Channeling du 16 mai 2017, retranscription de Michèle Grebois

Je suis Maître Saint Germain,

J’aime à venir vous voir, j’aime à venir converser avec vous, converser par ce moyen, ou par d’autres. Je suis venu vous amener à la joie, je suis venu vous amener à la joie de vous apprendre, qu’au-delà de ce que vient de vous dire Maître Astréa en ce jour, c’est-à-dire la nécessité sans doute de retrouver votre maîtrise, que tout simplement cela est possible maintenant.

Et là est La joie, celle de comprendre que vous êtes vous-même le Maître le plus puissant qui soit. Celle de comprendre que vous reconnaître à nouveau votre propre énergie dans la matière. Vous êtes si plein de cette lumière, si plein de cet amour, qui constitue toute grâce, qui constitue tout pouvoir, toute capacité comme vous aimez à dire, parce que c’est cet amour qui vous traverse, qui permet cela. Alors comprenez à quel point chaque circonstance de votre vie est un cadeau de Dieu à l’œuvre, est un cadeau de votre Divinité à votre conscience.

Chaque moment, chaque expérience, vient vous rappeler qui vous êtes. Alors c’est un phénomène bien humain, mais souvent pour savoir qui vous êtes, vous expérimentez ce que vous n’êtes pas.

Vous expérimentez la force et la puissance, plutôt que l’amour et la gloire qui sont les mêmes mots. Reprenons : force – amour, puissance – gloire. Force – amour, la force implique une énergie volontaire, dirigée, une énergie qui se perd si elle dure, voilà ce que fait la force parfois.

L’amour, qu’on pourrait aussi appeler une force, est une force qui s’expanse, qui ne se perd pas, qui ne se dissipe pas. Alors imaginez ce qu’est la force d’amour… une force puissante, une force infinie, une force qui ne s’arrête pas, mais nul n’est forcé voyez-vous, nous utilisons ce mot « forcé », « forcé » ce mot nous invite à aller au-delà, l’amour nous invite tout simplement à être. La puissance, ce mot dans votre nature physique, vous invite à reconnaitre des pouvoirs, donc à vous donner un pouvoir ascendant sur quelqu’un, quelque chose qui vous rendrait supérieurs à votre prochain.

La gloire, ce mot, gloria, ce mot de gloire, de bénédiction, fait de cette puissance quelque chose de naturel. Non pas quelque chose qui sert à confiner, à dominer, mais quelque chose qui s’étend encore une fois, l’amour et la gloire, plutôt que la force et la puissance.

Voyez ici tout de même l’aspect masculin en force et puissance, l’aspect féminin en amour et gloire, et voyez comment ces aspects peuvent aujourd’hui se rejoindre. Ne soyez pas trop fiers d’être forts, et ne vous pensez pas faibles, vous ne l’êtes pas. Soyez, encore une fois, dans cette voie médiane : votre force c’est l’amour, votre puissance c’est la gloire. Cela existe voyez, cela peut coexister, mais si l’un des aspects domine, l’autre régit, ce que je veux dire par là c’est que l’autre assure naturellement sa présence et ses fonctions sur ce plan.

Je ris parce que j’entends certains d’entre vous faire des jeux de mots avec amour gloire et beauté. J’avoue que cela me fait rire, mais ces mots n’ont jamais été prononcés au hasard, jamais réellement. La véritable beauté de ce monde est une beauté naturelle, et ce n’est pas une beauté superposée, ce n’est pas quelque chose qui soit artificiel ou qui puisse disparaître.

C’est encore la joie que je veux introduire en vous, en vous disant que cet amour et cette gloire, ce côté féminin en vous, il est naturel pour la moitié d’entre vous allais-je dire, et ces gens-là, dans l’amour que vous êtes, vont pouvoir développer justement une nouvelle force, un nouveau pouvoir. Cela signifie que vous allez pouvoir exercer sur ce monde une pression suffisante pour permettre de nouveaux échanges, de nouvelles caractéristiques, entre les peuples, entre les hommes, entre les diverses énergies.

Vous allez pouvoir laisser de nouveaux possibles entrer en vous. Ce n’est plus la force qui va gagner, c’est l’amour, vous allez le voir.

A chaque fois que quelque chose subira trop de pression, trop de force, il finira par céder, de lui-même, ou je dirais, par construction architecturale des énergies. Il faut revenir à des formes qui s’auto-équilibrent. Vous savez, je repense à l’architecture, vous savez cet art de construction. Je repense à l’architecture d’endroits d’autres planètes. Dans ces architectures, lorsque vous brisez un mur complet, ou l’équivalent de ce que vous appelleriez vous un mur, la maison tient encore debout, on peut enlever chaque élément et tout tient debout, parce que la construction-même, la force je dirais squelettique dans l’énergie, s’auto-contrarie, gère ses propres contraintes et s’autodirige naturellement.

Vous avez connu dans l’énergie sacrée, ces formes sous nom de zome, ou d’autres mots, mais c’est aussi la construction de ce qui vous constitue. Il existe en vous une force capable de tout réparer en vous. Il existe en vous une force capable de corriger, j’allais dire, des effondrements intérieurs. Ce n’est pas une puissance, ce n’est pas une force, c’est de l’amour, c’est votre gloire. Donc quand vous ressentirez la gloire, vous vous souvenez ce mot a été prononcé par plein de religions, il paraît aujourd’hui désuet, mais quand vous ressentirez l’aspect glorieux de votre Divinité, l’aspect bénissant, l’aspect justement glorifiant, l’aspect qui valorise, pas l’aspect qui divise, lorsque vous ressentirez à nouveau cela à l’intérieur de vous, lorsque vous ressentirez ce qui unit et non ce qui divise, votre propre corps va reconstruire des schémas d’amour, de beauté. Et ainsi, même pour prendre ce que j’entends, même avec un handicap, cet handicap sera très très vite compensé. De nouvelles énergies vont venir en vous, de nouvelles forces vont venir en vous, mais des forces tendres, beaucoup plus rapides que vous ne pouvez l’imaginer, des forces qui n’attendront pas, même, votre bénédiction, dans l’égo pour avancer,  mais à reconnaître la gloire du Père et à comprendre que vous êtes l’enfant Divin de cette énergie qui vous veut le plus grand bien, alors, en laissant le Père agir à travers vous, toute gloire, tout honneur vous parviendra.

Pour cela, vous l’avez compris, et c’est là que je veux arriver, cela nécessite de laisser votre personnage dans une sorte de dénuement, ce que je veux dire par là je ne vous demande pas de vous déposséder de quoi que ce soit, mais peut-être de vous déposséder de l’idée de pouvoir, de l’idée de contrôle, en vous disant que quelque chose peut avec vous, et en vous, contrôler et vous accorder un nouveau pouvoir, quelque chose, que, en vous, remplaçons le mot contrôler mais nous allons le remplacer par créer une architecture en vous, créer une collaboration en vous, pour vous amener à votre plus grand dessein, à votre plus grande joie, à votre mission, comme vous aimez l’évoquer si souvent.

La missions EST l’ AMOUR, la mission est la JOIE, je suis vraiment, j’essaye de me contenir en parlant, je suis vraiment vraiment vraiment heureux, tellement heureux, heureux  de voir que ce moment que nous avons attendu depuis des éons, depuis des centaines de milliers d’années, ce moment est présent.

Voici que j’assiste à l’accouchement, à l’avènement d’un nouveau monde. Cela ne se fera pas dans l’instantanéité que nous ressentons nous, mais c’est pour ça que nous sommes sans doute très joyeux, nous savons que pour vous, ce que j’évoque ici va prendre quelques temps, mais j’aimerais tellement tellement vous dire à quel point c’est un évènement merveilleux. A quel point il vous aura fallu presque un cycle de 25 – 26 000 ans pour avancer jusque-là, pour pouvoir laisser l’énergie en vous combattre votre propre ombre comme vient de l’évoquer Astréa, parce que cela aussi je peux l’évoquer. Si Astréa, Maître Astréa évoque avec vous son cercle de flamme bleue, son aptitude qui est celle de l’Archange Michael à repousser, allais-je dire, les mondes, je vous demande de ne pas oublier ma douce flamme violette. Celle-ci par contre, va pouvoir agir sur votre ombre personnelle, va pouvoir agir sur les aspects sombres que vous laissez  en vous, sur les informations que vous laissez entrer en vous, des informations erronées qui ne sont que des croyances, et bien souvent pas la réalité vraie, de votre nature véritable, en tout cas c’est certain, en laissant pénétrer en vous l’espace, l’interface de cette flamme, vous permettez à votre conscience de s’éloigner de ce qu’elle pensait, si injustement finalement, être vrai, pour revenir à quelque chose de pure, de simple, à quelque chose qui est en paix, à quelque chose qui n’est ni vrai ni faux quelque part,  un état où sans doute après le passage de ma flamme vous ne ressentirez rien, juste un bien être, comme si une nouvelle chose était à nouveau possible.

Cette ère commence. Je vous ai donné ces techniques. Dès que vous utiliserez les mots force, puissance, capacité, retenez que cet aspect masculin mérite une réduction, au profit de l’amour, de la bonté de la gloire, donc quelque chose de plus doux et tout aussi puissant, tout aussi intéressant dans l’énergie puisque que ces termes-là vous invitent à ne pas être seuls dans l’action, donc va vous inviter à quelque chose de plus aligné, pour employer un mot que vous utilisez souvent. Si vous appelez Astréa, pour vous aider dans des moments d’attaques externes, appelez ma flamme violette pour vous aider dans des moments d’attaques internes. Sachez vous préserver dans un espace de paix, appelez votre Divine présence I AM à vos côtés. Appelez cet aspect supérieur de vous-mêmes dans la conscience, demandez-lui de vous rejoindre, car cela aussi est joyeux. Votre renaissance c’est aussi votre jonction avec cet être Divin supérieur, que vous êtes déjà, avec cette part merveilleuse que vous êtes, avec cette part qui accepte tout de vous.

Je vous laisse à présent avec un grand Maître de sagesse. Je vous prie de l’accueillir et de le recevoir en vous, comme étant une grande énergie de paix et d’amour.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner
copie aux conditions suivantes:
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/
-conférences: http://sylvaindidelot.com/conferences/

 

Commentaires

One thought on “St Germain 16 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *