déjà dans ces premiers pas, une paix, et un pardon pour ce que vous êtes déjà. Cela est entendu, cela est compris de ce que vous êtes, vraiment.

Ne restez pas dans des idées qui sont justes des idées. N’utilisez pas ce que nous venons de dire comme un enseignement, mais bien comme une action, celle d’appeler Astréa, celle d’appeler la flamme violette, celle d’appeler la paix en vous, celle vraiment de prononcer en vous cette phrase : je décide ici et maintenant de ne plus me définir, JE SUIS, JE SUIS, JE SUIS. Alors la respiration, l’air que vous prenez en vous viendra informer chacune de vos cellules, l’oxygène viendra informer chaque particule d’eau dans votre corps du message que lui diffuse la conscience Divine en vous. Ces effets-là sont sans doute ceux que vous appelleriez la guérison, et il s’agira ici de guérir rien d’autre que votre vie.

Faites cela, la planète a besoin que vous soyez plus légers, la planète a besoin d’être connectée à vous, de ressentir votre amour, elle est votre sœur, plus votre mère. L’idée de Gaïa comme étant votre mère a été une idée longtemps portée, c’est vrai qu’elle a été votre vaisseau planétaire, mais voyez aujourd’hui cette mère, cette énergie Divine, j’allais dire, se reposer un peu, et voyez comme elle vous aime encore et comme elle vous veut libres et conscients. Alors acceptez cela, que la terre-mère devienne dans l’idée votre sœur d’amour, votre égal, elle l’est et vous l’êtes, ne vous voyez pas indignes d’un niveau ou d’une circonstance, vous êtes dignes de tout, mais laissez cela entrer en vous sans le juger, sans le condamner, sans échafauder de plan, JE SUIS, et je laisse juste cette information entrer en moi. L’esprit alors montrera qui vous êtes, il sera dans ce montre-moi que nous avons déjà évoqué avec vous.

Je suis Shri Ban Dayan, et dans les énergies j’aimerais saluer chaque particule de vos corps, chaque énergie, chaque espace en vous. En saluant cette énergie, en reconnaissant qu’elle est liée à ce que nous sommes, à ce que je suis, je fais un acte de bénédiction et d’amour envers vous, merci de l’accepter, merci de votre présence, merci de votre écoute et à bientôt.

 

Commentaires

One thought on “Shri Ban Dayan 16 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *