CED 65 à 70

CED 66 : Observer sans jugements

Sylvain
La question de ce jour est : « Comment le fait de regarder toutes choses sans jugements peut-il bien nous démontrer son irréalité ? »

St Esprit
« Il est fort probable que la pensée de division soit à l’ origine de cette question »

Sylvain
Hein, quoi, drôle d’ approche !

St Esprit
« Ce que je veux exprimer c’est qu’ il est nécessaire pour démontrer l’ irréalité de votre expérience d’être dans un état de non jugement.
Vous n’ êtes pas ce qui observe (ni ce qui est observé) dans la majorité de votre conscience actuelle. Observer est un « exercice » de l’esprit.
Vous pensez : « Ok, je regarde ce qui EST » et alors ensuite viens la pensée : « j’observe cela sans jugements ». Penser cela est la preuve que vous êtes dans le jugement !
Je m’ explique. Dans l’ état de non jugement n’ existe pas la peur du jugement. Exprimer ne pas vouloir juger c’ est essayer de se prémunir de sa peur de juger . L’ esprit égotique saisit alors au vol cette pensée, cette « faiblesse » et saura bien exploiter cela bien sur ».

Sylvain
Mais alors, comment observer sans juger, comment démontrer l’ irréalité de ce monde ?

St Esprit
« Bien, en reconnaissant que c’est la personnalité qui veut observer sans jugements.
Demandez Ma vision, soyez dans la connaissance de Ma présence et alors je vous infuserai de ma vision par une émotion ou une sensation de vide au départ de votre « ressenti ». Puis, petit à petit, après cet état de vide qui est un reflet du non jugement, je vous ferais voir le monde sous un nouvel angle.
Par vous-mêmes , vous ne pouvez rien. JE SUIS cela qui peut tout.
Je sens des résistances à mon « vous ne pouvez rien », vous refusez l’aide du PERE. Croyant être « adultes », vous voulez contrôler , maîtriser le processus d’ élévation de votre esprit.
Reconnaissez que cela ne vous a apporté jusque-là que peu de réconfort et n’a pas allégé vos souffrances autrement qu’en y mettant un masque de spiritualité.
ETRE , ETRE, mes enfants, voilà le vrai espoir de votre âme.
Votre révélation à vous-mêmes ne demande d’autres « travail » que de ré-interpréter le monde et, en étant dans la conscience/confiance de QUI JE SUIS, laissez-vous surprendre par la puissance joyeuse que je vous donne dans l’amour ».

Sylvain
Merci, je tiens à exprimer que j’ adore la façon dont tu détricotes nos croyances actuellement.

CED 67 : Loi d’attraction et pensée juste

Sylvain
Je me pose la question suivante :
« Dans l’esprit de la loi d’attraction, ce que nous pensons, ce vers quoi nous mettons une émotion interagit avec le monde par l’intermédiaire du chakra cardiaque qui semble être l’élément de communication avec la « matrice » du monde formel.
Cela me parait clair, mais je sais aussi que quant on « prie pour », on renforce en fait l’idée contraire.
Exemple : je prie pour la paix, donc, j’ affirme que la guerre existe, c’est contre productif.
De même lutter contre est affirmer l’ existence dans la forme de ce « contre » quoi nous luttons.
Je ne sais quel attitude avoir, je me dis, de part ton contact régulier et par MOI même, que l’ attitude juste c’est d’ ETRE ce que l’on veut que le monde devienne et cela marchera sans aucun doute pour la paix ou même les guérisons mais, je garde l’idée que le monde ne change pas tant que cela; c’est sans doute un écho intérieur mais ça me perturbe. Comment faire pour voir le monde de paix dont nous rêvons tous ? ».

St Esprit
« Tu te doute que je vais te répondre que « tout est parfait » et, l’ imperfection n’ est que perçu. Hier, tu as commencé à comprendre que si tu a eu des parents très peu expressifs sentimentalement , c’ est pour développer en toi les dons de l’ amour le plus grand qui soit (même si tu n’ en n’as pas la perception totale).
Tu me parles de création, la « création » étant bien sur « l’effet dans la forme » de vos choix. Bien, tu continues à vouloir changer le monde et cela ne marche pas ! Hé bien, déjà, saches que cela marche! Vous « créez » à chaque seconde le monde qui vous entoure.
Dans l’ unité du St Esprit, il est déjà formel que votre pouvoir de création est absolu. Je veux dire que vous êtes la forme, vous êtes la densité, vous êtes le monde.

Comme tu le dis, le monde est le reflet de votre interaction avec l’ énergie divine. Les conflits que vous percevez à l’extérieur sont vos conflits intérieurs bien sur.
Le doute, le sentiment d’ indignité renforcent le coté « obscur » de votre perception de la totalité. L’ acceptation du contrôle par l’ ego est la force qui freine votre pouvoir créateur. Jusqu’à présent, ce contrôle vous empêchait de créer instantanément chacune de vos émotions-pensées.
De part votre volonté, ce contrôle lâche prise (si si !), et vous vous réconciliez avec l’ enfant intérieur (égotique), non que vous ne croyez plus en lui, mais vous percevez les modes de fonctionnements de l’enfant.
AH, j’aimerais que tu puisses accéder à toute cette connaissance instantanément et, par le lien qui nous unit à l’UNITE, que ta compréhension de la perfection entre en chaque cellule de ton corps formel ».

Sylvain
Je perçois que, après que nous ayons apprivoisé l’ego en nous (tiens, j’ ai l’ image du renard du petit prince de St-Exupéry en tête), il nous faut travailler plus la confiance en cette perfection, la confiance en l’ énergie de la création. Je comprend à travers ton discours qu’il vaudrait mieux ne rien faire que de vouloir créer volontairement.

St Esprit
« Je n’ ai pas dit cela, je dit qu’ il faut créer en vous même la confiance en une énergie de perfection, présenter la perfection en vous, ressentez un amour indicible pour vous même, entourez-vous de cette énergie de l’amour et soyez certain de ne voir que la perfection de la réalisation parfaite. Il ne s’agit pas de ne plus juger pour la forme mais de comprendre que ces jugements ne dépasseront jamais la perfection réelle de ce qui EST ».

Sylvain
Ca ne parait pas très simple…

St Esprit
« Cela ne sera pas très simple tant que tu voudras garder le « contrôle » ».

Sylvain
Je pense que c’est comme si tu me demandais d’ abandonner tout rêve, tout espoir au profit de TA volonté ( ce que je comprend, après tout, qui suis-je face a Dieu ?)

St Esprit
« Tu est DIEU, oui, je te demande d’abandonner tes rêves et comment y arriver pour mieux Me laisser agir. Si tu me laisses la main, le contrôle, je t’ amènerais à tes « rêves », comme tu le dis, bien plus vite que tu ne saurais le faire depuis le monde de la forme et rappelles-toi que c’est bien VOTRE volonté qui est faite sur la terre.
Quel père ne voudrait pas du meilleur pour ses enfants, quel père ne veut pas rendre « heureux » ces enfants ? »

Sylvain
Merci de cet amour, je vais méditer tout cela.

CED 68 : Les bons et les mauvais choix

Sylvain
La question du jour me semble complexe mais je la pose telle que l’on me l’a donné:
« Est-il possible d’être poussé à faire des « bons » choix, prendre des « bonnes » décisions suite à une « mauvaise » perception de la situation ?
Ou alors une « bonne décision » est-elle forcément prise dans un esprit en paix, en totale conscience du fait qu’elle est bonne pour notre éveil ?
Une « mauvaise » question peut-elle apporter une « bonne » réponse ? »

St Esprit:
« Il est évident mon ami que la difficulté principale de la compréhension de cette question est ton choix de vision aligné au mieux sur le Mien.
Il est demandé si on peut être dans la perception de l’erreur de la forme et tout de même être au bon endroit et avoir fait les bons choix.
Le jugement est là dans cette question: il y a du bon et du mauvais, des bons et des mauvais choix . Le monde formel est un monde d’expérience de la divinité, il ne peut donc y avoir de mauvais choix et de mauvaises décisions. Une expérience est une expérience, point .

Nous arrivons ici à la croisée des chemins entre la personnalité et le choix de confiance en MOI.
Il ne s’agit pas, dans la forme de prendre la « bonne décision » et de toujours se tester soi-même formellement, pour savoir si on est toujours ok face à sa perception.
Le monde formel est bien un choix de perception perpétuelle, percevoir l’erreur, la faute ou l’obstacle ne signifie pas que vous n’accomplissez pas l’oeuvre divine de la façon la plus parfaite qui soit. Tant que vous percevez le monde dans la forme, alors l’oeuvre de dieu est faite et vous continuez à être dans votre choix d’expérience.
En dehors des choix et des croyances, l’univers disparaît. Les règles, les lois de manifestation dont nous avons paré s’appliquent et vous êtes créateur de l’expérience dans l’ expérience.

Une mauvaise question peut-elle apporter une bonne réponse ?
Ce qui cherche et qui pose les questions ne peut être satisfait que par une réponse allant dans le sens de son expérience perçue. Encore une fois, pas de mauvaise réponse, juste un choix de vision du monde. Prenez et accepter le monde ou changer le ! Tout vous est possible une fois passé la barrière de la croyance.

La « bonne » question, dans votre perception actuelle, est « pourquoi je me pose des question ? » « pourquoi je n’accepte pas simplement ce qui EST ? »
Vous avez choisi votre retour à la divinité. Soyez centrés sur ce choix, cette « décision » en accord avec la Source et soyez certains que JE vous mène, à travers toutes expériences vécues et le plus vite possible, vers votre choix.
Dans l’amour le plus grand, l’univers répond toujours de façon approprié ».

CED 69 : Les imposteurs

Sylvain
St esprit, voici la question du jour :
« Que penser des soi-disant «imposteurs» en ce qui concerne le chemin vers la lumière, ceux qui semblent vouloir servir mais qui consciemment ou inconsciemment, enferment plus avant les autres et eux-mêmes dans le monde du rêve ou de l’ego au lieu de réellement libérer et éveiller. Comment discerner et surtout, comment se comporter face à ceux qui semblent de bonne volonté mais qui peut-être se dupent eux-mêmes et les autres. Enfin, comment éviter de se duper soi-même aussi, et de nourrir, sans s’en rendre compte, plutôt ce qui enferme que ce qui libère? »

St Esprit
« La réponse est dans la question , « l’imposteur » est lui aussi divin, d’essence divine, le voir comme un imposteur est une posture de la forme.
En voyant l’imposteur en l’ autre, vous voyez l’imposteur en vous. Il s’agit encore ici d’ un rôle joué par la personnalité qui se laisse encore duper par un ego subtil, l’ego spirituel.

Comment discerner, comment percevoir l’esprit, l’écoute juste du divin ou sa vision ?
Vos sens physiques sont trompeurs et il n’est nullement question de compter sur la joie provoquée par une prise de conscience pour vous indiquer le bon chemin, la bonne route à coup sûr.
La joie est certes un indicateur mais elle n’ est pas suffisante et sa temporalité pourrait vous menez à des pics de dépression dans la forme.
« je n’ai plus cette joie, donc je ne suis plus sur le bon chemin » cela est injuste.

Le guide est la Paix, la liberté réelle. Le bon guide vous mènera à votre propre liberté. Il peut le faire en provocant des ouvertures d’énergie propre à laisser infuser plus l’énergie divine en vous sans prise de conscience particulière que celle d’ ETRE, de se savoir être, de se savoir accompagné, il s’agit là des satsangs que nous pratiquons au travers de Sylvain par exemple.
Le guide peut aussi sur chaque sujet vous indiquer un autre choix de vision, simplement il tourne votre regard vers le divin et sa vision simple de ce qui EST.
L’enseignement juste vous libère de plus en plus de l’enseignant. Il sera bon de l’ écouter si à chaque écoute, vous vous sentez de plus en plus libre de la personnalité, si l’énergie d’ouverture aura mené à vous les expériences de vision juste que vous souhaitez en votre coeur.

Celui qui libère n’emprisonne pas. Si vous attendez, toujours, un prochain enseignement pour continuer votre cheminement alors vous êtes dépendant, si vous cherchez sans cesse la vision juste ailleurs qu’en vous même alors vous attirez à vous « l’imposteur », la vision de sa propre duperie spirituelle.
Si vous cherchez la liberté alors, l’enseignant juste sera là aussi, d’abord en reflet, dans la forme, de votre propre choix puis, vous serez votre propre enseignant et vous sentirez Ma présence. Vous me saurez à l’écoute de votre questionnement et vous entendrez ou verrez dans l’univers vibrant ma réponse ».

CED 70 : « Pardonnes- leur… »

Sylvain
Voici la question qui nous est posée ce jour :
« Co-créateur de chacune de nos expériences, l’autre qui est une de nos merveilleuses facettes vient-elle systématiquement pour nous guérir et se guérir elle-même comme dit UCEM (« Je serai guéri en LE laissant m’enseigner à guérir ») ? Ou bien comme dans cette image de Jeshua, l’œuvre est-elle parfois tout autre, ne s’arrêtant pas à notre petite personne ? »

St Esprit
« D’abord, merci de dire « NOUS » dans la question qui nous est posée car, ainsi, tu affirmes notre relation.
La véritable question est « sommes-nous victimes de quoi que ce soit ? » En vérité, nous ne pouvons point être victime d’une forme que nous co-créons sans cesse. Celle-ci est parfaite dans notre expérience. C’est le goût de la personnalité de juger bon ou mauvais tout ce qui semble lui arriver.
La personnalité de Jeshua n’a pas maudit les soldats de le fouetter. Les paroles qui vous sont parvenues sont « pardonnes leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Dans ces paroles, la personnalité Jeshua n’a pas pardonné. Il dit « Pardonnes leur », s’adressant ainsi au Père, à son ETRE au delà de l’être.
Au moment de cette expérience difficile, il était 100% dans le rôle se sachant tout de même relié. Ainsi le rôle ne comprenait pas ce qui arrivait et c’est au Père qu’il est demandé la correction de la vision, le pardon.

Souvent, l’ Esprit amène à vous des expériences que vous pensez séparées de vos propres pensées, il n’en est rien, c’est toujours de vous dont il s’agit. Le coté « sympathique » de l’expérience est que, effectivement , parfois, vous vous direz avoir à guérir quelque chose en l’ « autre » et, dans la forme, cela est exact. Mais en guérissant une de vos facettes, vous vous guérissez parfois de l’opposé de la facette en vous.
Cela peut paraître complexe mais je l’ai déjà dit, vous guérirez de l’ expérience de la forme en me laissant guérir d’autres facettes de vous même. Tout est une question de vision. La séparation n’existe pas en réalité, nul ne peut prétendre être au delà d’un autre. Même si vous vous sentez éveillés à une grande source de lumière, cette même source inonde l’intégralité de la forme parce que vous êtes qui vous êtes: le tout, l’ensemble. Il n’y a pas de niveaux de compréhension de qui Je suis.

Je reviens là, effectivement à cette notion que vous appelez ego spirituel, l’ego est l’ego, tous les manteaux lui conviennent. Et, lorsqu’il vous fait croire que vous êtes au delà de certaines considérations, lorsqu’il vous dit que vous « valez » plus que cela: Il a raison ! mais, cela est pour mieux vous tromper ensuite en vous faisant croire à des « niveaux ». Ainsi, le contrôle devient pour lui plus simple car, s’il existe des niveaux, alors la pensée d’indignité est toujours là à vous empêcher de vous révéler à vous même car vous croirez, donc vivrez l’impression de ne pas être arrivé au sommet de votre conscience.
Amis, frères et soeurs de lumière, nous sommes UN, n’ayez peur de rien, cette « vie » n’est qu’un souffle, un songe de Dieu. N’accordez par trop d importance à ce qui n’en a aucune ! Seule l’amour qui traverse l’ expérience mérite votre attention pleine et entière. Tout est parfait, apprenez à me voir en chacun, en chacune, en tout. « 

CED 64 l’illumination

Bonsoir les amis, je ne me sens pas de mettre la conférence de ce soir en ligne mais Maria nous à laisser un magnifique message que je vous laisse ici avec une petite vidéo.
Joyeuses pâques à vous tous, continuons à nous laissez apprivoiser par qui nous sommes:

 » Pas de besoin, simplement, être l’Amour… L’Amour est ce que chaque Un est

Il n’y a pas à vouloir… Exister suffit

Sentir, vibrer l’Amour, suffit… La pensée est du vent, elle part dans un souffle…

L’ES est…

Une seule réponse à tout ce qui est – Amour… accueillez l’Amour

Peu importe ce que le monde illusoire présente… accueille le avec Amour …

Ne vous abandonnez pas… accompagnez –vous d’Amour

Pleurez, doutez, ce n’a aucune importance… mais recevez toutes les émotions dans l’Amour

L’émotion est une réaction… l’Amour est l’action de libération qui apporte le salut…

Aimez-vous, vous-même, et vous exprimerez l’Amour

Heureuse d’être simplement « 


Leonard Cohen – Hallelujah (Official Music Video)Funny videos are here