L’UN-Constance.

Bonjour à tous,

Dans les énergies du moment, les guides nous demandent d’être constant / confiant / conscient

Voilà 3 mots clefs mais j’aimerais revenir sur la constance.
Hé oui, la constance est bien une clef du travail spirituel …..

Les religions ont établi des « psy »-rituels si je puis dire, l’idée de la prière quotidienne simple ou multiple était de garder chaque jour un œil constant sur son Dieu, d’être chaque jour dans la gratitude et l’amour.

De nos jours, tout est fait pour que nos tâches ne soient plus ardues mais simples et rapides.

On peu faire ses courses sur internet et ne croiser personne dans les magasins, on peut aller tellement plus vite avec l’informatique qu’on a fini par se créer des emplois du temps où l’on fait plein de choses. Du coup, oui, en une vie, on en vit à peu près 3 ou 4 de nos arrière grand parents.

OUI, ok, très bien, mais, à force, on finit par vivre 4 vies de stress au lieu d’une vie centrée avec la possibilité d’étendre son être dans la communication et l’échange avec les autres.

Coté spiritualité, alors que c’est l’aspect de nous-même qui, finalement, pourrait améliorer nos vies de manière tellement plus rapide que le mental, on laisse quand même le pouvoir au mental et, quand on a le temps, on discute ou on pratique la spiritualité !

C’est comme en ce moment, début d’été et hop, les salles de sport sont pleines car il faut des corps bien faits pour les présenter en public à la plage !!!!! Par contre, l’esprit, ça ne se voit pas, on verra ça plus tard…

Ce qui nous rend heureux ou malheureux n’est qu’un choix de pensées face à ce que le monde nous présente. Sans spiritualité, il est facile de se poser en victime de ce système : « oui mais……. ».

La spiritualité, ça sert aussi à voir les épreuves et l’adversité autrement comme une piste de progrès, en sachant que c’est notre part divine, accordée à ses pensées (que nous ne travaillons pas trop et laissons en pilote automatique) qui crée les circonstances idéales de notre évolution…. de notre évolution vers le fait de se tourner enfin vers SOI, ce SOI qui est connecté à la divinité en nous.

Pas de victimes, pas de bourreaux, pas de sauveurs, juste un jeu présent pour nous apprendre à AIMER, à vivre sa vie plutôt qu’à la subir.

Alors, et si on profitait de cet été pour retourner dans la salle de sport spirituelle.

La constance, l’intégrité aussi, ce n’est pas se contenter d’afficher des belles phrases ou des belles vidéos, elles sont fantastiques, elles nous aident et j’en reçois chaque jour, mais, bien d’en assurer l’application au mieux de son être. Nous n’y arriverons pas toujours et je ne pense pas qu’on court tous le 100 mètres en moins de 10 secondes sans des années d’entrainement.

Nous avons de la chance, cette période du « Temps » accéléré nous permet de vivre plusieurs vies ou d’en booster une seule. De nos jours, il ne faut plus 10 ou 20 ans d’ascétisme pour voir concrètement des impacts du divin dans sa vie. Quelques semaines suffisent le plus souvent.

Alors, par quoi on commence ?

Je nous propose 2 aspects car je pratique chaque jours aussi :

– La vraie « UN-Constance », c’est-à-dire se rappeler, sans cesse, que nous sommes TOUS liés et quand nous jugeons notre prochain, nous nous séparons d’une part de nous-même au lieu de la part-donner, c’est-à-dire d’accepter ce qui est et d’offrir cette expérience à notre part divine.

– La PAIX, chaque jour, passons 5 mn à écouter notre respiration ou tout autres exercices qui nous mènera à un état de Paix afin de revenir au point zéro de la pensée et de nous permettre de créer de nouvelles choses sur de nouvelles bases.*

On a « rien pour rien », c’est vrai ! Nous sommes aidés MAIS c’est bien à nous de faire des efforts car ce monde, qui est fait pour nous détourner de nous-même, est aussi fait pour voir si nous pouvons appliquer Maintenant toutes les leçons de nos vies. Les circonstances difficiles sont celles où l’épreuve montre « les preuves » de nos capacités divines que, sans doute, nous laisserions endormies sans les circonstances impermanentes de la VIE qui reste notre premier Maître.

Je nous aime.

Sylvain

Photo de Sylvain Didelot.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *