Raphael 19 11 2016

Raphael 19 11 2016

« Bonjour, je suis l’archange Raphaël

Il me parait assez évident que dans cette question, il y a une certaine amertume, une amertume que je comprends et que je contacte souvent dans l’humanité.

Souvent, il nous est dit à nous, aides et guérisseurs « je t’ai tant prié, pourquoi sembles tu m’avoir abandonné ». En vérité vous abandonnez bien plus rapidement notre présence que celle de la maladie à laquelle vous apportez plus de valeur que notre présence.

Il n’est pas question ici de jugement de ma part, je vous suis dévoué en permanence.

Je viens ici marquer un point important dans votre existence : la maladie n’est obligatoire en rien.

Elle est souvent un passage que vous vous imposez et, comme la nature divine est parfaite, cette maladie est utilisée en initiation, en adaptation de votre comportement.

Votre corps régule parfaitement ses flux internes et il est capable de gérer bien des attaques. Vous ne pourriez être blessés dans le corps que par … votre croyance en la maladie.

Je m’explique ici, il me semble clair que souvent vous semblez « attraper » une maladie que votre voisin, dans des circonstances identiques, ne semble pas avoir.
Que se passe t’il donc. Hé bien, c’est l’activation d’une mémoire par vos pensées qui se met en œuvre.

Votre corps est une image holographique de vos pensées. Ceci est important.

Quand vos pensées vont vers le doute, l’angoisse, la maladie, le corps, dans un premier temps, enregistre l’information et place cette information sur un de vos organes, le plus « symbolique » possible. Dès lors, l’accumulation de vos pensées finit par activer un « point faible » en vous. C’est comme si un trou énergétique se plaçait sur un endroit de votre corps et alors, cet endroit n’est plus couvert de l’énergie divine et il semble attaqué ou attaquable par ce qui se produit en vous ou à l’extérieur de vous.

Chaque jour, votre corps disperse des milliers de « microbes » ou « micro cancers » comme vous dites, il fait cela naturellement et sans besoin de votre intervention extérieure ou de la nôtre.
Ce système tient par l’énergie divine que vous emmagasinez en vous. Cette source d’énergie divine et guérisseuse en votre corps devrait être trouvée dans vos voyages nocturnes ou par une attache conscience à la divinité chaque jour. Vous avez aussi appris à utiliser une source moins pure d’énergie en « capturant » l’énergie d’autres êtres par des jeux de pouvoir. Ce type d’énergie n’apportera qu’un soutien temporaire au corps et ce n’est pas le type de relation inter humaine à chercher.

Ainsi, il apparait que nous ne pouvons agir sur vos pensées. La loi du libre arbitre ne permet pas cela. Si vous voulez être en bonne santé permanente, la prévention n’est pas seulement dans le corps mais bien dans vos pensées.

Il est dur, pour des êtres poussés à la dépression, à la dépréciation de leur être ou à l’angoisse de rester en bonne santé.
Ce comportement humain revient à décharger vos batteries assez vite, cependant, ce comportement est « compris ».

Chaque jour, des gens se ressourcent avec le soleil mais, plus simplement, ne croisez pas vos mains et vos jambes et placez vous en réception quelques minutes par jour, dans un amour vrai et pas un faux semblant, de l’énergie d’amour de la source. Voici le meilleur remède, il placera votre corps dans une position d’auto réparation naturelle.

Quelle est alors la fonction qui est la nôtre, quelle est la fonction des anges de guérison. Hé bien, vous livrer cette énergie d’amour quand vous jugez cela nécessaire.

Si vous étiez concentrés sur la vie et la santé plutôt que sur la maladie, vous comprendriez la puissance du plan divin en vous.
Dans sa grande compassion, la Source nous à livré mission de guérir vos corps et vos âmes de ces évènements qui ne devraient se produire. Dès lors, par notre intercession, nous pouvons « informer » votre corps des schémas guérisseurs naturels qui sont les siens et ainsi, nous travaillons à votre guérison.

Celle-ci, cette intercession, ne peut être effectuée que dans la foi en nous, vos doutes gagnent toujours ici. C’est pour cela qu’avant de nous appeler il faut savoir si vous voulez accorder plus de pouvoir à la guérison ou à la maladie. La guérison n’implique pas la maladie, voir la guérison comme l’opposé de la maladie est une erreur. En agissant ainsi, vous renforcez souvent l’idée à laquelle vos pensées accordent pouvoir…je dois « guérir » car « JE SUIS MALADE ».

La guérison est un acte d’amour naturel. La vraie guérison c’est dire au corps « je te présente tes schémas naturels d’équilibre et d’amour, j’efface la source d’informations erronée des pensées erronées, je pardonne et corrige la vision de cela en mon pouvoir divin ».

Ainsi en est-il de la guérison, nous serons présents pour informer, pardonner ou guérir comme vous le dites, les corps qui vous constituent.

N’oubliez pas mes frères et sœurs, les médecins du ciel ne sont pas ceux qui sont à la source de votre bien-être. Prendre soin de vos pensées, c’est prendre soin de votre corps.
Dans l’amour et la lumière.

Raphaël

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner
copie aux conditions suivantes:
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/
-conférences: http://sylvaindidelot.com/conferences/

Aucun texte alternatif disponible.

Sylah le 7 11 2016

Sylah le 7 11 2016

Vous avez sans doute l’habitude de vous demander sans cesse ce que sera demain et, c’est quelque chose qui est compris ici alors même que le temps n’a pas la même « valeur » pour nous.

J’aimerai que vous compreniez bien que dans le nouveau monde où vous êtes, votre futur est, comme avant, un choix de vision, la direction que vous aurez voulu prendre.

L’accélération du temps rend les effets bénéfiques de vos pensées encore plus actifs mais les effets que vous pensez négatifs aussi.

Ainsi, c’est vers la positivité dans ce qui sera votre « avenir » que je vous invite à poser le regard.

Par bien des égards ce mois ci, vous pourriez être perturbé, comme en « dissonance » avec ce que vous pensez être votre aspect supérieur. Résistez, osez être QUI vous ETES sans blesser, juste dans les faits de votre divinité.

Laissez les événements glisser sur vous comme une brise légère.

Plus que jamais, c’est vous qui indiquez la direction et, c est comme garder le cap en eau trouble. On comprend mieux, après, que ces eaux étaient le chemin le plus rapide vers votre destination

Gardez le cap les amis, soyez vrai, soyez UN

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner
copie aux conditions suivantes:
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/
-conférences: http://sylvaindidelot.com/conferences/

L’image contient peut-être : nuage, boisson et plein air

Penser dans l’invisible c’est créer dans le visible…

Carnet de laboratoire 2 11 2016

Bonjour,

Je voulais ce jour écrire un article sur la création consciente en ce monde en essayant de compiler un peu les infos que j’ai reçu de sources diverses.

Nous le voyons nous même, la loi de manifestation fonctionne et sur cette Terre, elle obéit à des règles qui commencent à être connues. Ces règles établissent un rapport entre la pensée, les émotions et l’action qui reste le point capital de la formule.
Cependant, un jour j’ai reçu cette phrase « Toute décision prise dans la réalité authentique surpasse tout dans l’illusion d’ici construite dans la pensée ».

Cette information a comme flotté dans mon mental pour finalement comprendre que par nous même, nous pouvons très peu mais que si nous avions accès à un être de cette « réalité authentique » alors tout était possible.

Bien sûr, cet être est notre aspect divin et je passe de ville en ville, de conférence en conférence enseigner comment agir avec lui et en lui tout en continuant d’être mon propre laboratoire pour apprendre encore à le laisser agir à travers nous car, c’est assez clair, nous empêchons notre nature divine d’agir en la limitant à nos croyances.

Alors, tout bon créateur conscient devrait sans doute passer par ce chemin de « déconstruction des possibles », cesser de se limiter aux règles de la forme et comprendre qu’elles sont bien plus malléables qu’il n’y parait.

Nous sommes arrivé à l’époque où tout cela devient possible, reprendre contact avec LA nature, avec SA nature véritable aussi est le meilleur tremplin qui soit pour accéder à son plein pouvoir divin dans la paix, la joie et la compassion.

Le « monde » que nous nous sommes créé semble nous freiner, ne pas nous laisser du temps mais, en vérité, si nous faisons un seul pas par jour vers notre divinité, alors nous attirerons inévitablement la divinité à notre conscience. En la percevant, en s’apercevant de sa présence, la foi, la croyance deviendra un « savoir ». Dès lors, tout devient possible à nouveau.

On avance chaque jour, la terre se transforme pour recevoir encore des énergies que la nature nous rendra dans la forme. Alors, le sol va trembler en cette fin d’année, peut être, mais c’est pour marquer l’avènement de QUI NOUS SOMMES VRAIMENT. Nous marquons les derniers frissons avant la fin de notre « maladie de croyance », notre libération est proche, en vérité, elle est déjà là.

Namasté

à nous de penser dans l’invisible ou l’ UN visible…

L’image contient peut-être : 1 personne , texte